CHRONIQUE / REVIEW

a dying planet

facing the incurable

Releases information

Release date: August 17, 2018

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production / Self Released

From: USA

8,7

Richard Hawey - October 2018

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Les noms des jumeaux identiques Jasun & Troy TIPTON vous sont familiers? Pour vous mettre sur la piste disons que ce sont des pionniers dans le métal, avec des groupes comme Zero Hour, Cynthesis en particulier. Malheureusement, une maladie incurable au poignet a forcé Troy à renoncer à la basse, probablement pour de bon, le forçant plutôt à se tourner vers l’écriture et ses compétences vocales. Intitulée « Facing the Incurable », ce premier album de DYING PLANET permet à Troy de raconter son histoire et d’accepter ce qu’il ne peut pas changer. Vous vous doutez certainement que le ton est assez sombre et lugubre, mais la musique est là pour aider un homme dont la blessure a écourté son rêve musical. À ses côtés il y a son frère Jasun aux guitares, le batteur Marco BICCA et le bassiste Brian HART, mais aussi des apparitions des chanteurs Paul VILLARREAL, Erik ROSVOLD et Luda ARNO et le claviériste Bill JENKINS.

Le progressif métallique a plusieurs visages et "Facing the Incurable » vous en présente un, ici pas de cacophonie agaçante, de guitare qui déchire les tympans, de performance excessive du batteur. Cependant vous aurez droit à de belles mélodies appuyées intelligemment par tous les instruments, surtout la guitare mais aussi par une section rythmique imparable avec occasionnellement des claviers. Si Troy est le principal chanteur, les autres invités en ajoutent, il y a plusieurs voix qui se mélangent à celle de Troy. ARNO apporte une merveilleuse contribution avec ses magnifiques passages aux côtés de Troy sur la pièce titre, sans oublier le côté musical qui est très émotif, VILLARREAL et ses superbes harmonies sur la piste plus métallique « Resist ». « Human Obsolescence » vous touchera directement au coeur, le chant nostalgique de Troy sur les accords de guitare cristalline de Jasun et un piano doux est d’une grande beauté. Le métal progressif réapparait sur « Poisoning the Well », ici les riffs compact et bouillonnants accrochent, ils sont entrecoupés de moments plus émotif et plus calme en raison de la présence du piano. Vous vous rappellerez le classique « Space Odyssy » de David Bowie sur « Missing » émotionnelle au maximum. L’album se termine avec le court instrumental mais combien intense « Separation Anxiety », ici Brian HART semble s’amuser grandement sur sa basse au côté des accords de guitare lumineuse de Jasun, quant à Marco BICCA il ne s’en laisse pas imposer, sa performance équivaut certainement à une bonne séance de gymnastique.

Plusieurs amateurs de métal pouvaient s’attendre à ce que le groupe monte en intensité au fil des chansons, toutefois il est facile de comprendre la retenue vu le thème abordé. Dans l’ensemble, c’est un magnifique album avec de superbes paysages sonores qui supportent très bien ce chant qui vient des tripes. Découvrez DYING PLANET, c’est sacrément bon!

PISTES / TRACKS

 

1. Resist 14:07
2. Facing the Incurable 10:23
3. Human Obsolescence 07:43
4. Poisoning the Well 08:09
5. Missing 08:59
6. Separation Anxiety 03:24

Musiciens / MUSICIANS :

 

Troy Tipton – vocals

Jasun Tipton – guitars, keys

Marco Bica – drums

Brian Hart – bass

Studio guests: Bill Jenkins - Keyboards

Paul Villarreal, Erik Rosvold et Luda Arno - Vocals

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019