CHRONIQUE / REVIEW

Manticora

To Live To Kill To Live

Releases information

Release date:

August 28, 2020

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

CD, Digital, Vinyl

Danemark / Denmark

Sébastien Rancourt - November 2020

9,3

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Manticora revient en force en nous offrant la suite de l’excellent « To Kill To Live To Kill » paru en 2018. Le huitième opus des Danois reprend là où s’était arrêté son prédécesseur. On en prend littéralement plein la gueule dès l’amorce. Le premier titre, frôlant la quinzaine de minutes, démarre tout en puissance avec un rythme soutenu et des guitares enragées. Judicieusement entrecoupée de passages plus calmes, la suite de la série « Katana » ne devient pas indigeste en nous donnant la chance de reprendre un peu notre souffle avant de reprendre son élan. Les arrangements vocaux de LARSEN, toujours bien présents, rappellent parfois Hansi Kürsch de Blind Guardian, ceux-ci ajoutent une belle enveloppe aux sonorités de la formation.

Je croyais en avoir eu plein les oreilles avant que « Slaughter In The Desert Room » ne s’amorce. Si la piste d’introduction m’avait bluffée par son intensité, celle-ci me jeta littéralement au plancher. La qualité de production est au rendez-vous, je peux vous l’assurer. Malgré toute l’énergie déployée tout au long de ses six minutes, on ne s’y perd pas dans toute cette myriade sonore. Et que dire du segment suivant le solo où LARSEN y va d’un chant plus effréné, voir presque growl. Je pourrais en dire autant pour « Katana – Death Of The Meaning Of Life » qui possède un dynamisme similaire, si ce n’est qu’elle est peut-être encore plus déjantée et ce, pour notre plus grand bonheur. Par moment, j’y entrevoie quelques ressemblances à ‘’Communic’’.

Les deux parties de « Tassered » bien qu’un peu moins intenses, sont agréables à entendre. La construction musicale et le jeu de guitare de LARSEN et JOHANSSON nous font vivre de bons moments. De toutes les pièces offertes, « Goodbye Tina » est indubitablement celle qui me reste le plus longtemps en tête à chaque fois que je dévore cet album. La mélodie fort accrocheuse et les nombreux changements de rythme font passer ce morceau en coup de vent tant il est plaisant à découvrir.

Il serait odieux de parler de ce nouvel ouvrage de Manticora sans parler de la troisième partie de « Katana », « Beheaded ». À L’instar de ses deux congénères, il s’agit d’une composition fort inspirée et à la mesure soutenue. Autant « The Moths And The Dragonflies » démarrait admirablement bien l’offrande, autant la pièce qui la clôture est à point. Derrière sa batterie DINAMARCA offre une performance colossale en soutenant un tempo d’une grande vélocité tout en usant d’une belle créativité.

Je m’attendais à un produit de qualité venant d’une formation aussi aguerrie et c’est exactement ce qui me fut livré. Une production de haut niveau, des compositions matures et une exécution impeccable rendent ce nouvel album encore plus agréable à se mettre sous la dent!

    1. Katana – The Moths And The Dragonflies / Katana - Mud (14:40)
    2. To Nanjing (1:57)
    3. The Farmer’s Tale, Pt.3 – Eaten By The Beasts (4:23)
    4. Slaughter In The Desert Room (6:11)
    5. Through The Eyes Of The Killer – Filing Teeth (4:59)
    6. Katana – Death Of The Meaning Of Life (5:25)
    7. Tasered / Ice Cage (5:45)
    8. Goodbye Tina (5:54)
    9. Tasered / Removal (3:16)
    10. Stalin Strikes (2:36)
    11. Ten Thousand Cold Nights (0:51)
    12. Katana – Beheaded (7:26)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Kristian Larsen - Guitars
Lars F.Larsen - Lead Vocals
Kasper Gram - Bass
Stefan Johansson - Lead Guitars
Lawrence Dinamarca - Drums

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020