CHRONIQUE / REVIEW

Sonus Corona

Time Is Not On Your Side

Releases information

Release date:

November 22, 2019

Format:

Digital, CD

Label:

From:

Inverse Records

Finlande / Finland

Benoit Rancourt - February 2020

8,7

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

La formation finlandaise Sonus Corona, qu’il ne faut pas confondre avec le coronavirus, nous est arrivé récemment avec un deuxième album intitulé « Time Is Not On Your Side ». Si ce titre lui-même porte déjà à la réflexion, les paroles de cet album conceptuel sauront certainement en faire encore beaucoup plus.

Démarrant sur un son de synthétiseur rappelant « Lines In The Sand » de Dream Theater, la première pièce de l’album, « Induction », se transforme rapidement en ce qui constitue la signature du groupe. Un bon riff de guitare lourd qui rappelle les Circus Maximus et Seventh Wonder de la Scandinavie vient supporter l’entrée du chanteur Timo MUSTONEN qui possède un grain de voix similaire à celui de DC COOPER de Royal Hunt. Le meilleur de cette pièce vient à la toute fin alors que la guitare devient plus langoureuse dans cette grandiose finale qui m’a pour sa part ramené à certains passages de la formation Sonata Arctica. Seul petit hic, cet élan musical se termine de façon plutôt inattendue et prématurée.

Toutes ces comparaisons étant faites, il ne sera maintenant pratiquement question que de Sonus Corona pour la suite de cette chronique. Deuxième titre de l’album « Unreal » démarre sur un air de violon pour ensuite redonner place à la pesante guitare qui domine le pré-couplet. Si les couplets peuvent sembler monotones au niveau de la voix, il est fort probable que cela ne soit finalement pas un hasard à en juger par le thème de la chanson. Il m’est malheureusement plutôt difficile de décrire une si courte chanson de façon appropriée puisqu’elle contient énormément de passages merveilleusement bien imbriqués les uns dans les autres tels qu’un air de piano de saloon et un retour du violon pour quelques secondes en milieu de piste. Aux premières écoutes, cela peut créer une certaine confusion, mais ce scepticisme laisse rapidement place à un plaisir grandissant après quelques écoutes. Le refrain de cette chanson est d’ailleurs l’un des points forts de l’album. De surcroît, le thème musical principal de cette pièce revient plus tard sur le disque. Supportée par un son plus pop, la pièce « The Refuge » passe vite comme l’éclair. Pour l’amateur de musique progressive moyen, cette chanson n’a rien de bien spectaculaire. Cela ne signifie pas qu’elle ne soit pas appréciable, mais plutôt qu’elle suive une ligne qui semble avoir déjà été tracée par des milliers d’autres artistes préalablement. La recette fonctionne, mais cela détonne un peu par rapport aux deux premières pièces et encore plus par rapport à celle qui suit. « Swing Of Sanity » démarre en effet sur un rythme jazzy à la batterie et au piano. Tout cela vient ouvrir un sentier nouveau dans lequel s’amuse MUSTONEN alors que la lourde guitare s’allie à ce son jazzy qui transporte l’auditeur pendant trois minutes sur ce chemin audacieux et intéressant. Ensuite, « Oblivion » nous ramène sur les sentiers précédemment battus avec un son beaucoup plus métal. Les harmonies vocales y sont ici très bien construites et exécutées.

Comme sixième piste vient ensuite la pièce titre de l’album qui pour moi est tout-à-fait parfaite. Elle démarre abruptement sur un air métal sublime qui ne semble vouloir s’arrêter qu’à la toute fin de la piste. Riffs pesants et progressifs à souhait, refrain accrocheur et solo de guitare qui vise dans le mile s’entrecoupent pour donner un résultat final sublime. Ensuite vient « Illusions » qui elle se veut la seule ballade du disque dans laquelle guitares acoustiques et voix se fusionnent de belle façon. Unique pièce instrumentale de l’album, « Moment Of Reckoning » aurait pu en être l’ouverture. Sans s’étaler dans des prouesses exagérées, chacun des membres du groupe y démontre un savoir-faire d’écriture et d’interprétation qui en feraient rougir plus d’un. Comme mentionné précédemment, on y reconnaît à la guitare le thème principal de la pièce « Unreal ». On peut même y entendre lorsque nous ne le chantons pas nous-mêmes, une voix très subtile qui fredonne le refrain tandis que la guitare nous l’expédie carrément en pleine figure. « To The Ground » et « Fading » sont dans la continuité des premières pièces de l’album sans malheureusement contenir de moments qui les en distinguent réellement. Elles mettent cependant la table pour « Here », le dernier et plus long morceau de l’ouvrage. En introduction, une voix féminine y apporte une touche de nostalgie sur un air de piano s’apparentant à certains passages sombres de la formation Carptree. Ces 150 premières secondes passées, la pièce est ensuite construite de façon similaire aux autres. Se relaient plus tard solos de guitare, de synthétiseur (sur l’excellent air de guitare qui a précédemment clos « Induction ») et de batterie. L’histoire racontée à travers l’album se termine en beauté alors que le protagoniste en arrive à une conclusion positive.

En conclusion, cet album se veut très intéressant pour l’amateur de métal progressif en recherche de nouveauté. Si la formation finlandaise ne réinvente en rien ce style musical, elle y apporte tout de même une fraîcheur réconfortante qui fait du bien à qui veut bien prendre le temps de s’y arrêter quelque peu. Sonus Corona méritera certainement toute mon attention dans quelques années, à la probable sortie de son troisième disque.

    1. Induction (5:30)
    2. Unreal (5:57)
    3. The Refuge (5:14)
    4. Swing Of Sanity (3:10)
    5. Oblivion (5:03)
    6. Time Is Not On Your Side (5:18)
    7. Illusions (2:50)
    8. Moment Of Reckoning (5:43)
    9. To The Ground (4:22)
    10. Fading (5:10)
    11. Here (9:09)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Ari Lempinen : Guitar, Backing vocals
Harri Annala : Guitar
Miika Erkkilä : Bass
Rasmus Raassina : Drums
Esa Lempinen : Keyboards
Timo Mustonen : Vocals

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020