CHRONIQUE / REVIEW

flaw & order

evaporated people

Releases information

Release date: May 31, 2019

Format: Digital

Label: Auto-Production / Self-Released

From: Inde / India

8,3

Mario Champagne - September 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Depuis le début des années 90, au Japon, des centaines de milliers de personnes ont décidé de disparaître, de quitter leur identité et de se fondre au sein des populations de grandes villes afin de prendre un nouveau départ, évitant tout contact ou lien avec leur vie antérieure. Ils se bannissent eux-mêmes face à la honte d'un divorce, d'une banqueroute, d'une perte d'emploi ou le plus souvent, par suite d’une dépression ou une maladie psychologique. Ce phénomène, c'est le « Johatsu », soit les personnes qui s'évaporent. Il s'agit du thème principal abordé par FLAW & ORDER, un groupe Indien, pour la création de leur musique, et qui tente de sensibiliser les gens quant aux problèmes de santé mentale, par ce premier album entièrement instrumental. D'ailleurs, la majorité des titres des pièces sont élaborés à partir d’acronymes des principales maladies mentales connues.

 

Ce groupe a vu le jour en 2017 à Bangalore, à la suite de la rencontre des 4 musiciens provenant de différents groupes locaux. On y retrouve Adithyashankar AJITH à la basse, Ajit SINGH aux percussions, Paraj KUMAR SINGH aux guitares et Sudharsan KRISHNAKUMAR à la guitare rythmique, au piano et aux synthétiseurs.

 

Les sept titres proposés sur cet album, et d’une très grande qualité artistique, flirtent avec  des  atmosphères «rock», «post-rock», d'«ambient», progressives et de polyrythmies, offrant une variété intéressante d'ambiances provenant de la fusion des influences musicales de chacun des musiciens. On savoure dès les premières notes de la courte pièce d'introduction, « E Minor Inconvenience », la qualité de la composition de cette pièce cinématique, aux percussions bien présentes, avec un développement axé autour du piano, où s'accrochent tous les autres instruments. La seconde, « A Distinct Height Disadvantage » sera pour les amateurs de « post-rock », style TOUNDRA, où les guitares sont mises à l'honneur, avec un bon niveau dosé de lourdeur.  Il s'agit pour moi du summum de cet album, longue et parfois mélancolique, et qui s'imprime bien dans le subconscient. « Odd Conting Disaster », offre un aspect plus enjoué, jouant avec une toile de sons dans un mode de polyrythmie endiablé.  « You Only Lobotomize Once » mélange habilement des airs « Pink Floydien jazzy », avec des panoramas post-rock parfois hard, parfois pop. Intéressant. « Bipolar Bear », lumineuse et délicate, démontre après un début plutôt lent, un développement rythmique enlevant, explorant plusieurs avenues différentes. « Coulrophobia », au début plus solennel, emprunte une voie plus théâtrale, avec une atmosphère qui singe l'orgue de barbarie, avec toujours cet excellent doigté de piano qui mène le jeu.  « Pretty Tight Snare Drum » laisse la part belle au batteur, dès le début, mais ensuite, on y retrouve le riff le plus excitant de l'album. L'énergie déployée dans cette pièce ne peut pas laisser indifférent et mérite une écoute attentive, surtout que l'équipe se plaît à brouiller les cartes en y insérant des passages très lents et à l'inspiration orientale subtile.

 

Finalement, chapeau bas à ces musiciens qui lors de leur premier opus, ont réussi à produire un album intéressant d'un bout à l'autre, d'une très grande cohésion musicale, avec un son consistent et d'une très grande accessibilité pour tout genre d’auditeur. Un album où l'on ressent que la qualité d'écriture prend le dessus sur le besoin de déploiement de virtuosité. Avec ses ambiances très variées, cet album pourra probablement susciter l'intérêt d'un très grand nombre d'amateurs de Prog. Bonne découverte!

 

PISTES / TRACKS

 

  1. E Minor Inconvenience (2:15)

  2. A Distinct Height Disadvantage (8:40)

  3. Odd Counting Disaster (4:33)

  4. You Only Lobotomize Once (6:30)

  5. Bipolar Bear (7:24)

  6. Coulrophobia (3:44)

  7. Pretty Tight Snare Drum (5:42)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Adithyashankar AJITH - Bass guitar

Ajit SINGH - Drums

Paraj KUMAR SINGH - Lead Guitars

Sudharsan KRISHNAKUMAR -Rhythm guitars, Piano, Synthetizers

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019