CHRONIQUE / REVIEW

dave kerzner

static live - extended edition

Releases information

Release date: July 18, 2019

Format: Digital, CD

Label: RecPlay Inc.

From: USA

7,0

Jacques Vigneault - October 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Un beau début de spectacle avec "Prelude" tout en piano avec fond de grésillement métallique s'harmonisant indéniablement avec "Hypocrites", qui dès son début en vient avec sa partie de piano électrique suivi d'une belle rythmique, enchainant un riff déchirant de guitare hard mélodique et d'une poussée de clavier électro/space poussant le vocal de Dave KERZNER. Il a débuté cette excellente pièce en mélangeant le clavier et les guitares hard mélodiques. "Static" est particulièrement planante avec sa guitare au riff spatial et son beau vocal tout en douceur suivi d'une bonne rythmique s'harmonisant très bien avec cette pièce qui me fait étrangement penser à une chanson de David GILMOUR. "Reckless" suit avec une partie de guitare acoustique, du chant, d'un riff de guitare hard mélodique mixé à une rythmique entrainante poussant indéniablement son auditeur à taper du pied.  Le milieu de la chanson nous offre un beau solo de clavier et un enchainement de batterie endiablé, pour revenir à un rythme entrainant, qui pourrait faire penser à Steven WILSON. "Chain Reaction" débute en force avec une excellente pièce mixant tous les instruments de belle façon, digne encore de Mr. WILSON en pleine possession de ses moyens, avec aussi de très beaux solos de guitares bien rendus tout au long de cette réaction en chaîne.

  

"Trust" avec son début au piano, fait étrangement penser à Imagine de John LENNON, et quelle belle chanson. Une rythmique s'en suit mélangé au piano avec guitare et chant planant...faisant même penser parfois à PF. "Quiet Storm", cette petite pièce musicale pousse son auditeur dans un univers de douce tempête sonore, avec un dénouement électro/spatial s'harmonisant de belle façon à "Dirty Soap Box".  Au début, une unique note à la guitare électrique suivi d'une poussée d'adrénaline sur guitare heavy fuzzé et d'un vocal digne de cette boîte à savon souillée, ainsi qu'une narration propre. "The Truth Behind" nous embarque dans un amalgame de vérité derrière son début au piano avec ses solos de guitare mélodiques, sa jolie rythmique et son superbe vocal enchanteur. Cette autre chanson nous offre en partie un beau clin d'oeil à David GILMOUR. "Right Back To The Start", cette petite chanson nous offre un rythme lancinant et fuzzy à souhait et s'harmonisant impeccablement avec "Statistic". "State of Innocence" amène un début à la recherche sur poste de radio suivi au piano solo, et du vocal de Dave. Les passages de Durga MCBROOM et Ruti CELLI au back vocal sont superbes. "The Carnival of Modern Life" engendre ici un début de ses excellents musiciens suivi d'un amalgame de sonorité et rythme digne des meilleures pièces de Crossover prog. D'une durée de 16 minutes ... quand même!

  

Viens ensuite la partie de l'édition Étendue:

