PROFIL RAPIDE / QUICK PROFIL

fractal cypher

prelude to an impending outcome

Releases information

Release date: November 8, 2018

From: Canada

Benoit Rancourt - March 2019

9,4

Formation montante dans le monde du métal progressif québécois, FRACTAL CYPHER nous arrive pour son deuxième album avec un EP de quatre titres d’une durée d’un peu plus de 34 minutes.  Le groupe ne renie certainement pas ses influences sur ce disque dont le titre est tout aussi intriguant que rempli de promesses : « Prelude to an Impending Outcome ».

 

Premier morceau de l’album, « Coming Back to Life » démarre doucement sous un air rappelant l’album « End of Silence » de la formation DREAMSCAPE pour tranquillement évoluer jusqu’à une section instrumentale génialement entraînante.  C’est ensuite que vient la pièce « The Grandeur of it All ».  À la suite d’une introduction jazzy, l’auditeur passe en l’espace de quelques secondes de « Under a Glass Moon » à « Forsaken » de DREAM THEATER.  Les influences de DREAMSCAPE refont ensuite surface à l’approche du solo où la guitare de Vincent BRUNEAU et le clavier de Ludovick DAOUST se relaient de façon superbe.  On entend également la similitude entre certains passages de la partie instrumentale de cette pièce et « Biosfear » de CIRCUS MAXIMUS.  Troisième titre du disque, « From the Above and to the Stars » est de loin le plus agressif des quatre.  Le travail à la voix de Simon LAVOIE y est à son meilleur alors que le refrain est très accrocheur.  Comme pour rappeler à l’auditeur que le groupe pourrait exceller dans tous les styles, le batteur Steven COPE amène l’agressivité de la pièce à un autre niveau lorsqu’il y fait excellent usage de ses grosses caisses.  « Red Lady » vient ensuite clore l’album sur des airs plus enjoués, mais non pas moins complexes rappelant tantôt l’album « Train of Thought » de DREAM THEATER, tantôt l’album « Imagine » du groupe STRIDE.

 

En conclusion, Fractal Cypher puise ses influences chez diverses formations dans un langage où complexité rime parfaitement avec émotion.  Rares sont les groupes qui parviennent à joindre de façon si harmonieuse ces deux aspects fondamentaux de la musique progressive sans n’être qu’une pâle copie d’autres groupes déjà existants.  Ce résultat imminent que nous promet FRACTAL CYPHER pourrait d’ailleurs bien voir l’élève y dépasser le maître dans un avenir très rapproché.

 

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019