CHRONIQUE / REVIEW

Pixie Ninja

Colours Out of Space

Releases information

Release date:

July 3, 2020

Format:

CD, Vinyl, Digital

Label:

From:

Apollon Records

Norvège / Norway

Marc Thibeault - June 2020

9,9

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Voici la dernière création des norvégiens PIXIE NINJA et j'avoue avoir été totalement déphasé! C'est tout un album, en autant que vous aimez les albums-concept instrumentaux. Les musiciens se sont inspirés des créations littéraires d'horreur de H.P. LOVECRAFT afin de créer un album avec des sonorités sombres, voir quelques fois lugubres, mais toujours intéressantes et à l'image du 'Parain de l'Horreur' qu'est ce grand écrivain. Les cinq pièces couvrent plus de 43 minutes en musique intenses autant sur le plan artistique qu'émotionnel. Aux trois musiciens qui ont joué sur le premier album (“Ultrasound”, 2017) s'est greffé Fredrik KLINGWALL et ils ont aussi eu recours à du renfort afin de mener leur projet à la finition voulue. Regardez la liste des vieux instruments qui se jouent sur cet album et vous comprendrez qu'ils n'ont pas lésiné sur l'effort de reproduire une atmosphère des années où LOVECRAFT vivait (1890-1937): très rétro mais aussi avec un son frais et, surtout, de qualité.

La pièce titre “Colours Out Of Space” débute avec force cet album: avec une intro au piano s'ajoute tranquillement d'autres instruments jusqu'à l'explosion sonore de la 53e seconde! L'atmosphère mystérieuse et d'horreur est mise en place et va toujours planer dans les pièces; soit en avant-plan ou à l'arrière-plan. “Colours...” est un vitrail musical coloré d'un peu plus de 10 minutes où vous allez entendre une palette sonore extrêmement variée, allant du classique au rock lourd, en passant par l'électro, le prog (évidemment), avec de multiples effets sonores (Code Morse, sons de jeux vidéo, extraits de musique/styles western, etc.). C'est LA pièce de résistance de l'album, n'enlevant toutefois rien aux quatre autres pièces!

On enchaîne avec “Leng Plateau”, de l'électro déchaîné avec un sentiment d'extrême urgence! Encore ici on a des ajouts sonores qui augmentent l'effet mystérieux et un peu fantastique de la pièce. Excusez mon français mais ça “drive” pas à-peu-près! J'adore! Vient ensuite la pièce “ CosmiK”: on plonge en plein mystère jusqu'à environ 01:45 dans la pièce. Ça groove, c'est lourd et l'effet de mystère y est toujours mais avec une aura de paranoïa en plus! Le mélange techno/électro avec le rock pesant donne des airs de WHITE ZOMBIE à quelques endroits de la pièce avant d'avoir droit à des bouts qui nous ramènent plus vers PINEAPPLE THIEF!

L'atmosphère sur la pièce “Hutchinson Cipher” me fait penser à une espèce de jeu du chat et de la souris: ça débute tranquillement avant de partir sur un rythme et un son plus lourd et inquiétant. On a l'impression que c'est de plus en plus inquiétant et les variations musicales nous laissent souvent croire (à tort) qu'on arrive au bout (ou au but du jeu) avant de repartir de plus belle! Très bien fait! Beaucoup plus 'douce' sans perdre son côté mystérieux pour autant, “Strange Days” termine bien l'album.

C'est une très belle réussite et la suite logique du premier album. Je dirais même que c'est un très grand pas dans l'évolution du groupe: le premier album a plus l'air d'un trip psychédélique et d'expérimentation, tandis que la musique de ce second album roule à fond de train sur une ligne directrice qui les inspire grandement.

    01. Colours Out Of Space (10:07)
    02. Leng Plateau (09:46)
    03. CosmiK (06:00)
    04. Hutchinson Cipher (11:31)
    05. Strange Days (06:19)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Marius LEIRåNES: Godin Shifter 4 Bass, Korg MS-10, Korg M50 Workstation, Korg Krome 61, Volca Keys, Korg Monotribe.
Jostein HAUGEN: Fender Stratocaster, Korg M50 Workstation, Korg Krome 61, Korg microKORG,
Mattias OLSSON: Ondes Martenot , Maestrovox, Clavioline, Persephone, additional Electric Guitars, Mandocello, Drums, Percussion, Glockenspiel, Moog 15 modular, Mellotron 400, Vako Orchestron, Minimoog, Speak & spell, Roland SH-2000, Casio SK-5, Boss DR-220,
Pocket Operators, Korg MS-10, Roland TR-707, Synare sensor.
Fredrik KLINGWALL: Grand Piano, Mellotron 400, Vako Orchestron, Fender Rhodes, Hammond L100, Celeste, Yamaha DX7, Yamaha DX100, Sequential Circuits Pro-1

Guest Musicians:
Tiger OLSSON: Vocals
AKABA: Vocals
Hampus NORDGREN-HEMLIN: Vocals, Fender VI, Casio-DG-10, Philicorda organ
Leo SVENSSON-ZANDER: Cello
Fredrik CARLZON: French Horn

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020