CHRONIQUE / REVIEW

Marco Bernard & Kimmo Portsi

Gulliver

Releases information

Release date:

January 25, 2020

Format:

Digital, CD, Vinyl

Label:

From:

Seacrestoy

Finlande / Finland

Denis Boisvert - March 2020

8,7

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Voici un projet intéressant où l’on retrouve la touche claire du groupe THE SAMURAI OF PROG. MARCO BERNARD, le samurai original, est un bassiste italien d’origine, vivant en Finlande. Il s’est associé depuis des années avec KIMMO PÖRTSI un batteur dynamique et STEVE UNRUH un musicien polyvalent et chanteur américain. Sur cet album, STEVE fait une brève apparition. Le groupe s’est fait connaître d’abord par son méticuleux travail d’archiviste avec des reprises originales et un effort constant pour réanimer le rock progressif. Cependant depuis leurs derniers albums, ils offrent leurs propres compositions avec un son unique, dynamique et bien campé dans le progressif symphonique. S’associant toujours avec toute une brochette de musiciens et d’instruments différents, on a cette fois-ci droit à une interprétation des voyages de GULLIVER et on notera que STEVE UNRUH n’y apparaît que très peu mais ne vous inquiétez, pas le trio travaille déjà sur un le disque suivant, une interprétation des Chroniques de NARNIA.

Comme tel GULLIVER a tout pour plaire: album-concept, longues pièces, passages orchestraux, multiplicité de voix intéressantes dont un plaisant mélange d’italien et d’anglais sur la pièce numéro 5 et une pochette conçue par ED UNITSKY, le ROGER DEAN moderne. Les claviers sont riches et variés. ‘Overture’ lance le bal avec un instrumental imposant mettant en relief une guitare blues accrochante. On passe tout de suite à la suite LILLIPUT, le premier voyage de GULLIVER. Un peu ambitieuse et désordonnée, la suite m’a rappelé, pour le meilleur et pour le pire, la suite ‘’PIRATES’ de ELP. Le second voyage au pays des Géants contient des passages intéressants, piano électrique, soli jazz, et une ligne plus mélodique. ‘The Land Of The Fools’ est un rock un peu facile mais qui maintient votre intérêt avec de belles atmosphères de claviers et des lignes mélodiques qui auraient bien figuré sur ‘The Lamb de Genesis’. Le quatrième voyage est définitivement le plus intéressant musicalement. Musclé, rythmé, des voix dynamiques, des passages plus dans un style de ‘Thick as a Brick’. En parenthèses pour les amants de littérature, le nom ‘YAHOO’ fut créé par MR SWIFT lui-même en 1726! Donc un morceau-clé, très bien conçu et exécuté. La finale reprend très brièvement les thèmes de l’album.

Que doit-on retenir de tout ça? A mon avis le huitième album de TSOP est aussi bon que leurs meilleurs albums précédents. Si vous aimez le prog symphonique, les pièces complexes, les arrangements orchestraux, les albums concepts, vous ne serez pas déçus. Comme toujours, la ligne entre le prog inventif et le prog rétro est toujours difficile à naviguer et certains y trouveront peu de neuf ou d’inspiration. Espérons que les prochains voyages de TSOP continueront d’être créatifs et émouvants.

    1. Overture XI (7:42)
    2. Lilliput Suite (17:53)
    3. The Giants (8:42)
    4. The Land of the Fools (14:30)
    5. Gulliver's Fourth Travel (10:17)
    6. Finale (3:11)

    Total 62:19

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Marco Bernard: Rickenbacker and Shuker basses
Kimmo Pörtsi: Drums and percussion

Invités:
Andrea Pavoni (Greenwall): Keyboards
Kari Riihimäki: Guitars
Marek Arnold (Seven Steps To The Green Door, Cyril, Toxic Smile, UPF): Sax
Oliviero Lacagnina (Latte e Miele): Keyboards
Marco Vincini (RoverArt): Vocals
Ruben Álvarez: Electric guitar
Rafael Pacha: Acoustic and classical guitars, recorders
Marc Papeghin: French horn and trumpet
Olli Jaakkola (Paidarion): Flute
Tsuboy Akihisa: Violin
Mimmo Ferri: Keyboards
Carmine Capasso: Guitars
Alessandro Di Benedetti (Mad Crayon, Inner Prospekt): Keyboards
Daniel Fäldt (Simon Says): Vocals
Federico Tetti (Mad Crayon): Guitars
Massimo Sposaro: Guitars
Luca Scherani (La Coscienza di Zeno): Keyboards
Stefano Galifi (Museo Rosenbach, Il Tempio delle Clessidre): Vocals
Steve Unruh (Resistor, The Samurai Of Prog, UPF): Vocals, violin
Marcella Arganese: Guitars
Alessandro Lamuraglia (Il Trono Dei Ricordi): Keyboards

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020