CHRONIQUE / REVIEW

crescent moon

dissonance

Releases information

Release date: April 14, 2018

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production / Self-Released

From: Pays-Bas / Netherlands

8,4

Mario Champagne - March 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Voici un band dont l’histoire sort de l’ordinaire. C’est une entreprise familiale basée dans un petit village hollandais, fondé en 2014 par deux frères amateurs de guitares, Franck et Eric PETERS, et qui enrôlèrent par la suite les deux fils de Franck, qui s’occupent des claviers et des cuivres. Cette famille gère toutes les facettes de la production, de la création musicale, des enregistrements, de la distribution, du marketing, de la conception des pochettes et de la promotion de leurs œuvres. Mais le groupe ne se produit pas en public. Qu’en studio! Le groupe propose, sur ce qui est leur deuxième album, un rock progressif atmosphérique planant empreint de modernité mais avec des passages énergiques entraînant. L’influence de PINK FLOYD est assez évidente, style de « The Final Cut », avec ses narrateurs en background au fil des chansons. Ici, pas de grandes envolées alambiquées, mais des pièces généralement courtes, assemblées intelligemment et totalement digestes à l’écoute.

 

La pochette de l‘album, créée par une dame de la famille, annonce les couleurs. L’ambiance sera militaire, sur fond de guerre totale entre les peuples Européens fin 18e, début 19e siècle. Dès les premières notes, sur « Civilisation », on intègre un régiment, tambours et canons, soldats marquant le pas chantant « Tue le cochon; Coupe-lui la gorge; Répands son sang! ». La bataille fait rage. Intro à ver d’oreille garantie! La courte pièce et très prenante « Scorched Earth » tambourine de mélancolie, suivie par « The Thin Red Line », hyper Pink Floydienne où les différents cuivres des gamins accompagnent savamment les cordes! Trop courte à mon goût! « Just another Shipwreck » frôlant les 7 minutes démontre un beau savoir-faire avec toutes ses variations de tempo. Sur « What do we do now? », une réussite, claviers et cuivres s’entremêlent  dans une atmosphère légèrement jazzy, et on se surprend à espérer l’arrivée d’une Diana KRALL qui ne viendra pas. Ma section préférée, le combo « The Fall - Castle Burning » pour la performance du guitariste suivi d’une conversation piano et percussion bien structurée. On retrouve des soldats français en prime sur « Crossroads », mêlant musique militaire et synthés modernes.

 

L’album présente une très grande cohésion, et on se surprend à l’apprécier de plus en plus au fil des pièces et des écoutes successives. Ce travail d’artisan est une sympathique surprise ! Un rock progressif simple, mélodique, efficace, mais avec tout ce qu’il faut de bien agencé pour maintenir notre intérêt et vouloir le réécouter.

 

PISTES / TRACKS

 

1. Civilisation – 04:51
2. Scorched Earth – 02:41
3. The Thin Red Line – 04:15
4. Heart of Darkness – 03:28
5. Just another Shipwreck – 06:47
6. What do we do Now? – 03:59
7. The Fall – 07:08
8. Castles Burning – 04:23
9. Crossroads – 05:17
10. Maelstrom – 05:03

Musiciens / MUSICIANS :

 

Bas Peters- piano keyboards, flügelhorn, trumpet, orchestral arrangements
Tom Peters – piano, keyboards, flügelhorn, euphonium
Eric Peters – bass
Frank Peters- drums, guitars, vocals

Guest musicians
Chico Dommeck – solo guitar on 1, 3, 7, 8 and 10
Mirjam van Vuuren &  Thea Leenders – backing vocals
Gordon Midgley – voice track 4
Woodshop House Marching band = Tim, Bas, Marieke en Frank ‘Just before the battle’ on track 9

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019