CHRONIQUE / REVIEW

The flower kings

waiting for miracles

Releases information

Release date: November 8, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Inside Out

From: Suede / Sweden

9,1

FLOWER KINGS.jpg

INTERVIEW HERE

Marc Thibeault - November 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

J’ai le privilège de faire la chronique du treizième album studio du groupe THE FLOWER KINGS. J’avoue avoir eu une certaine réticence à écouter ce énième album, les 4 à 5 derniers m’ayant un peu laissé sur mon appétit.  Mais, oh surprise, j'ai accroché dès le début!  Est-ce que la surprise va durer sur l’album entier?

 

L’intro “House Of Cards” met la table pour les 82 prochaines minutes de musique.  Doucereux et invitant, le piano nous amène jusqu’à “Black Flag”: pompeux et intense, on entend THE FLOWER KINGS revigoré! J’aime la voix de Roine STOLT qui a bien vieilli.  J’ai moins l’impression d’entendre un groupe sur le pilote automatique comme ce fut le cas sur l’album précédent (Desolation Rose, 2013). J’adore la pièce “Miracles For America” avec ses changements musicaux soudain, les voix en choeur, les envolées de guitare et les déchainements de la batterie. À l’inverse “Vertigo” roule sans faire de vagues, mais les voix pleines d’espoir qui chantent à l’unisson, en se croisant ou en écho au chant précédent, donnent toute la force à cette pièce. Et puis, vers 05:22 dans la pièce, ça devient instrumental.  D’abord une version instrumentale de ce qui jouait au début et qui  devient ensuite plus lourd et sombre (à mon grand plaisir!) avant de se terminer plus en douceur.  La jolie pièce “The Bridge” est mélancolique et poignante. Les violons, la guitare et le chant un peu désabusé ajoutent une couche de tristesse et le solo de guitare qui débute vers 03:00 rajoute encore plus d’effet. 

 

La symphonique “Ascending To The Stars” donne l’impression d’entrer dans un film d’action dans l’Espace Sidéral.  La guitare de Roine STOLT ajoute une puissance à l’orchestre qui s’en sort déjà très bien à nous faire ressentir leur musique.  On revient à la normale avec “Wicked Old Symphony”, un standard des derniers albums. L’instrumentale “The Rebel Circus” débute comme quelques autres pièces déjà existantes dans le répertoire des FK mais devient soudainement beaucoup plus agressive: du Hard Rock, on change ensuite vers le Jazz-Rock avant de rétrograder graduellement vers le style qui a débuté cette pièce.  “Sleep With The Enemy” détonne du reste de l’album par sa noirceur et son style musical.  Le refrain chanté, presque crié avec désespoir, ajoute un effet d’urgence à la pièce. “The Crowning Of Greed” est une belle pièce et le chant, qui ne débute qu’à environ 01:25 de la fin, est mélancolique. 

 

Le deuxième disque débute avec “House Of Cards Reprise”, une version plus rapide et énergique que la première pièce de l’album.  Puis vient “Spirals”, agréable vent de fraicheur à saveur légère de Jazz-Rock. “Steampunk” débute aussi en beauté et débarque légèrement du crédo FLOWER KINGS. Même le chant est différent, c’est tout dire! Vient ensuite “We Were Always Here”, et c’est encore une surprise! “Busking At Brobank” est un Vaudeville de 52 secondes qui ferme l’album avec humour. 

 

Le trio STOLT-REINGOLD- FRÖBERG est demeuré intact et les quelques artistes invités ajoutent une couleur supplémentaire à la musique déjà riche en texture musicale.  Au final on se retrouve avec un album qui est légèrement supérieur (à mon goût) que le précédent.  Je préfère de loin le deuxième disque de l’album pour les pièces qui débarquent pratiquement du moule musicale FK. On y sent un léger engouement vers l’innovation mais force est d’admettre qu’il est difficile de s’éloigner d’une formule qui est gagnante depuis si longtemps.  Ça demeure du FLOWER KINGS.

 

PISTES / TRACKS

 

CD 1 (63:28)

01. House Of Cards (01:58)

02. Black Flag (07:42)

03. Miracles For America (10:03)

04. Vertigo (09:59)

05. The Bridge (05:32)

06. Ascending To The Stars (05:45)

07. Wicked Old Symphony (05:47)

08. The Rebel Circus (05:50)

09. Sleep With The Enemy (06:02)

10. The Crowning Of Greed (04:50)

 

CD 2 (21:28)

01. House Of Cards Reprise (01:21)

02. Spirals (05:06)

03. Steampunk (06:34)

04. We Were Always Here (07:35)

05. Busking At Brobank (00:52)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Roine STOLT: Lead Guitar & Lead Vocals

Hasse FRÖBERG: Lead & Backing Vocals

Zach KAMINS: Keyboards, Guitar

Jonas REINGOLD: Bass

Mirko DeMAIO: Drums, Percussion

With:

Michael STOLT: Bass, vocals
John "Zach" DELLINGER: Viola
Paul CARTWRIGHT: Violin

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019