CHRONIQUE / REVIEW

Scardust

Strangers

AGHORA.jpg

Releases information

Release date:

October 30, 2020

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

M - Theory Audio

Israel

Sébastien Rancourt - December 2020

9,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Une des parutions que j’attendais le plus fébrilement en 2020 était le deuxième album des israéliens de Scardust. Leur premier ouvrage m’avait totalement conquis dès l’écoute initiale et la barre était désormais très haute pour le quintet. Pourtant, dès l’amorce, on sait déjà qu’on aura droit à un second festin sonore. Des harmonies vocales lancent la pièce d’introduction de main de maître. Suit ensuite le reste de la formation enchaînant la plupart des mélodies phares de l’offrande dans une synthèse cohérente et agréable à savourer. Il ne s’agit que du morceau de mise en bouche et déjà on sait qu’on se régalera longuement. La formation ne compte aucune faiblesse, on en conviendra, mais c’était tout de même Noa GRUMAN qui avait davantage attirée mon attention lors de ma découverte. Celle-ci ne déçoit aucunement en étalant tout son talent dans « Break The Ice » où elle oscille entre passages calmes et moments puissants comme elle sait si bien le faire.

Lorsque « Tantibus II » s’amorce on comprend d’ores et déjà que Scardust n’a rien perdu de la magie qui avait fait de leur première offrande un délice auditif. Les mélodies vocales mémorables s’allient aux envolés instrumentales de haut niveau avec cohésion. La pièce quasi éponyme « Stranger » est tout aussi intéressante rappelant davantage l’album précédent.

Une invitée introduit le morceau le plus long de la parution à l’aide d’un instrument plutôt méconnu, le hurdy gurdy. Celui-ci offre des sonorités se retrouvant entre la cornemuse et l’accordéon. Cet ajout apporte un son folk, une variété qui arrive juste à point durant l’écoute. Cette pièce demeure celle qui m’est restée le plus longtemps en tête, une réussite sur toute la ligne. Vient ensuite « Over » et son riff d’introduction lourd suivit des premiers moments de chant growl de la part de GRUMAN. Si ceux-ci peuvent déplaire à certain, les amateurs de métal en prendront plein la gueule lors du passage médian, quelle énergie contagieuse!

« Under » prend davantage des allures de musique de cabaret par moment tandis que « Huts » est beaucoup plus rapide et énergique, il s’agit encore une fois d’une belle diversité. Le morceau le plus commercial est définitivement « Gone » et il faut prendre le mot commercial avec des pincettes. La structure de la pièce est belle et bien plus générique mais le passage instrumental n’en est pas pour autant altéré. Le refrain vous restera assurément en tête un moment après ses quelques répétitions finales. La voix envoûtante de GRUMAN saura assurément vous plaire dans « Addicted » un morceau me rappelant par moment l’excellent « Dials » de l’album précédent. L’énergie redescend un peu avec « Mist », une façon superbe de terminer un album qui l’est tout autant.

Je m’attendais à beaucoup de cette parution et il faut avouer que j’ai été plus que servi. Mes attentes étaient pourtant élevées mais elles ont été dépassées. Lorsque le seul défaut d’un album est qu’il se termine, c’est assurément le signe que nous sommes devant une formation qui brillera longuement. Scardust, je vous attends maintenant impatiemment pour le troisième!

    1. Overture For The Estranged (6:34)
    2. Break The Ice (3:51)
    3. Tantibus II (3:39)
    4. Stranger (4:10)
    5. Concrete Cages (7:21)
    6. Over (6:14)
    7. Under (4:13)
    8. Huts (3:26)
    9. Gone (4:43)
    10. Addicted (5:29)
    11. Mist (3:22)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Yoav Steel Weinberg: Drums
Itai Portugaly: Synth
Yadin Moyal: Guitars
Yanai Avnet: Bass
Noa Gruman: Vocals
Patty Gurdy: Hurdy Gurdy (Track 5)