CHRONIQUE / REVIEW

gandalf's fist

the clockwork prologue

Releases information

Release date: July 5, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Self-Released / Nightkeeper Productions

From: Royaume-Uni / UK

8,8

Denis Boisvert - July 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

GANDALF’S FIST, un groupe anglais qui se fait remarquer pour plusieurs bonnes raisons.  D’abord une grande créativité artistique, puis le souci du détail. Aussi, un style bien unique qu’on pourrait appeler cinéma auditif.  On ne peut non plus passer à côté de cette belle musique riche et complexe, de ses textes profonds et intrigants et de celle belle qualité du son.  Bref un groupe mature, prolixe et qui vous en donne pour votre argent.

  

Pour ceux qui ne connaissent pas, GANDALF’S FIST se spécialise dans les longs albums- concept avec une touche de ‘Tolkien’ et un soupçon de ‘steampunk’. L’accent est mis sur des créations sonores avec de longs textes narrés par des acteurs.  L’album ‘The Clockwork Fable’ paru en 2016 faisant 3 CD et 194 minutes,  se voulait un opéra rock en 3 actes (ou pour reprendre les mots du groupe: ‘un film de rock progressif mental en 3 oscillations’). Eh bien ils ont décidé de remettre ça en ajoutant un ‘Prologue’ en 2 actes faisant 98 minutes supplémentaires. Donc presque 4 heures en tout dans cet univers sous-terrain mythique de ‘Cogtopolis’. 

  

‘Prologue’ contient du matériel non-utilisé du premier cycle et du nouveau matériel et fait de la place pour deux nouveaux membres, la chanteuse KERI FARISH et le claviériste BEN BELL. L’album est très semblable à ‘Fable’ tant dans sa facture que sa qualité. On y retrouve le même mélange de rock progressif tantôt folklorique, souvent néo-progressif, quelquefois métal qui m’a fait penser à ‘Thick as A Brick’ dans sa construction. Les voix sont superbes, la mélodie très belles, les effets de claviers bien dosés. Les narrations ou plus justement les scènes audio avec plein d’effets spéciaux et ambiants sont fréquentes, oscillent entre 1 et 2 minutes et sont très élaborées. Elles s’intercalent avec les pièces musicales. Musicalement, ‘Wardens’ est un bel exemple de la simplicité et la beauté de leur musique. ‘Solar Huntress’ met en évidence la belle voix de KERI FARISH. ‘Supplies for the Festivities’ est une danse folklorique typique avec violon. ‘Blackening’ est mon morceau favori. Sur un thème à la Black Sabbath avec des orgues à la Deep Purple, un beau clin d’oeil. Les 13 minutes de ‘Clokkemaker’ constituent aussi un moment très fort avec un rythme plus saccadé, un travail vocal étonnant et des claviers bien sonnés. Dans le style AYREON. La finale de plus de 15 minutes, ‘Lamplighter (Overture)’ nous ramène au début de la fable et termine l’album sur un thème pianistique délicat, des guitares douces puis des envolées symphoniques grandiloquentes. Très bon.

  

Bref, je dois dire que le ‘Prologue’ en vaut la peine. Ceux qui ont adoré ‘Fable’ seront comblés.  Ceux qui ne connaissent pas GANDALF’S FIST y trouveront une belle introduction et découvriront un excellent groupe. Je dois avouer que les longues narrations demandent un peu de s’y acclimater mais dans l’ensemble, la musique est belle et le concept bien réussi. Malgré la longueur de leurs albums on ne s’ennuie pas et on maintient l’intérêt. 

 

PISTES / TRACKS

 

CD1 - Part I: The Thaw

1. The Belly Of The Earth (0:58)

2. An Expedition Amidst The Ice Burrows (1:22)

3. Wardens (4:32)

4. Badgerwhacked (2:03)

5. Solar Huntress (6:43)

6. Dirty Doyle's Surface Souvenirs (1:35)

7. Supplies For The Festivities (5:33)

8. Secrets, Traitors And A Smashing Set Of Porcelain Ducks On Layby (1:48)

9. Blackening (8:46)

10. Hall Of The Badger King (3:55)

 

CD 2 - Part II: The Pieces Of Our Time

11. Sun Sickness (1:58)

12. Menders Of Devices (6:14)

13. The Clokkemaker (12:52)

14. A Shortcut Across A Deranged Steam Conveyor (2:13)

15. The Waxwork Downs (4:27)

16. The Sovereign Airship Station (5:16)

17. Leader Of Men (8:08)

18. Wheels In Motion (3:12)

19. The Lamplighter (Overture) (15:36)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Keri Farish: Vocals (The Clokkemaker and her all-seeing spyglasses), voice actor (The Clokkemaker / Washer Ethel)

Dean Marsh: Guitars, synth programming, mandolin, octave mandola, bass, vocals (The Good People of Cogtopolis), writer (story & script), producer

Ben Bell: Hammond, synths, fretless bass, Nashville guitar, chorus vocals (The Choir of Doom), voice actor (The Deranged Steam-Conveyor)

Chris Ewen: Bass

Stefan Hepe: Drums, percussion

Luke Severn: Tubular bells, goose flute, vocals (Nightkeepers)

 

Invités:

William Stewart: Violins, Melissa Hollick: Vocals (Eve), Mark Benton: voice actor (King Dahks / City Announcer / City Official and Distant Expulsions of the Lamplighter), Tim Munro: voice actor (The Tinker), Alicia Marsh: Voice actor (Eve / various market traders),Bill Fellows: Voice actor (Dirty Doyle / Irontooth / Nightkeeper Spy), Paul Kavanagh: Voice actor (The Primarch), Christopher Ewen: Voice actor (The Boy), Rafferty Marsh: Voice actor (An urchin at the Weasel Pie Stall)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019