CHRONIQUE / REVIEW

fine soft day

you are here

Releases information

Release date: July 1, 2019

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production / Self-Released

From: Royaume-Uni / UK

8,0

Philippe André - August 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Premier véritable album pour le trio britannique FINE SOFT DAY, originaire d'une région plus connue pour sa  contribution au ballon rond qu'au rock fut il progressif, MANCHESTER !!! et joli patronyme s'il en est pour ce premier album en 2019 alors que la formation existe depuis 1996, une période où les trois musiciens faisaient partie d'autres groupes ; FINE SOFT DAY est né d'une soirée impromptue autour d'un verre entre amis ; la base du groupe est la scène folk rock du nord-ouest de l'ANGLETERRE, un folk rock teinté d'électricité ; pourquoi ai-je dit "véritable" car il existe un disque d'enregistrements radio de 1996, un disque bien poussiéreux de l'avis même des concernés.

 

Entrons tout de go dans le vif du sujet avec "River" l'une des plus belles pièces de l'album, d'une beauté diaphane, remarquablement bien chanté par Martin HANBURY, une pièce digne des plus belles réussites d'un grand ancien, britannique aussi, j'ai nommé BARCLAY JAMES HARVEST (9/10). Les plus folkisants "Reason" et "Journey To Hear" s'écoulent paisiblement telle une rivière de campagne qui serpente entre les champs de blé, le second est instrumental (7 et 8/10). "Five songs" qui leur fait suite est lui aussi une "highlight", superbement chanté également, mais cette fois par Mark SWEENEY, le claviériste et leader médiatique du trio qui en fait des tonnes question harmonies sans que cela soit rédhibitoire, les réminiscences BJH sont là aussi prégnantes (9/10). "Time Flows By" s'avère beaucoup plus rock et plus proche d'une des influences revendiquées par FINE SOFT DAY, j'ai nommé JETHRO TULL, franchement "Locomotive Breath" et son riff de guitare ne sont pas loin, pas trop ma tasse de thé car trop répétitif (6/10).

 

Changement de registre avec la première partie de "Roll Up The World", très courte, moins de quatre minutes, instrumentale et fort agréable à défaut d'être novatrice, avec une remarquable dualité entre la guitare six cordes et les claviers (8/10). Dans la famille FINE SOFT DAY, je choisis le grand père !!! Heu là je blague, c'est juste le titre du morceau suivant, très tullien aussi, du TULL acoustique d'abord puis électrique sans excès (Martin BARRE est inconsciemment peut-être une réelle influence pour FINE SOFT DAY), nantie d'une intervention au violon de Jeff GASCOYNE à tomber par terre (8/10). De la flute pour introduire la mini danse suivante qui s'emballe bien vite telle une sarabande endiablée, l'esprit folk rock dans sa globalité, desservie par une conclusion trop brusque (7/10). La neuvième pièce "Rhyme" pourrait être un hit radiophonique car facilement mémorisable, très calme, une chanson simple portée par le piano de Mark SWEENEY (7/10). L'avant dernier titre "Time Is Running Out" poursuit dans la même veine que le précédent, radiophonique et facile à se souvenir mais un peu plus électrique (7/10).

 

Il nous reste la grande oeuvre, avec la seconde partie de "Roll Up The World" et ses quatorze minutes (oui oui c'est plus du double du titre le plus long rencontré jusqu'à présent) ; là c'est simple il faut fermer les yeux et écouter religieusement cette pièce progressive dans tous les sens du terme, vous y trouverez tout ce qui fait battre votre coeur dans la musique que vous chérissez, une pièce où les claviers prennent largement le pas sur les guitares (excepté dans les trois dernières minutes), sans vouloir galvauder le mot, c'est "Magnifique" et..."Intemporel" (10/10).

 

Que peut-on souhaiter à FINE SOFT DAY ? Pour ma part de dériver un peu plus vers le symphonisme entrevu dans le morceau conclusif, voeu pieu de la part d'un aficionado de ce sous genre de la musique progressive.

 

PISTES / TRACKS

 

01. River (6:22)

02. Reason (4:09)

03. Journey To Hear (4:17)

04. Five Songs (5:44)

05. Time Flows By (4:16)

06. Roll Up The World Pt. 1 (3:44)

07. Grandfather (6:57)

08. Dance Of The Little Lights From Nowhere (3:27)

09. Rhyme (4:42)

10. Time Is Running Out (4:39)

11. Roll Up The World Pt. 2 (14:00)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Jeff Gascoyne: Bass, violin, guitar, backing vocals

Martin Hanbury: Guitars, lead vocals on tracks 1/5/9/10, backing vocals

Mark Sweeney: Keyboards, lead vocals on tracks 2/4/7/11, backing vocals

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019