CHRONIQUE / REVIEW

Pain Of Salvation

Panther

Releases information

Release date:

August 28, 2020

Format:

CD, Vinyl, Digital

Label:

From:

Inside Out

Suède / Sweden

Marc Thibeault - September 2020

9,8

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Voici le onzième album des suédois PAIN OF SALVATION depuis 1991 et on les croirait en mission pour faire leur niche parmi les vedettes du monde obscur du Prog! Le thème de l'album est les conflits et contradictions entre les gens dits normaux et les autres, souvent marginalisés ou ostracisés. Je retrouve dans la musique une fougue et une énergie qui m'a fait embarquer dans la musique du 'Salut par la Douleur' mais que je trouve diluée depuis quelques albums. Et bien, cet album ramène les choses à l'ordre! La musique qui est puissante autant lorsqu'elle est lourde que lorsqu'elle est très mélancolique ou éthérée, les vocalises de Daniel GILDENLÖW qui rajoute une énergie aux pièces déjà chargées à bloc, bref tout ce qui a fait la force du groupe à travers les presque trente ans de carrière y est! J'ai bien aimé “In The Light Of Passing Day” mais il semblait y avoir un petit quelque chose de manquant.

“Accelerator” démarre en force l'album avec un rythme puissant et saccadé et une musique tout aussi prenante. La table est mise pour ce qu'on va entendre tout le long du reste de l'album. Il y a des bouts qui me ramènent au deuxième album du groupe (Entropia, 1993). Daniel GILDENLÖW est en pleine forme et nous rentre dedans avec sa voix tantôt agressive, tantôt mélodieuse à souhait. “Unfuture” a un style qui me fait penser tout de suite au projet d'Arjen Anthony LUCASSEN, AYREON, mais avec toute la force et lourdeur de PoS. Le 'riff' de la guitare/bass fait taper du pied. Le rythme qui joue souvent à contretemps accentue l'effet lourd, et D. Gildenlöw chante avec une certaine désinvolture que j'aime! La pièce “Restless Boy” a un petit côté électro sur un rythme à contretemps au début. La guitare est omniprésente mais subtile sauf sur le bout du refrain où elle est mordante et agressive à souhait! C'est trop court! J'adore! On change ensuite de style musical avec “Wait”: très jolie pièce où le clavier et la guitare sont mis de l'avant et le chant intense de M. GILDENLÖW est souvent mis à l'arrière-plan. Excellente pièce. Comme bien d'autres pièces de cet album, “Keen To A Fault” montre un certain sentiment d'urgence dans la musique et le chant. Il y a des moments où le chant fait penser à celui de Peter GABRIEL. Quoi que bonne, c'est la pièce la moins forte à mon goût sur cet album.

“Fur” est un petit intermède intemporel à saveur slave au banjo. Jolie mais trop courte à mon goût. La pièce-titre “Panther” démarre comme une pièce du groupe LINKIN PARK: un Rap-Rock entraînant mêlé avec un peu de musique du Monde et monte graduellement en intensité. Le début de la pièce “Species” m'a fait penser au groupe CREED ou, dans une moindre mesure, DAYS OF THE NEW. La guitare est très présente et il y a un petit côté Americana que j'aime bien. Les chants à l'unisson agrémentent le tout, donnant plus d'impact à la musique jouée. On reste dans la même ambiance même lorsque ça devient plus lourd, vers un style proche du Grunge. J'aime bien. “Icon” débute avec du piano et le bruit du vent en arrière-plan. Très douce et mélodieuse, la musique vient vous chercher par les sentiments pendant les premières 65 secondes. On embarque ensuite dans un style très lourd et puissant, noir et intense et ça va changer d'un style à l'autre pour le reste de la pièce. GILDENLÖW y chante avec ses tripes et est émotionnel partout où ça compte. Les musiciens sont rodés au quart de tour, changeant du mélodieux au plus lourd avec aisance et fluidité. Ça termine avec force ce voyage dans le monde de PoS.

Excellent album de PAIN OF SALVATION! Il y a ici tout ce que vous aimez du groupe et c'est joué avec une intensité que je n'avais pas autant ressentie lors de la sortie de l'album précédent. Mettez-vous-en plein les oreilles!

    01. Accelerator (05:31)
    02. Unfuture (06:46)
    03. Restless Boy (3:34)
    04. Wait (07:04)
    05. Keen To A Fault (06:01)
    06. Fur (01:34)
    07. Panther (04:11)
    08. Species (05:18)
    09. Icon (13:30)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Daniel GILDENLÖW – Lead vocals and lots of stuff
Johan HALLGREN – Guitar and vocals
Léo MARGARIT – Drums and vocals
Daniel KARLSSON – Keyboards, guitars and vocals
Gustaf HIELM – Bass and vocals

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020