"The Lie", une bonne chanson où se mélange guitare heavy et rythme endiablé avec deux superbes solos de guitare.  Cette pièce est tirée de l'album New World de 2014. "New World" est une superbe plage titre de l'album de 2014, avec Francis DUNNERY comme guitariste invité. Le piano au début me fait à la fois penser à Billy JOËL et au Beatles, et ses riffs planants à la guitare sont superbes, tous comme les solis vers le 2/3 de la pièce.   "Resilience", belle mélodie mélangeant clavier/batterie et chant majestueux. De bons solos accrocheurs dans cette pièce aux accents harmonieux, avec encore Francis DUNNERY. "Into The Sun" démarre plus lentement que l'original avec un début et une continuité à la guitare beaucoup moins spatiale mais plus limpide. Assez hard aussi, ainsi qu'un chant à la fois planant et direct, et de bons solos qui déchirent au max, qui me fait parfois penser à PT ou S. W.. "Stranded" de l'album New World, ici avec une version alternative, qui débute ici avec son intro au piano avec une atmosphère légèrement macabre puis son départ en force avec un superbe riff de lead guitare plus prédominant ici que l'original, et un vocal spatial de toute beauté.  Encore une autre belle mélodie, et que dire des back vocaux tout au long de la chanson.  Il y a même un passage aux clavier/guitare moyennement hard vers le milieu de la chanson qui est  intéressant, suivi de lamentations fortes bien agencées. "Not Coming Down" faisant partie d'un ensemble Singles/EPs/Fan Club ou Promo de 2016, est un peu plus commercial et bien rendu avec sa rythmique complètement déjantée. "My Old Friend" de l'album New World débute ici dans un contexte un peu plus prog folk que l'original avec son genre très électro, jusqu'à ce que la rythmique prenne le dessus revenant légèrement au folk pour repartir de plus belle sur un rythme endiablé. Un excellent solo de guitare vient pimenter le tout pour finir sur une note planante.  "Joytown" de Kevin GILBERT débute avec une superbe intro à la basse, et comme c'est un de mes instruments préférés, j'adore!  Le rythme jazzy y est très cool avec son chant narratif et ses back vocaux plaintifs. La fin nous offre une grosse surprise avec son riff totalement déjanté juste avant de terminer sur cette jolie note cool et jazzy. "Breakdown", Bonus Track de Studio est assez particulière avec son rythme heavy rock fuzzé à souhait et sa batterie saccadée. "Paranoia" débute avec une intro sur une note sublime au piano suivi d'un chant me rappelant légèrement Kate Bush. Survient ensuite un rythme saccadé, tel une paranoïa musicale. Belles parties musicales, solos de guitare et batterie saccadée sur un fond de clavier aux grésillements métalliques.

  

Ma conclusion de cet album live: c'est du Grand Dave KERZNER, égal à lui-même comme toujours. Excellents musiciens et chanteurs offrants des superbes performances. Un album en spectacle avec un mélange de plusieurs styles qui en fait un album adapté à différents amateurs pas seulement progressif. On peut dire que cet album passe du Prog Related au Rock Prog et parfois même de l'excellent Jazzy Rock.  Donc, un album très bon du début à la fin.  Et pour finir, je dirais être à la fois très content de mon écoute pour cette chronique et déçu par cette production à la sonorité malheureusement trop compressée, qui arrive un peu trop souvent dans ce genre de style musical qu'est le Rock.

Info à titre Perso: Au départ, j'ai eu beaucoup de difficulté à chroniquer cet album, de par qualité sa production. J'aurais aimé avoir l'enregistrement vidéo afin de pouvoir voir les musiciens en action et de pouvoir mieux axer ma chronique. Car cet album a malheureusement une sonorité très compressée et prononcée dans les basses fréquences pour y entendre pleinement chacun des musiciens et être apte à chroniquer cet album correctement. Au moins, avec une bonne paire d'écouteur audiophile, j'ai pu réussir cette tâche qui me paraissait fastidieuse au départ. 

 

PISTES / TRACKS

 

01 Prelude (Live)

02 Hypocrites (Live)

03 Static (Live)

04 Reckless (Live)

05 Chain Reaction (Live)

06 Trust (Live)

07 Quiet Storm (Live)

08 Dirty Soap Box (Live)

09 The Truth Behind (Live)

10 Right Back To The Start (Live)

11 Statistic (Live)

12 Millennium Man (Live)

13 State of Innocence (Live)

14 The Carnival of Modern Life (Live)

15 The Lie (Live)

16 New World (Live Feat. Francis Dunnery)

17 Resilience (Live feat. Francis Dunnery)

18 Into The Sun (Live)

19 Stranded (Alt Version Live)

20 Not Coming Down (Live)

21 My Old Friend (Live)

22 Joytown (Live)

23 Breakdown (Studio Bonus Track)

24 Paranoia (2019 Studio Bonus Track)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Dave KERZNER - Lead Vocals, Keys, Guitar

Fernando PERDOMO - Guitar, Bass, Drums, BVs

Derek CINTRON - Drums, Guitar

Durga MCBROOM - Vocals

Andy ROBBINS - Bass

Ruti CELLI - Cello, Backing Vocals

 

 

With Special Guest :

Francis DUNNERY – Guitar

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019