CHRONIQUE / REVIEW

eris pluvia

tales from another time

Releases information

Release date: March 1, 2019

Format: Digital, CD

Label: AMS Records

From: Italie / Italy

8,0

Denis Boisvert - April 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

Plus de deux ans après leur dernier album « Different Earths », ERIS PLUVIA nous revient avec le même groupe de musiciens et nous offre « Tales From Another Time ».  Ce groupe italien de prog symphonique assez classique semble avoir pris un virage plus électrique.  Donc moins de violon et de flûte et plus de synthé et de guitare.  La composition est encore très recherchée et variée pour nous offrir plus d’une heure de musique captivante.  Le chant est en anglais et le chanteur possède une voix très mélodieuse. On a droit à un cameo féminin pour la chanson de Jeanne. Les morceaux sont longs, et souvent divisés en plusieurs parties.

 

Dans le détail après une introduction sobre au piano et flûte avec le très calme et très pastoral « When Love Dies », on enchaîne avec un « Lost In The Sands Of Time » plus contemporain avec des synthés rappelant « Trick Of The Tail ».  Bien fait mais un peu prévisible. L’opus principal semble être « La Chanson De Jeanne » avec ses 17 minutes.  Encore une fois, la mélodie est au rendez-vous, les rythmes sont variés et l’ensemble est assez plaisant et dans la veine néo-progressive. La guitare de CAVATORTI est bien sentie mais résonne trop « Pink Floyd » à mon goût (Mais les amateurs de Gilmour vont aimer).  On notera la participation vocale de STRIZOLI et quelques passages atmosphériques.

 

Plus intéressant est « The Call Of Cthulhu » en référence à un classique sci-fi de LOVECRAFT.  On obtient du rock symphonique très imagé avec la pluie et l’orage et des moments rythmiques rappelant MEDDLE.  Le jeu de guitare est intéressant, les claviers en percussion encore plus.  On a droit à du Hammond ronflant aussi.  Une belle synthèse et une pièce très évocatrice et entraînante.  « Last Train To Atlana » est plus dans le style de CAMEL, tout en douceur, flûte simple, guitare acoustique qui rappelle aussi les groupes du Québec comme HARMONIUM et de moindre manière MANEIGE.  On fermera la marche avec « The Hum » encore un morceau épique de 14+ minutes.  Plus musclé, original et enlevant par moment.  On y trouve aussi des moments doux avec un piano en ballade et un chant expressif.  Ou encore des envolées typiques de Rock Progressivo Italiano.  Fidèle à son identité d’ERIS PLUVIA, la flûte est charmeuse et certains passages sont de toute beauté.  Bref les meilleurs moments de l’album de retrouvent là.

 

Donc du rock de qualité, bien rendu, satisfaisant et qui plaira aux amateurs de progressif symphonique et de RPI en général. J’aimerais un peu moins de guitare « à la Gilmour » et peut-être un peu plus d’innovation mais ERIS PLUVIA maintient le cap sans problème.

 

PISTES / TRACKS

 

1. When Love Dies (5:07)

2. Lost in the Sands of Time (5:47)

3. La Chanson de Jeanne (17:39)

4. The Call of Cthulhu (11:55)

I.    A stormy night

II.  The secrets of the sea

III. The awakening of the Gods

5. Last Train to Atlana (4:39)

6. The Hum (14:22)

I.    A dream in the night

II.  In the time of darkness 

III. Going deeper

IV. 10 o'clock p.m. in Katmandu

V.  Arriving morning

Musiciens / MUSICIANS :

 

Alessandro Cavatorti: Guitars & words

Marco Forella: Bass, piano, programming keyboards & drums

Roberto Minniti: Vocals

Roberta Pitas: Flute

 

Invité:

Ludovica Strizoli: Vocals (3)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019