CHRONIQUE / REVIEW

IAMTHEMORNING

THE BELL

Releases information

Release date: August 2, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: KScope

From: Russie / Russia

8,8

Serge Marcoux - July 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Sonnez la cloche, chers progueux! Voici venir une rafraîchissante brise matinale russe pour chasser la chaleur et le smog environnants. De St-Petersburg à Québec, en passant par les dix pièces de leur nouvel album « The Bell », MARJANA et GLEB soufflent le chaud et le froid sur notre été musical et même sur les saisons à venir. Ce qui est beau et chaud, ce sont ces mélodies finement et même délicatement ciselées. Ce qui donne froid dans le dos et peut nous donner des frissons, ce sont les propos véhiculés par les chansons. MARJANA SEMKINA nous explique que la cruauté est le thème central de l'album, avec toutes les différentes façons dont nous y répondons et y faisons face. Quoique les niveaux de lecture abondent et peuvent varier selon notre perception, il s’agit d’un voyage à l'intérieur de l’esprit d'une personne souffrant d'abus ou de négligence, voire de l’hostilité ouverte de la société ou d'une personne spécifique. J’ai librement traduit certains passages pour vous faire comprendre un peu la portée des textes. Dans « Freak show », elle chante : Il y en a des centaines comme moi, freaks, tueurs et putains. Comment pouvez-vous dire que vous n'êtes pas l'un des nôtres? Dans « Black and blue », elle semble être une victime : Recouvre-moi de terre. Que les violettes jaillissent de mon corps. Il fait froid autour de moi et ma robe blanche comme un papillon de nuit porte ton odeur.  

 

La pièce titre est aussi très sombre : « je ne pense pas que la vie me manquera. Bien que je n’aie pas vécu tellement longtemps, j'ai découvert le chagrin et la nature de la douleur humaine Aussi, je suis soulagée d’être dans la tombe. » Même la jolie pochette de l’album, créée par le collaborateur du groupe, CONSTANTINE NAGISHKIN, révèle une sombre pensée. C’est l’esthétique de l’Angleterre victorienne qui a servi d’inspiration. Au 19e siècle, une obsession courante, nourrie par EDGARD ALLAN POE notamment, était d’être enterré vivant. Aussi, il était possible d’acheter un cercueil équipé d’une cloche que la personne enterrée pouvait actionner si jamais elle se réveillait six pieds sous terre. Ce qui est d’ailleurs le titre d’une des pièces. Cependant, le protagoniste sous terre ne semble pas pouvoir actionner un tel système. MARJANA précise que bien que le thème, les propos et l’idée d’un tel cercueil soient plutôt morbides, l'espoir est présent dans cette œuvre d'art, un peu comme dans la vie. Peu importe combien faible ou désespéré vous pouvez être, il est toujours possible d’appeler à l'aide, et plus que cela encore, vous devez appeler à l'aide si vous en avez besoin.

 

Pour ce quatrième album studio, le deuxième sur le label KSCOPE, notre duo est soutenu par plus de vingt musiciens. De ce nombre, treize font partie de l’ensemble à cordes ST. PETERSBURG ORCHESTRA "1703" et de façon plus large, de l’orchestre philarmonique de cette magnifique ville. Les autres musiciens contribuent avec guitares, basse et batterie bien sûr mais on retrouve aussi de la harpe, du saxophone, de la trompette, des cloches, etc. Pour ce nouvel album, IAMTHEMORNING évolue dans un style que les amateurs du groupe reconnaîtront et aimeront. Ils se décrivent eux-mêmes comme un groupe Indie au chant néo-classique et avec des influences de rock progressif atypique et de musique classique. On reconnaît rapidement les influences classiques et progressives qui sont saupoudrées d’un peu de folk pour faire bonne mesure. Sur plusieurs pièces, on pourrait parler de rock progressif de chambre tant les influences classiques portent de ce côté plutôt que vers un prog plus ouvertement symphonique.

