CHRONIQUE / REVIEW

eveline's dust

k

Releases information

Release date: April 8, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Giant Electric Pea

From: Italie

8,1

Serge Marcoux - June 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Additionnez un jeune groupe progressif italien de Pise à une jeune femme atteinte d’une maladie incurable dont le chant donne de la force à ceux qui en bénéficient et vous obtenez comme résultat K. Créé en 2012, EVELINE’S DUST signe son troisième opus sous la forme d’un album concept. K est le nom de la jeune femme et les pièces racontent sa vie via les personnes qui croisent sa route, amis, parents et amants. Elle est un mélange de fragilité et de force. Elle doit se battre pour son existence et sa dignité et son destin nous interpelle quand même un peu si nous pensons aux efforts que nous faisons pour être heureux, être en paix.

 

L’équation musicale du groupe ne ressemble pas du tout aux habituelles données utilisées par le progressif à l’italienne. En effet, leurs débuts démontrent clairement un son plus moderne avec quelques tendances néo-prog. En sept ans, le groupe a évolué vers une approche qui est assez personnalisée. Il est possible d’identifier quelques influences ici et là, un tantinet de KING CRIMSON des années 80, un peu plus de PORCUPINE TREE dans plusieurs morceaux et une légère variable RUSH comme dans la deuxième pièce « Fierce fear family ». Cependant, je pense qu’EVELINE’S DUST a trouvé sa formule pour ce disque. Un habile dosage de moments de puissances via la guitare et la batterie, de douceurs via le piano, les voix ou le saxophone avec des passages plus résolument jazzés. C’est donc à l’instar de K, notre protagoniste, un mélange de force et de fragilité. Sur tout le disque, le piano est le clavier dont l’utilisation est la plus évidente et sa coloration jazz sur « A new beginning » est bien réjouissante. Les solos de synthétiseur et de guitare sont aussi à noter. Un court solo de saxophone de FEDERICO AVILLA sur « Fierce fear family » vient donner cette même dimension musicale à la pièce. « Hope » commence en douceur et raconte l’enfance de K. La pièce est clairement divisée en trois sections, la première caractérisée par le chant et le piano de NICOLAS PEDRESCHI, la deuxième plus up tempo, joyeuse comme l’espoir, avec une bien belle utilisation du synthétiseur. Finalement, guitare sèche et chant pour conclure. La pièce titre est la plus courte et elle offre un amalgame de sonorités un peu mystérieuses, de guitare bien sentie, courtoisie LORENZO GHERARDUCCI, et de rythmes variés. « Lost in a lullaby » offre un beau duo de voix entre PEDRESCHI et LORENZA CATRICALÀ, un court solo de guitare à la CRIMSON puis pour la dernière minute et demie, guitare, basse et batterie viennent nous brasser la cage et comme si ce n’était pas suffisant un court solo de synthétiseur bien gras ajoute une couche supplémentaire.

 

C’est une musicienne invitée qui marque « Faintly falling », soit Madame CATRICALÀ. Elle chante cette belle balade accompagnée du piano, de la section rythmique de ANGELO CARMIGNANI, batterie, et MARCO CARLONI, basse, avec le support d’un autre invité, soit NICOLÒ ZAPPAVIGNA au violoncelle. Je n’ai pu m’empêcher de faire un parallèle avec NINET TAYEB sur « Pariah » de STEVEN WILSON. La plus longue pièce de l’Album, « Rain Over Gentle Travellers » ramène la douceur avec les premières minutes au chant et au piano. L’arrivée des trois autres musiciens augmente le rythme et l’intensité. Cette montée en puissance n’exclut pas une variation supplémentaire vers la sixième minute ainsi qu’un beau solo de guitare de LORENZO GHERARDUCCI. C’est ma préférée avec « A new beginning » et le message qui nous y est offert mérite notre réflexion. Cette pièce est vraiment la dernière de K dans tous les sens puisque notre héroïne fragile y trouve la mort mais sans remord. Je veux entendre vos voix. Je veux voir vos sourires. Mon temps est venu et je m’envole.

 

PISTES / TRACKS

 

1- A New Beginning (6:02)

2- Fierce Fear Family (4:32)

3- Hope (9:03)

4- K (3:38)

5- Lost in a Lullaby (5:38)

6- Faintly Falling (4:4)

7- Rain Over Gentle Travellers (9:37)

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Nicola Pedreschi / Keyboards, vocals
- Lorenzo Gherarducci / Guitars
- Angelo Carmignani / Drums
- Marco Carloni / Bass

 

Guests:

 

- Lorenza Catricalà / Vocals (6), backing vocals

- Federico Avella / Soprano sax & tranverse flute

- Nicolò Zappavigna / Cello (6)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019