CHRONIQUE / REVIEW

haken

vector

Releases information

Release date: October 26, 2018

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Inside Out

From: Royaume-Uni / UK

9,6

Marc Thibeault - October 2018

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Cinquième album studio du groupe britannique HAKEN depuis 2010, «Vector» est un album qui nécessite plus d’une écoute avant de savourer pleinement sa force et sa beauté. Produit par Adam 'Nolly' GETGOOD (autrefois bassiste du groupe PERIPHERY et producteur de PERIPHERY, SIKTH et Devin TOWNSEND, entre autre), on retrouve un son lourd mais précis, avec des clins d’œil aux groupes mentionnés ci-haut et même un peu de LEPROUS, mais on se rend compte qu’il (GETGOOD) a su garder intacte la marque de commerce qu’est le style HAKEN. Le fil conducteur de cet album semble être le côté psychologique de l’être humain ou de ce qui semble être quelque chose mais qui est en fait totalement autre chose.

 

L’intro «Clear» débute l’album en force : un peu sombre et solennel à la fois avec un style rappelant les vieux films d’horreur ou du genre Thriller Psychologique. Ça nous amène à «The Good Doctor» : du HAKEN avec des bouts doux et mélodieux et avec des riffs pesants et agressifs, presqu’imposants. J’aime la pièce «Puzzle Box» pour ses riffs constants ou en staccato, la voix de Ross JENNINGS, les changements soudain de style et de rythmes, la guitare basse, les bouts avec plein de sons et bruits technos; tout, quoi! Ça fait plus que rentrer dans le corps, ça vient vous chercher avant de s’immiscer en vous et vous frapper par en dedans! Une petite perle! Le début de la pièce «Veil» a des airs de QUEEN avant de revenir au bon vieux style qu’est propre à eux : un son lourd et un peu pompeux, sombre et puissant à la fois, avec des bouts mélodieux et mystérieux sur les bords. Les envolées musicales des guitaristes et du claviériste donnent des airs de DREAM THEATER. Il y a un petit bout où on n’entend qu’un piano désaccordé accompagné d’un coup rapide de baguette et d’une guitare basse qui est hors de contrôle, donnant l’impression d’être dans la tête de quelqu’un qui hallucine! La pièce est si bien montée qu’on n’a pas l’impression qu’elle dure plus de douze minutes.

 

La pièce «Nil By Mouth», un parfait mélange d’Électro et de Métal, a une ambiance qui donne l’impression qu’on assiste à un conflit intra personnel d’une personne. Lourd et mystérieux à la fois, ça «groove» d’un bout à l’autre de la pièce, excepté les 25 dernières secondes. À l’inverse, la pièce «Host» est beaucoup plus douce et mélancolique mais avec un petit côté noir, rappelant de jolies pièces composées par les groupes ANATHEMA, ANECKDOTEN, ou OPETH. «A Cell Divides» ferme le tout avec des riffs lourds entrecoupés par des bouts musicaux moins imposants, me faisant penser au groupe LEPROUS. Très bonne façon de clore un très bon album!

 

Un album qui est sûr de plaire aux fans de HAKEN, autant ceux de longue date que les plus récents. J’avoue m’être un peu cherché au début de l’écoute avant de retrouver mes repères, d’où le commentaire du début d’avoir à l’écouter plus d’une fois. Pas mal tous les styles joués par le groupe depuis ses débuts sont dans cet album qui dure au total un peu moins de 45 minutes.

PISTES / TRACKS

 

1. Clear (01:57)

2. The Good Doctor (03:58)

3. Puzzle Box (07:45)

4. Veil (12:41)

5. Nil By Mouth (07:11)

6. Host (06:47)

7. A Cell Divides (05:00)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Ross JENNINGS – Vocals

Charlie GRIFFITHS – Guitar

Rich HENSHALL – Guitar & keys

Diego TEJEIDA – Keys

Conner GREEN – Bass

Raymond HEARNE – Drums

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019