CHRONIQUE / REVIEW

in these murky waters

in these murky waters

Releases information

Release date: March 15, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Apollon Records

From: Suède / Sweden

9,0

Marc Thibeault - April 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Et si on vous demandait de chanter sur la création d’un album dont la musique est principalement composée de vieux segments sonores et/ou musicaux?  C’est pourtant ce qu’a fait le multi-instrumentiste (et passionné de tout son qui est analogue) Mattias OLSSON (GALASPHERE 347, NECROMONKEY, WHITE WILLOW) lorsqu’il a demandé à Ewik RODELL si elle voulait chanter sur ses dernières compositions.  Faites avec des synthétiseurs et appareils à percussions des premières générations qui utilisaient beaucoup de pré-enregistrements, les pièces sont un montage de vieux extraits de films ou de reportages, donnant à l’ensemble de l’œuvre un cachet « Retro/Vintage ».  Je parie que Mme RODELL a eu beaucoup de plaisir à chanter là-dessus!

  

On débute le voyage Retro-Prog avec la pièce « Adventures in Central Park ».  Ewik RODELL change de ton assez facilement et on a l’impression que les deux artistes chantent tour à tour sur ce morceau Psychédélique et un peu Kitsch.  Amusant et efficace.  « Memories And Tape » suit après: un mélange de Vaudeville et de musique de cirque avec un petit cachet nostalgique.  La jolie pièce « Ophelia » est une ballade avec piano, synthé et un beat qui sonne comme s’il était fait sur des galons de peinture vide.  « We Came from the Ocean » est un peu triste et « Français » avec ses extraits de sons d’accordéon et de banjo.  Il y a des bouts qui sont sifflés au lieu d’être chantés et ça donne un petit effet « Spaghetti Western ».  « Burn Bridges Burn » est plus rythmée que les pièces précédentes et sonne presque comme une ode tribale.  Les sons de banjo et de grosse caisse sont imposants et Mme RODELL chante avec un certain sentiment d’urgence.  Les dernières 15 secondes de musique sont carrément dans le Folk avant de se faire couper à 5 secondes de la fin.  La superbe « Berlin Zoo » est très simple mais aussi très nostalgique pendant la première minute avant de changer légèrement au refrain vers un style rappelant celui de la chanteuse ENYA.  Ça change ainsi pendant toute la durée de la pièce.

 

« Postcard » nous emmène dans le style Crooner mais avec une petite touche Latino.  J’ai l’impression d’entendre la voix de la chanteuse Gwen STEFANI croisée avec celle de SADE.  Pas mal du style années ’50 avec tous les sons qui étaient la norme de ces temps.  « Carnival » est très vaudevillesque avec ses rythmes de parade de cirque et ses vieux sons des années ’20 ou ’30.  J’ai l’impression d’être dans le temps d’Edith PIAF!  Il y a un petit cachet de mystère dans la pièce qui la rend un peu plus colorée.  La dernière minute et 25 secondes est jouissive avec les montages de musique de films et des sons d’effets spéciaux de l’ancien temps!  « Roll The Dice » est encore une pièce qui vogue vers le cachet mystérieux et qui y inclut des extraits de musique de film et de sons de mouches!  Même un extrait de chant de ténor passe à un moment dans la pièce.  « Ann-Marie » est une autre jolie pièce un peu tristounette avec les sons de synthés qui nous ramènent à la fin des années ’60.  La voix d’Ewik RODELL sied à merveille sur ce genre de musique.  « Tears On A Green Sequined Dress » est presque Disco/Funk avec son beat entrainant et ses rimes accompagnés par le synthétiseur.  La pièce lente et triste « Rooms Of Faded Photographs » est la plus Prog des pièces de l’album avec un chant qui ressemble à un croisement entre la voix de la chanteuse de RENAISSANCE et celle de la chanteuse du groupe CURVED AIR!

  

On n’est pas devant un album de Prog classique mais plus devant un album expérimental qui est fait de façon Progressif.  Ce fut une agréable surprise et je me suis surpris à vouloir réécouter l’album dès la fin de la dernière pièce.  Assez unique!

PISTES / TRACKS

 

01. Adventures in Central Park (03:25)

02. Memories And Tape (03:03)

03. Ophelia (03:39)

04. We Came from the Ocean (04:23)

05. Burn Bridges Burn (02:52)

06. Berlin Zoo (04:01)

07. Postcard (05:07)

08. Carnival (04:31)

09. Roll The Dice (04:48)

10. Ann- Marie (03:46)

11. Tears On A Green Sequined Dress (06:05)

12. Rooms Of Faded Photographs (03:56)  

Musiciens / MUSICIANS :

 

Mattias OLSSON (WHITE WILLOW, KAUKASUS, ex-ÅNGLAGARD, etc.) - Mellotron, Chamberlin, Optigan and Orchestron

Ewik RODELL - Lyrics  and Vocal

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019