CHRONIQUE / REVIEW

Wobbler

Dwellers of the Deep

Releases information

Release date:

October 23, 2020

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

Karisma Records

Norvège / Norway

Philippe André - September 2020

9,3

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

WOBBLER, chapitre cinq, à peine trois ans après l'acclamé "From Silence to Somewhere", un album qui est apparu depuis comme un jalon essentiel de la musique progressive des années deux mille, c'est dire que le quintet norvégien avait placé la barre très, très haut ! La composition du groupe n'a pas changé depuis et la construction de ce "Dwellers of the Deep" est semblable à celle du disque précédent avec deux longs voir très longs titres et deux de durée plus réduite.

Début des opérations avec "By the Banks" et ses treize minutes quarante-neuf, mon titre préféré pour ses références seventies, nous nageons en plein bonheur crimsonien de la première période c'est à dire "In the Court...." et "In the Wake.....", les vocaux doucereux d'Andreas Wettergreen Stromann PRESTMO (nous allons l'appeler AWSP) rappellent ceux de Greg LAKE, rien de moins avec l'avantage du son de 2020 et même parfois les envolées lyriques de Jon ANDERSON voir les polyphonies de GENTLE GIANT mais sans le coté énervant et stressant de ces derniers, les guitares de Marius HALLELAND raclent brillamment mais restent légères et mélodiques et que dire de la beauté sépulcrale des claviers de Lars Fredik FROISLIE, mellotron en tête évidemment mais aussi orgue, les compères rythmiques Kristian Karl HULTGREN et Martin Nordrum KNEPPEN assurant intensément l'assise globale de la composition (10/10).

D'entrée de jeu nous étions au sommet, donc pour "Five Rooms" difficile de ne pas redescendre un tout petit peu, toujours cette brillance crimsonienne en mouvement que ce soit pour les voix ou les instruments, un morceau climatique avec moments calmes et parties enfiévrées suivis de moments calmes et parties enfiévrées...etc, les solistes s'en donnent à coeur joie, ah ces claviers ! l'orgue en particulier cette fois ci, peut-être un poil trop chanté ? (9/10). La respiration acoustique de "Naiad Dreams" nous permet un instant de repos bienveillant pour nos neurones, titre sans batterie, mais avec du ? mellotron ! (7/10).

Fin du voyage avec les dix-neuf minutes de "Merry Macabre", et en nommant auparavant les vocaux du Gentil Géant ce n'était pas si anodin, c'est ici beaucoup plus marquant pendant les trois premières minutes...et la dernière. Ce "Merry Macabre" s'avère d'une complexité rarement rencontrée, une pièce musicale peut-elle être à la fois macabre et joyeuse ? La réponse, sans équivoque, vient de WOBBLER et c'est Oui ! Vous mixez donc le Gentil Géant avec YES ne serait-ce que pour la basse de Kristian Karl HULTGREN qui supporte toute la trame symphonique de la pièce plus un soupçon du KING CRIMSON le plus rigolard (bah oui Robert il sait rire quand il veut !) pour les déroulés de piano, les effluves de mellotron, les escapades du moog, l'Hammond C 3 de Lars Fredrik FROISLIE (immense claviériste méconnu devant l'éternel, même s'il sait jouer de tous les instruments d'un groupe de rock), bref que du top niveau (10/10).

Quittons nos chères années soixante-dix et cherchons des combos qui pourraient se rapprocher de WOBBLER en 2020.......Avant tout la frange la plus large du progressif scandinave, WHITE WILLOW bien sûr (dont FROISLIE fait également partie), mais WOBBLER est moins métallique et plus symphonique que WHITE WILLOW, plus délicat, plus aérien aussi et pour celles et ceux qui connaissent je citerais aussi GALASPHERE 347 (bien que celui-ci ne soit totalement scandinave)ou le premier album de WESERBERGLAND (pas le second qui est proche de l'inécoutable....).

L'une des oeuvres progressives de l'année 2020 et peut-être de la décennie qui s'ouvre, l'avenir nous le dira...ou pas. Mon album préféré du groupe norvégien, complexe mais équilibré malgré tout.

    1. By the Banks (13:49)
    2. Five Rooms (8:28)
    3. Naiad Dreams (4:24)
    4. Merry Macabre (19:00)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

- Andreas Wettergreen Strømman Prestmo: Vocals, guitars
- Marius Halleland: Guitars, backing vocals
- Lars Fredrik Frøislie: Keyboards
- Kristian Karl Hultgren: Bass guitar
- Martin Nordrum Kneppen: Drums

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020