CHRONIQUE / REVIEW

darwin

origin of species

Releases information

Release date: February 25, 2019

Format: Digital, CD

Label: Glass Onyon Records

From: Multinational

8,2

Philippe André - April 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Alors là, attention c'est du lourd!  Pourquoi?  DarWin qui est un projet et non pas un groupe nous propose un album en deux parties (oui avec le D et le W en majuscules), un double album sur l'origine des espèces.  Logique avec un blaze pareil, qui à quelques encablures près aurait pu entrer sur un seul cd.  Dommage quand même, l'un des effets pervers du marketing selon moi.  Un projet initié par l'un des plus célèbres et fantastiques batteurs de toute la planète rock n'roll depuis plus de quarante ans, monsieur Simon PHILLIPS.  Je vous laisse gré de compulser son curriculum vitae à travers les décennies.  Il a entre autre passé plus de trente ans derrière les futs du méga, multi platiné et multi récompensé groupe TOTO, que l'on aime ou pas, une formation légendaire qui aura marqué de son empreinte l'histoire du Rock.

 

Alors oui, DarWin nous propose un concept album où toutes les pistes sont enchainées, d'où une certaine difficulté à promouvoir l'une ou l'autre de ces pistes.  À propos du premier cd, nous détacherons sans contestation aucune, la pièce choisie pour présenter l'album aux médias « Escape the Maze », agrémentée d'une superbe vidéo  https://www.youtube.com/watch?v=6tHBGwyN46o dans une version orchestrale interprétée par The Chamber Orchestra Of London (Conductor Matt Dunkley).  Nous avons ici non seulement le plaisir auditif mais aussi le plaisir visuel, du grand Art, entre réel et irréel mais qui fait froid dans le dos quand même!

 

« The Last Chance », comme son nom l'indique car nous sommes dans un monde post apocalyptique, est fort plaisant aussi, un titre très symphonique avec des riffs de guitare destructeurs de Greg HOWE qui savent rester mélodiques ce qui ne peut que me convenir.  La pièce finale de cette première partie « Forever », présente une judicieuse intervention de saxophone jouée par Katisse BUCKINGHAM et nous pouvons dire que le mariage avec l'orchestre de cordes est une vraie réussite.  Surtout que Matt BISSONETTE y chante vraiment bien, la seconde pièce essentielle de cette première partie de « Origins of Species ».  À noter qu'aucun morceau de ce premier cd n'est à vomir, je vous ai simplement fait part de mes préférences, il faut juste aimer le rock énergique et symphonique à la fois, le mélange guitares ravageuses et arrangements de cordes n'est pas fait pour plaire à tout le monde. Pour ce qui est du second cd, les meilleurs titres toujours avec subjectivité bien sûr, sont dans l'ordre du disque, « One Horizon » avec ses rutilants atours orchestraux tout en retenue émotionnelle (encore) et lui aussi remarquablement chanté, puis « Cosmic Rays » titre calme avec un chant gospel qui aurait pu être enfanté par TOTO (tiens, tiens).  Évidemment, je déteste tout bonnement « Modern Insanity » à moitié rappé (si vous me lisez régulièrement vous connaissez mon aversion pour les mélanges avec cette connotation); nous avons aussi « Life is a Mystery » qui est bien agréable, un morceau pour les radios sauf qu'il est lui aussi bien accompagné par l'orchestre de cordes ce qui lui donne une certaine plus-value mélodique, qui plus est mené par une rythmique d'enfer (normal me direz nous compte tenu des deux zozos qui la composent); nous terminerons par une bizarrerie littéraire avec « Prologue » qui s'avère être la pièce conclusive, présentée avec une narration qui est un rappel des thèmes du premier cd, une pièce facile à écouter, facilement mémorisable et où Greg HOWE fait encore des merveilles à la six cordes.

 

Un très bon album, avec un son au top, dans la grande tradition d'un progressif américanisé (même si Simon est citoyen britannique), un progressif avec une tendance AOR, qui ne demande pas un effort d'écoute spécifique, bref très fréquentable, suivant l'expression consacrée.

 

PISTES / TRACKS

 

1) For Humanity (4:07)

2) The Last Chance (5:41)

3) Taking Chances (4:42)

4) Escape The Maze (7:24)

5) Walk Away From Earth (4:45)

6) Gummy Bear (5:13)

7) Forever (5:44)

 

Intermission

 

8) War Against My Mind (4:43)

9) Artificial (4:45)

10) One Horizon (5:14)

11) Modern Insanity (5:25)

12) Cosmic Rays (4:50)

13) Life Is a Mystery (4:20)

14) Slowly Melting (3:57)

15) Rise (4:54)

16) Just One More Day (3:22)

17) Prologue (5:28)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Simon Phillips : Drums, percussion, keyboards, producer

Matt Bissonette : Bass guitar, lead and backing vocals

 

With help from :

 

Jeff Babko : Keyboards and quartet arrangements

Greg Howe : Blazing lead guitar solos

Dennis Hamm : Keyboards

Ernst Tibbs : Bass guitar

Katisse Buckingham : Flute, Soprano Sax

Samuel Sim and Peter Nickalls : Orchestral and quartet arrangements

The Origin of Species Quartet (Los Angeles), The Reykjavik String Quartet (Iceland), and The Chamber Orchestra Of London (Conductor Matt Dunkley)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019