CHRONIQUE / REVIEW

Ubi Maior

Bestie, Uomini E Dei

Releases information

Release date:

May 8, 2020

Format:

CD, Digital

Label:

From:

AMS Records

Italie / Italy

Serge Marcoux - July 2020

8,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Bêtes, hommes et dieux, c’est tout un programme. C’est celui que nous propose UBI MAIOR, quatre musiciens et une musicienne, originaire de l’Italie et basés à Milan. Parmi eux, trois sont de la toute première mouture discographique, « Nostos », qui date de 2005. Ce sont GABRIEL MANZINI, le fondateur claviériste et flutiste ainsi que principal compositeur, ALESSANDRO DI CAPRIO, batteur et percussionniste et MARIO MOI, chanteur, violoniste et trompettiste. Notons que M. MANZINI a officié aux claviers pour THE WATCH jusqu’en 2004, tant en studio que sur scène. La guitariste, MARCELLA ARGANESE, a rejoint le groupe pour l’album précédent, soit l’excellent « Incanti bio meccanici ». Elle a aussi collaboré avec des groupes tel ISPROJECT, HOSTSONATEN et LA COSCIENZ DI ZENO pour ne donner que ces exemples. Parlant de collaboration, M. DI CAPRIO a œuvré avec ALEX CARPANI, ALDO TAGLIAPIETRA (LE ORME), DAVID JACKSON (VAN DER GRAAF GENERATOR), LINO VAIRETTI (OSANNA), BERNARDO LANZETTI (ACQUA FRAGILE ET PFM) et DAVID CROSS (KING CRIMSON). Pour ce quatrième album, le groupe a recruté un jeune bassiste de vingt-trois ans, GIANMARIA GIARDINO dont le jeu se marie fort bien avec le talent des quatre autres compères.

Alors que la plus courte pièce de « Incanti bio meccanici » faisait neuf minutes, c’est la pièce titre du nouvel album, « Bestie, Uomini E Dèi », qui est la plus longue avec près de dix minutes. Ce qui ne change pas, nonobstant la longueur des morceaux, est la proposition musicale si typiquement italienne du groupe et ce, pour notre plus grand plaisir. Tout y est, soyez-en persuadé! Vous avez l’abondance de claviers, compositeur oblige, avec les solos de synthétiseurs, « Nero notte » et « Misteri di Tessaglia » sont de bons exemples, Hammond, pianos et Cie. On n’oublie pas la présence fort bienvenue du violon, bien sûr. Que dire de ces envolées symphoniques, des moments plus résolument rock, des passages en douceur, pastoral même ou un tantinet jazzy avec les transitions de bon aloi et ce qu’il faut de changements de rythmes, il va sans dire. La voix de MARIO MOI a le côté théâtral typique de nombreux groupes italiens. La plupart du temps elle passe bien, je pense à « Misteri di Tessaglia » ou « Fabula sirenis ». Mais sur des morceaux comme « Nero notte » ou « Wendigo » lorsque le volet rock force le ton, il est possible que certains amateurs aiment moins. Comme c’est souvent le cas pour le chant italien, il est important d’écouter pour savoir si nous sommes dans notre zone de confort vocal. Ajoutez une bien belle pochette et des thèmes forts progressifs, dieux, sirène, wendigo et autre monstre du Loch Ness et vous avez entre les mains un album qui mérite d’aller entre vos oreilles. Chaque musicien sait tirer son épingle du jeu sur un enregistrement de qualité où le découpage des instruments est fort réussi. Ainsi la guitare de MARCELLA nous paye la traite dans la pièce titre, « Bestie, Uomini E Dèi », sur « Wendigo » et « Nessie » également. Ce dernier titre instrumental est un morceau progressif redoutablement efficace dès les premières notes. Il y a même un petit peu du KANSAS de la grande époque dans ce son. Parmi les références qui peuvent surgir de nos souvenirs ou de nos connaissances à l’écoute de ces quarante-cinq minutes, je mentionne aussi UN BIGLIETTO PER L’INFERNO et IL BALLETTO DI BRONZO. UBI MAIOR a d’ailleurs repris une pièce de ces derniers sur « Nostos », leur premier album.

« Bestie, Uomini E Dèi » s’inscrit de belle façon, avec ce qu’il faut de différences, dans la discographie d’UBI MAIOR. Il marie d’agréable manière le rock progressif italien avec une attitude plus moderne, tant pas la puissance rock que par les techniques d’enregistrement. La pièce titre et « Nessie », à elles seules, méritent que vous preniez le temps de découvrir cet album.

    1. Nero Notte (6:12)
    2. Misteri Di Tessaglia (7:33)
    3. Wendigo (7:54)
    4. Nessie (8:50)
    5. Fabula Sirenis (5:22)
    6. Bestie, Uomini E Dèi (9:42)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Gabriele Manzini – Keyboards (Hammond, piano, mellotron, moog), flute
Mario Moi – Lead vocals, violin, trumpet
Marcella Arganese - Electric, acoustic, 12-strings, double-neck guitars and sitar
Gianmaria Giardino - Bass guitar
Alessandro di Caprio – Drums, percussion

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020