ENTREVUE / INTERVIEW

LAZULI

WITH: DOMINIQUE LÉONETTI

CLEPSYDRA.jpg

ALBUM REVIEW HERE

Richard Hawey - Mars 2016

Pour une seconde fois nous avons la chance d’avoir avec nous en entrevue Dominique LÉONETTI de la formation française LAZULI. Domi nous parle brièvement de leur dernière année et nous présente leur dernier album « Nos Âmes Saoules ». Alors bonne lecture!

PR- Tout d’abord un grand merci d’accepter de répondre à mes questions.

PR – La dernière année a été assez chargée pour LAZULI avec plusieurs spectacles en support à FISH, comment s’est déroulé cette expérience ? Et 2016 semble s’annoncer tout aussi fertile ?

Domi / LAZULI - Ce fut une aventure incroyable! Nous avons pris la route le 26 octobre et nous ne sommes rentrés chez nous que le 16 décembre. Nous avons enchainé une trentaine de concerts et quinze mille kilomètres en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suisse, en Pologne et au Royaume-Uni. Le public de Fish nous a accueilli si chaleureusement que nous avions l’impression d’être sur notre propre tournée!!! Fish et toute son équipe nous ont fait le cadeau le plus généreux qui soit, en nous offrant ces assemblées fabuleuses et ces salles de spectacles plus belles les unes que les autres! Nous avons fini sur les rotules mais riches de souvenirs et d’instants inoubliables. 2016 devrait voir son lot de belles dates également. Nos rentrons tout juste d’Italie, nous repartons pour l’Allemagne, quelques dates en France, l’emploi du temps commence à se remplir… Pour la première fois, nous avons joué le nouvel album sur scène, notamment à Rome, Florence et Veruno et nous sommes impatients de remonter sur scène car ses nouvelles chansons nous procurent des sensations nouvelles.

PR – Ou avez-vous trouvé le temps de composer ?

Domi / LAZULI - Il est vrai que les compos ont été entrecoupé des concerts de 2015 mais j’avais un tel besoin d’écrire que j’ai profité de chaque trou de souris pour assembler les notes et les mots. Nous avions finalisé l’album avant le grand tour et à notre retour, pendant la période de Noël, nous avons réalisé le mastering et quelques retouches sur la pochette.

PR – Votre plus récent album « Nos Âmes Saoules » est paru en janvier dernier, vous voulez nous expliquer le titre ?

Domi / LAZULI - Ce titre reflète assez bien l’état dans lequel nous a plongé l’année 2015, comme groggy par la fureur de ce monde. Il y a aussi quelque chose qui m’amusait dans ce titre; ce jeu avec le mot anglais « soul » (âme) lui conférait une couleur universelle. Je le trouvai en adéquation avec notre musique qui voyage de plus en plus. « Nos âmes saoules » est aussi le titre d’une chanson de l’album. Elle parle de nous, pauvres rêveurs à la dérive, adolescents perdus dans ce monde, espérant des jours meilleurs et de notre volonté de s’extirper de cette pesanteur.

PR - À l’écoute des textes il me semble qu’ils sont très sombres, avec peu d’espoir pour demain, je me trompe ?

Domi / LAZULI - Il est difficile d’avoir foi entre l’être humain mais j’ai envie de te dire oui, tu te trompes ;-) Il est vrai que ce coté sombre s’exprime dans nos chansons mais j’ai l’impression qu’il y a malgré tout une lueur d’espoir dans la plupart de mes textes ou dans certaines éclaircies musicales. Mes mots sont sombres mais pas désenchantées. Le désordre actuel est malheureusement une source d’inspiration, plus je me sens désemparé plus j’ai besoin de l’écrire et de jeter ma bouteille à la mer. Mais les messages un peu désespérés que l’on glisse à l’intérieur sont destinés à être trouvé, n’est-ce pas? Je ne me sens pas si pessimiste que ça, j’ai la volonté farouche que mes bouteilles soient ouvertes.

PR – Je me demande à quel moment vous avez écrit la chanson « Le Temps à la Rage », j’y vois un lien avant-coureur, peut-être lointain, avec les évènements tragiques de novembre 2015 « Je vois les hommes contre les hommes partout l’homme pour l’homme un loup ».

