PROFIL RAPIDE / QUICK PROFIL

ciolkowska

avtomat proshlogo

7,7

Releases information

Release date: October 23, 2018

From: Russie / Russia

Serge Marcoux - June 2019

Une cinquantaine d’années après la fin du mouvement psychédélique initial, des groupes comme TAME IMPALA ou KING GIZZARD AND THE LIZARD WIZARD constituent la partie visible et populaire de l’iceberg. Lorsqu’on inverse le périscope et qu’on regarde sous la surface, on découvre un mouvement actif au point qu’une maison de disque russe se spécialise dans le support et la promotion de ce genre. Force est de constater que la musique psychédélique en 2019, c’est du sérieux. Si on regarde le grand nombre de groupe sur cette étiquette qui clame ne pas avoir de logo ou même de nom, on peut croire qu’il y a quelque chose dans … la poutine. Ce courant de musique expérimentale, intimement lié au mouvement hippie des années 60 et à la consommation de drogues hallucinogènes, prend d’autres formes aujourd’hui et est influencé par cinquante années de musique supplémentaire.

 

CIOLKOWSKA nous arrive avec son cinquième album complet, « Avtomat proshlogo », qui combine joyeusement space rock, post rock et prog aromatisés à la sauce psychédélique. Ils ont aussi deux EP dont un en collaboration avec un autre groupe de la même compagnie de disque, TRANSNADEžNOST. Dans le groupe, on retrouve quatre musiciens sur leur site Bandcamp et six sur leur site Facebook. Un des points communs est une joueuse de ukulélé, oui, oui. Hormis cet étonnant instrument principal, pour le prog on s’entend, c’est avec des guitares, de la basse, de la batterie, un peu de trompette et du chant que se déroulent les neuf compositions et les cinquante-sept minutes de l’album. Si on commence avec un étrange 20 secondes de chant russe sur fond de percussion, on passe par la suite à des tempos plutôt tranquilles sur la majorité des pièces, à quelques rares moments près. Le chant est en russe mais il s’agit d’un disque ou les instruments l’emportent haut la main sur les voix. Et c’est tant mieux car je ne connais personne qui parle russe parmi les amateurs de prog de mon entourage. Blague à part, le chant qui est plutôt doux n’est pas une difficulté, loin s’en faut. Une autre caractéristique de cette musique est qu’elle privilégie les atmosphères plutôt que les performances individuelles ou les solos débridés.  Les arrangements sont intéressants, avec ce qu’il faut d’effets sonores et électroniques, et assurent le niveau de diversité requis. L’utilisation de la trompette, un peu jazzée, contribue aussi à varier le paysage sonore. Ajoutons que la pochette est magnifique et il ne vous reste qu’à vous rendre sur leur site pour écouter la musique que CIOLKOWSKA vous propose.

 

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019