 

Si vous avez déjà écouté un album de ce groupe, vous savez que la voix de MARJANA SEMKINA, qui semble si fragile, peint chaque chanson avec des mélodies angéliques et éthérées qui peuvent séduire même l'auditeur le moins bien disposé. Son timbre se situe dans un registre qui peut rappeler la grande KATE BUSH ou ANNIE HASLAM de RENAISSANCE, voire CHRISTINA BOOTH dans ses notes plus aigües. Au-delà de toutes comparaisons, elle possède une des plus belles voix de l’ère moderne du rock progressif. En plus de ces cordes vocales en or, MARJANA, de concert avec son collègue GLEB KOLADYN, est compositrice et productrice. Ce dernier est un pianiste exceptionnel. Il joue aussi d’autres claviers comme nous avons pu le découvrir de meilleure façon avec son album éponyme paru en 2018. Ce fut d’ailleurs une des belles surprises de l’année dernière. Avec IAMTHE MORNING, c’est plutôt son talent pianistique qui est mis de l’avant et, bien sûr, ses talents de compositeur et d’arrangeur. J’ai mentionné RENAISSANCE, il faut dire que les deux groupes partagent plusieurs caractéristiques, voix féminine néo-classique et même un peu opératique, place prépondérante du piano dans l’instrumentation et importante influence de la musique classique.

 

D’entrée de jeu, la pièce « Freak show » se démarque du répertoire habituel du groupe par une explosion électrique presque dissonante qui survient après un début de pièce plus familier. Le saxophone qui s’ajoute vers la fin du morceau souligne cette effervescence, cette urgence musicale. La très délicate balade qui suit, « Sleeping beauty », permet d’entendre un magnifique solo de piano de M. KOLADYN. La plus longe pièce de l’album, « Salute », se termine sur un crescendo où la guitare électrique et la batterie complètent le jeu de piano jusqu’à la conclusion. J’aime bien quand le groupe ajoute un peu d’électricité dans ses compositions et celle-ci aurait magnifiquement pu terminer cet album. C’est plutôt la pièce titre, une ballade, et ses propos sombres qui clôt en douceur le nouveau disque du duo. Soulignons que celui-ci a été enregistré au mois de mars dans divers studios, à St-Petersburg, Londres et Toronto. Finalement, dans ce que nous pouvons appeler le style IAMTHE MORNING, il y a aussi la belle « Ghost of a story », qui met en valeur les deux atouts principaux du groupe, la voix de MARJANA et le piano de GLEB sur fond de cordes. C’est d’une grande beauté. Si vous aimez la musique du groupe, « The Bell » vous ravira. Si vous ne connaissez pas IAMTHE MORNING, voici une bien belle occasion d’explorer l’univers de MARJANA et GLEB.

 

PISTES / TRACKS

 

1. Freak Show (7:09)
2. Sleeping Beauty (3:42)
3. Blue Sea (3:08)
4. Black and Blue (3:58)
5. Six Feet (3:56)
6. Ghost of a Story (3:58)
7. Song of Psyche (3:20)
8. Lilies (4:28)
9. Salute (7:27)
10. The Bell (5:04)

Total Time 46:10

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Marjana Semkina / Vocals, backing vocals, acoustic guitar (3)
- Gleb Kolyadin / Grand piano, keyboards

 

With:


- Vlad Avy / Acoustic guitar, electric guitar
- Zoltan Renaldi / Bass, double bass (1,2,6,9)
- Svetlana Shumkova / Drums (1,5,9)
- Evan Carson / Drums, percussion (2,5,9)
- Andres Izmaylov / Harp (1,6,9)
- Grigory Osipov / Marimba (2,9)
- Dmitry Tsepilov / Saxophone (1,2)
- Ilya Leontyev / Trumpet (9)
- Mr. Konin / Bells, accordion, clapping

Strings Ensemble:
St. Petersburg Orchestra "1703"

1st Violins:
IIia Dyakov
Ekaterina German
Ekaterina Chernyaeva
Anastasia Litvinova

2nd Violins:
Anita Azhashkouskaya
Dmitry Kolyasnikov
Anna Melnikova
Yulia Kashshapova

Violas:
Nadezhda Savina
Dmitry Gonchar
Semyon Samsonov

Cellos:
Darya Popova
Ilya Izmaylov

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019