CHRONIQUE / REVIEW

glacier

no light ever

Releases information

Release date: October 4, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: No Happy Music

From: USA

8,9

Mario Champagne - December 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

GLACIER est un groupe instrumental de cinq musiciens de Boston, soient Ryan TRAYNOR, Ryan DOOLEY, Derek C. DOOLEY, Matthew VINCENTY et Jesse VENGROVE, dont la musique incarne pleinement le nom de leur formation. Une force lente, très lente, écrasante et implacable, qui arrache et décape tout. Après avoir produit un simple de 18 minutes, « Black Beacon » en 2014,  et un  mini album au titre très long,  intitulé "Though Your Sins Be As Scarlet, They Shall Be White as Snow; Though They be Red Like Crimson, They Shall Be As Wool", sorti en 2017, comprenant deux pièces, sonnant comme un croisement entre TOUNDRA et BLACK SABBATH, ils reviennent en 2019 avec « No Light Ever », leur premier album, avec quatre titres qui décrivent des ambiances sombres et vraiment peu rigolotes, mais qui résultent d'une somme de travail énorme, car le tout se montre assez impressionnant et convaincant.

 

Pour se mettre dans l'ambiance, il faut déjà penser à mettre le son à « LOUD » pour apprécier le déferlement de vibrations sonores de cette musique post métal instrumentale souvent expérimentale. « O World ! I remain No Longer Here », qui commence tout doucement, avec des pincements de corde très purs, vous assène furtivement un coup de poing dans les oreilles. D'une lourdeur dense, brutale et traînante due à son gigantisme, qui va sans se presser, pour passer à un mode plus calme et délicat. Et tout document, cela remonte au niveau rythme, en crescendo, subtilement, jusqu'à redevenir grinçante et hargneuse, pour replonger de plus belle, et remonter, telle une promenade acoustique en montagne russe. Pour apprécier ce genre de musique, il ne faut pas être pressé. Car tout se développe lentement, dans un mode très cinématique, en passant par divers stades d'ambiance, pour finir dans une finale monstrueuse digne d'un cauchemar ou d'un film d'horreur.

 

« The Bugles Blow, Fanned By Hysteria », plus marquée au niveau rythmique, s'élance dramatiquement,  de manière captivante, comme dans la trame sonore d'un western métallique, avec des riffs très accrocheurs, et puis ils effectuent une agréable transition vers une musique très douce mais malgré tout grinçante, créant une atmosphère presque réconfortante, mais ce n'est que pour mieux vous engloutir dans leur toile déprimante, pour vous harponner de nouveau avec des riffs meurtriers et vous assommer avec une batterie infernale. Ces types ne rigolent pas. Ils envoient les briques!

 

« We Glut Our Souls On The Accursed », avec ses vagues omniprésentes de cymbales, nous berce dans un autre rêve inquiétant, sombre, et de plus en plus chaotique, devenant écrasant et destructeur, cela en est effrayant, à vous écorcher l'âme ! Pour conclure, « And We Are Damned Amid Noble Sound », pour vous damner parmi des sons nobles, où la frénésie règne en maître dans une enchevêtrement de cordes et de percussions hystériques, dans un mur de sons apocalyptiques et bourdonnants, au point de vous faire penser que l'aiguille du lecteur de disque est restée collée! Après cette épreuve de « gym guitare », quand tout cela s'arrête, on prend une grande inspiration pour se faire respirer les oreilles, pour savourer du lourd de lourd extrêmement mélodique avec des riffs intriqués l'un dans l'autre atteignant un paroxysme destructeur! Personnellement, j'ai trouvé cela jouissif ! On passe par les meilleurs moments de cet album.  Chair de poule en prime. Le genre de pièce d'où on ne sort pas indemne ! Cela vient vous chercher en dedans, si vous vous donnez la peine de vous y attarder!

 

Quelle expérience ! Parfois effrayante ! Très massive au niveau sonore, car ils envoient du lourd !! Ceux qui aiment cela quand cela vibre et torture les « speakers » seront ravis ! C'est brillamment composé, captivant, dense, et nécessite plusieurs écoutes. Les musiciens font un boulot impeccable. Ce n'est pas une musique qu'on peut écouter à tous les jours car elle vous bouffe votre énergie. Trop intense comme trame de fond pour quoi que ce soit! Mais cela vaut vraiment le coup de découvrir GLACIER.  Si vous êtes amateurs de GODSPEED YOU ! BLACK EMPEROR, SUNN, ELDER, TOUNDRA, vous pourriez sûrement aimer cela ! Quant à moi, j'y ai même entendu lors d’une séquence un croisement entre les COCTEAU TWINS et BLACK SABBATH, mais mon cerveau a sûrement disjoncté au travers de cette épreuve de force musicale ! Bonne découverte !

PISTES / TRACKS

 

  1. O World! I Remain No Longer Here (13:46)

  2. The Bugles Blow, Fanned By Hysteria (10:47)

  3. We Glut Our Souls On The Accursed (6:04)

  4. And We Are Damned Amid Noble Sound (11:28)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Ryan TRAYNOR - Guitar

Ryan DOOLEY- Guitar

Matthew VINCENTY – Guitar

Derek C. DOOLEY- Guitar

Jesse VENGROVE- Drums

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019