CHRONIQUE / REVIEW

Kryptograf

Kryptograf

Releases information

Release date:

June 12, 2020

Format:

CD, Vinyl, Digital

Label:

From:

Apollon Records

Norvège / Norway

Marc Thibeault - June 2020

8,6

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Un nouveau groupe issu de Bergen, Norvège, fait son apparition: KRYPTOGRAF est un mélange de musique psychédélique de la fin des années '60 avec une dose de space-rock et de heavy métal. Nous avons ici un album d'environ 38 minutes et demie de musique qui est autant prévisible que surprenante! Ceux qui aiment un Prog plus lourd et éclectique avec une belle touche rétro vont adorer! Les premiers albums des groupes comme KADAVAR, de URIAH HEEP, BIG ELF ou même BLACK SABBATH me viennent tout de suite à l'esprit lors de l'écoute de ce très bon album!

“The Veil” débute avec force l'album: prenez BLACK SABBATH, mélangez avec BIG ELF ou même le son des premiers albums de RUSH et vous avez une bonne idée de ce qui va sortir de vos écouteurs! Ça Groove et c'est bon! Plus 'mainstream', “Omen” semble être une pièce oubliée d'un des premiers albums de BLACK SABBATH! Puis vient l'excellente pièce “Seven” où l'on est dans un space-rock digne des années '70! Le solo de guitare plein d'écho et d'effets vers 03:25 dure près de trois minutes et demie et vaut à lui-seul l'écoute de la pièce! On part en voyage avec eux! On s'enfonce un peu plus dans un monde psychédélique avec la pièce “Crimson Horizon”. Avec une intro digne du groupe HAWKWIND, on plonge ensuite dans un rock lourd me rappelant le groupe de M. BROCK ou même MONSTER MAGNET mais avec une 'twist' Psyché. Le solo de guitare me fait beaucoup penser à ceux de ZZ TOP. Le pied se met à taper au sol sans que l'on s'en rende compte!

Le joli début à la guitare acoustique de la pièce “Sleeper” dure environ 30 secondes avant de repartir de plus belle. Nous trempons encore ici dans un rock lourd et rétro mais avec une légère touche noire et saupoudrée de psychédélique, surtout à la fin. La splendide “Ocean” est une pièce acoustique qui nous ramène aux années psychédéliques et des balbutiements du Prog avec finesse et justesse. Trop court, c'est trop court !! C'est de loin ma préférée. “New Colossus” est comme si on jouait du BLACK SABBATH d'un pas très lourd et avec une connotation Prog. J'ai aussi ALICE IN CHAINS & SOUNDGARDEN en tête lors de l'écoute. Le changement du style lourd à des bouts plus légers et plus aérés fait effet et les petits ajouts space-rock ici et là donne un petit style coloré de plus. La pièce instrumentale “Infinite” ferme la marche en douceur en nous fait voyager dans l'espace sidéral. On quitte l'album avec grâce.

C'est un album qui me rappelle que tous les gros artistes (à quelques exceptions près) ont soit démarré en lion pour tranquillement s'éteindre ou démarré avec classe mais sous la forme d'un diamant brut. J'opte ici pour la deuxième éventualité. À suivre...

    01. The Veil (03:17)
    02. Omen (06:02)
    03. Seven (09:20)
    04. Crimson Horizon (05:58)
    05. Sleeper (04:48)
    06. Ocean (02:40)
    07. New Colossus (04:53)
    08. Infinite (01:32)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Vegard STRAND - Guitar / Vocals
Odd ERLEND MIKKELSEN - Guitar / Vocals
Eirik ARNTSEN - Drums / Vocals
Eivind STANDAL MOEN - Bass

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020