CHRONIQUE / REVIEW

doringo

GUŽVA U SVEMIRU

Releases information

Release date: January 8, 2020

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production/Self-Released

From: Croatie / Croatia

8,4

Facebook_logo-7.png

Mario Champagne - March 2020

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Voici quelque chose de très particulier! Une fusion de « surf rock » et de musique des Balkans, avec du violon, du saxophone et aussi mon instrument préféré d'entre tous, la clarinette basse! Tous les ingrédients réunis pour nous servir une édition instrumentale joyeusement atypique. Dans ce groupe croate, originaire de Zagreb, Doringo le guitariste à donné son nom à la formation. Celui-ci a composé, enregistré et mixé la musique. Il est accompagné de Mihjovil JURDANA à la basse et de Damir MIHALJEVIC aux percussions, tout en intégrant quelques artistes invités aux rôles importants. Il s'agit de leur deuxième album qui fait suite à « Infography » de 2017 et qui s'intitule “Gužva u Svemiru“ (“Univers Bondé” en français) comprenant huit pièces instrumentales développant un nouveau style musical baptisé par le groupe lui-même du nom de « rock géographique ». Essayons de voir ensemble ce que cela mange en hiver !

 

Sur le premier titre intitulé “Mrežničko Kolo”, qui ne se traduit pas, le saxophoniste Mak MURTIC vole la vedette, accompagné d'une guitare nerveuse en mode guitare « surf » tout en alliant des sonorités jazzy.  Le son est brut comme un rock de garage, mais le saxophone confère une spécificité ethnique très locale. Le tout est déroutant mais enlevant car l'énergie dégagée est contagieuse. Le titre suivant, “Privid Zajedništva”, (Vue de la communauté en français), introduit, Aldo FOSKO comme artiste invité à la clarinette basse. Le rythme est encore plus rapide, pratiquement funk. La basse clarinette fait des contorsions magiques pendant que le reste de l’équipe éclate comme du pop-corn dans tous les sens. L'atmosphère du “Kineska Močvara”, (du Marais Chinois, en français), nous amène vers l'Orient avec un « surf guitar » très structuré, un violon rappelant les airs anciens de Chine, mais progressivement, la mélodie se muscle et pourrait prendre des airs de KANSAS. Le tout est suivi d’un “Drabo Nuevo” bien rythmé, presque dansant, où cette fois les percussions déchaînées servent de cadre sonore à une guitare biscornue toute sautillante.

 

“Rimska Salata”, un titre bulgare signifiant salade romaine, inspiré d'anciennes routes romaines qui traversent les montagnes d'un parc du Nord de la Croatie, introduit de nouveau la clarinette basse présentant des séquences polyrythmiques intéressantes et un beau solo de clarinette dont on ne peut se lasser. Le sixième titre, “Vrlika”, nommé en l'honneur d'une région campagnarde au nord de Split, accueille la violoniste Lucija STANOJEVIC et le guitariste Orjen RIDANOVIC.  Un très beau titre aux accents folkloriques où le duo guitare et violon, rappelle des passages dans le style de KANSAS. Beau travail de tricotage de notes à la complexité honorable. Pour la suite, un titre slovène, “Enofazni Števec”, (Compteur monophasé en français) avec dès le début des airs de « yéyé » des années 60, et qui se transforme progressivement en perpétuel carillon rock à haute teneur énergétique. Pour compléter l’album “Blue House”, titre inspiré par l'île de Korčula, avec une ambiance très ensoleillée, joyeuse, agrémentée d'une dynamique solo de batterie, pour une finale toute sympathique.

 

Je ne sais pas si c'est totalement « Prog », mais il se dégage pendant l'écoute une énergie positive contagieuse car ils ne sont vraiment pas dépressifs ces types-là! Fraîcheur, sonorité nouvelle mais dû à la présence du « surf rock », on a le sentiment que c'est ancien. Dualité contrastante délivrant cette impression étrange d’anachronisme, comme si on se retrouvait dans un vieux film d'Elvis ou des Beach Boys, mais en même temps, cela ne sonne pas trop américain, au contraire, car la toile de fond est yougoslave, si l'on peut encore se permettre d'employer ce terme. Globalement, les musiciens sont excellents, les compositions intéressantes et enjouées, nous amenant du coté ensoleillé des Balkans, et avec une très bonne qualité de production. Quant au terme de rock géographique, je ne peux que supposer que DORINGO faisait référence aux lieux visités qui ont fait germer ces idées de titres. Pas mal bien ce petit album, si vous avez envie de dépaysement, et d'animer l'ambiance sur votre terrasse lors d’une journée ensoleillée, n'hésitez-pas!  Pièces préférées : « Rimska Salata » et « Vrlika ». Bonne découverte !

 

PISTES / TRACKS

 

  1. Mrežničko Kolo (4:12)     

  2. Privid Zajedništva (3:11)

  3. Kineska Močvara (3:31)

  4. Drabo Nuevo (3:21)

  5. Rimska Salata (4:03)

  6. Vrlika (4:56)

  7. Enofazni Števec (3:52)

  8. Blue House (3:52)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Doringo - Guitar

Mihovil JURDANA- Bass

Damir MIHALJEVIC - Drums

Orjen RIDANOVIC – Acoustic Guitar

Aldo FOSKO – Bass Clarinet

Mak MURTIC – Saxophone

Lucija STANOJEVIC – Violin

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020