Domi / LAZULI - L’album est sorti après les évènements mais il a été écrit et enregistré avant. Étrangement, « le temps est à la rage » s’est mis à résonner différemment à ce moment là, comme si cette chanson avait été écrite le jour même. A tel point que le lendemain des attentats, dans l’émotion, depuis notre hôtel (nous étions alors en tournée en Allemagne) nous avons filmé une impro de piano construite sur le thème de la chanson. L’idée nous est venue en traversant la salle de restaurant où trônait un piano à queue. Nous avons posté la vidéo sur notre face book accompagnée du texte manuscrit. La résonnance des paroles était telle, qu’il nous est alors apparu criant, que ce disque à venir, collerait malgré lui à son époque. Malheureusement.

PR – Les jeux de mots sont encore présent dans vos compositions, je pense en particulier à la chanson « Chaussures à nos Pieds » pour ne nommer que celle-là. Brièvement, comment se passe votre période d’écriture ?

Domi / LAZULI - J’ai toujours aimé les jeux de mots, ils sont souvent les déclencheurs de mes premiers griffonnages. Je me laisse porter par la musicalité des mots, j’écris un peu de manière automatique, spontanée, le sens et le pourquoi de l’écriture de ces chansons m’apparaissent souvent dans un second temps. En ce qui concerne « chaussures à nos pieds » je suis parti de l’idée de « pompes funèbres » et je me suis amusé à faire un pied de nez à la mort, une sorte d’hommage à la vie. Deux personnes chères venaient de disparaître et la mort me hantait, j’avais besoin d’aller à l’Est, à contre courant. De manière générale, je me sens spectateur et « nos âmes saoules » comme la plupart de nos albums et né derrière une fenêtre.

PR – Le déroulement des titres est entrecoupé par de courtes pièces instrumentales, pourquoi ?

Domi / LAZULI - Nous avions envie de créer des respirations, des virgules. Ces courtes pièces sont nées d’improvisations que nous inspiraient les morceaux auxquelles elles sont collées dans le disque. Comme des sortes de postfaces. La dernière respiration est une impro sur le thème de la première chanson, du coup en mettant son disque en boucle, on a un effet continu, on ne sent pas la transition.

PR – À voir les photos de spectacles vous semblez vous amuser pleinement sur scène, que préférez-vous, la période de conception ou l’accouchement devant public ?

Domi / LAZULI - Un choix cornélien!!! Ce sont deux périodes magiques et tellement différentes l’une de l’autre. J’aime autant l’introspection et la solitude que demande l’écriture, que le partage et la chaleur des concerts. Pourtant il est toujours difficile d’attaquer la conception d’un album, comme il est difficile de faire le premier pas pour rentrer en scène, mais il n’y a pas de plus grand bonheur que de sentir le lâcher prise nous envahir! Et c’est vrai que nous nous amusons pleinement sur scène; faire de la musique avec des gens que l’on aime transcende certaines situations. Je pense que nous avons pris conscience tous les cinq de l’importance de vivre pleinement chaque instants.

PR – Quels sont vos projets dans l’immédiat ?

Domi / LAZULI - Nous tournons actuellement un clip vidéo avec nos cousins italiens (Angelo et Ermanno Di Nicola) qui avaient déjà travaillé sur notre DVD « Live @ l’abeille rôde ». Mais notre énergie est principalement rivée sur les concerts qui arrivent et sur le plaisir de faire vivre ce nouvel album sur scène.

PR – Pas de spectacles aux USA ? Vous pourriez faire un détour vers Québec

Domi / LAZULI - Depuis le temps que nous en rêvons!!! Mais puisque nos rêves se réalisent ces dernières années, je me plais à imaginer que notre venue au Québec ne devrait plus tarder… Et puis mes guitares (ma Godin et ma Seagull) me le demandent souvent, elles aimeraient bien revenir sur les terres qui les ont vu naitre!!!

PR – Vos avez le mot de la fin

Domi / LAZULI - Nous avons jeté notre bouteille à la mer, il y a un album de Lazuli à l’intérieur, tout un océan Atlantique à traverser… Amis Québécois, j’espère que vous la saisirait…

PR - Merci beaucoup Domi!

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020