CHRONIQUE / REVIEW

Shaman Elephant

Wide Awake But Still Asleep

Releases information

Release date:

May 29, 2020

Format:

Vinyl, CD, Digital

Label:

From:

Karisma Records

Norvège / Norway

Philippe André - May 2020

7,0

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Eh bien nous y voici au second album, trois bonnes années et demie après le premier, chroniqué ici par moi-même. Vous pouvez la relire ici: https://fredsimoneau.wixsite.com/profilprogarchives1/shaman-elephant-crystals-review

Les quatre musiciens de 2016 sont toujours les quatre musiciens de 2020, alors allons voir tout de suite s'il y a du changement avec ce second SHAMAN ELEPHANT. Pas vraiment de variation notable avec le titre d'ouverture, l'éponyme "Wide Awake but Still Asleep", même durée que "Crystals", avec une grande présence de la guitare toute en digression rageuse, symptomatique du proto prog et du psychédélisme rock des années soixante-dix, à ceci près que ce titre est chanté et même devrais-je dire crié par Eirik SEJERSTED VOGNSTOLEN, incontestablement une musique à la violence sournoise, à ne pas mettre entre toutes les oreilles (8/10).

Roulements de tambour et démarrage pied au plancher pour le titre suivant, instrumental, ça dépote sévère, mais je cherche encore la trame mélodique ? (6/10). Le troisième titre "Steely Dan" n'a, comme vous pouviez vous en douter, rien à voir avec la formation du même nom, sauf peut-être le riff de guitare basse, écoutable sans plus (7/10). "Ease of Mind" possède à la fois des senteurs folkisantes (pour la guitare) et psychédéliques (pour les claviers), assez bizarre je dois l'avouer (7/10).

"Magnets"… accrochez-vous, c'est une blague !!! J'adore ce titre qui déboule comme une boule de flipper sur un riff simpliste mais plaisant, dommage il est très court, moins de quatre minutes (8/10). La plus longue et de loin plage du disque "Traveller" décoiffe sérieux aussi avec un chant plus déclamé que chanté avec à propos, ouf ouf, on se calme à partir de la quatrième minute et nous avons d'un coup l'impression que ce n'est plus le même groupe...mais ça ne va pas durer longtemps...c'est reparti avec une progression heavy à la DEEP PURPLE, pas à piquer des vers, un morceau à déconseiller aux personnes qui ont des acouphènes (8/10).

Nous terminons avec d'étranges illusions, cinq minutes encore hautement déclamées, grosse basse bétonnée, avec des claviers enfin audibles malgré l'omniprésence des six cordes, c'est la moindre des choses pour un groupe de musique progressive, nous avons l'impression que la production n'a pas eu lieu au même moment ni au même endroit, curieux... (9/10). Conclusion, rock progressif je veux bien mais pour moi SHAMAN ELEPHANT oeuvre plutôt dans l'alternatif énergisant, pour le prochain opus je passe mon tour !

    1. Wide Awake But Still Asleep (8:05)
    2. H.M.S: Death, Rattle And Roll (4:11)
    3. Steely Dan (3:56)
    4. Ease Of Mind (3:24)
    5. Magnets (3:56)
    6. Traveler (11:28)
    7. Strange Illusions (5:15)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

- Eirik Sejersted Vognstølen: Guitar, vocals
- Jard Hole: Drums
- Ole-Andreas Sæbø Jensen: Bass
- Jonas Særsten: Keyboards

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020