CHRONIQUE / REVIEW

glutton

eating music

Releases information

Release date: May 24, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Apollon Records

From: Norvège / Norway

8,5

Marc Thibeault - June 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Le troisième album du trio norvégien GLUTTON est une agréable surprise.  Ayant modifiée légèrement leur approche, la musique de l’album “Eating Music” est un peu plus atmosphérique et exploratoire tout en gardant un côté mordant et le son qui leur est propre.  L’album fut créé par des séances d’improvisations et la fusion de sons venant du style prog des années ’70 jusqu’au jazz contemporain.

 

La pièce “Far Away” débute l’album;  un rock un peu punk croisé au style du groupe “THE CURE” (surtout le chant), rythmé et un peu mordant, avec un son un peu  vintage mais très GLUTTON.  Avec ses sons un peu “space“ et psychédélique, “Eating Music 1” sert d’intermède entre la première pièce et “The Tomb of the Unknown Ontonaut”, une longue pièce avec des bouts au style psychédélique. Cette dernière débute avec un beat un peu tribal pendant environ 02:15 et la voix d’Eirik ØREVIK AADLAND qui chante seul au début, avant d’être rejoint par Jonas EIDE HOLLUND.  Puis le beat accélère légèrement et devient plus varié.  Lla guitare, avec effet de fuzz, prend le devant accompagné par la basse d’Ola MILE BRULAND.  Plus lourd sans être assommant, on se sent transporté vers le début des années ’70.  Le refrain où les chants se croisent me fait un peu penser à du BEARDFISH ou BIG ELF et l’ajout de cuivres met une jolie couche de finition sur la musique.

  

“Eating Music 2” est un autre intermède qui n’est qu’un son de claviers en continu et qui a des airs “space“.  La jolie pièce “Pinhole” est chantée en douceur au début sur une musique composée de guitare acoustique, de claviers.  La basse et la batterie sont en arrière-plan.  Puis, après environs 01:20, les instruments deviennent  à un niveau plus égal et le chant varie de doux à un brin plus aigu.  Le tempo étant asymétrique, donne un style un peu prog et accrocheur et le chant me rappelle parfois celui de Liam GALLAGHER du groupe OASIS.  Il y a un effet d’entrainement à mesure que la pièce avance et que la musique s’intensifie, nous accrochant jusqu’à la fin. “Eating Music 3” est encore un intermède qui n’est qu’un son de clavier en continue avec peu d’effet à travers.  J’aime bien la pièce “Future Blue” avec son début au clavecin et les voix qui rappellent un peu les chants grégoriens pendant les premières 58 secondes.  On embarque ensuite sur un rythme et un son qui est plus proche de l’électro que du prog-rock.  L e beat est en trois temps, donnant ainsi un rythme qui n’est pas sans rappeler certaines pièces du groupe PINEAPPLE THIEF. “Holes in Time” est une autre pièce ou la batterie est jouée à contretemps et  les claviers sont en avant-plan. La guitare est plus présente que sur la pièce précédente, même si les claviers restent beaucoup à l’avant-plan.  On enchaine avec la pièce “Space and Our Hearts”,  avec les premiers 55 secondes qui sont la fin de la pièce précédente. On change ensuite pour quelque chose de plus instrumental, très éthéré et à la limite du techno. Ça s’intensifie graduellement pour ressembler de plus en plus à certaines fins de pièces du groupe PINEAPPLE THIEF et clore ainsi l’album.

  

Mise à part les intermèdes qui n’apportent rien de plus à l’album, “Eating Music” est un très bon album ou se côtoie avec justesse des styles et sons de différentes époques.

 

PISTES / TRACKS

 

01. Far Away (09:47)

02. Eating Music 1 (00:26)
03. The Tomb of the Unknown Ontonaut (10:14)
04. Eating Music 2 (02:03)
05. Pinhole (07:14)

06. Eating Music 3 (01:50)

07. Future Blue (05:48)

08. Holes in Time (05:01)

09. Space and Our Hearts (07:27)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Ola MILE BRULAND : Bass
 Eirik ØREVIK AADLAND : Vocals, guitars
 Jonas EIDE HOLLUND : Vocals, drums 

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019