CHRONIQUE / REVIEW

IZZ

Half Life

Releases information

Release date:

July 28, 2020

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

Doone Records

USA

Alain Massard - August 2020

8,9

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

IZZ est un groupe américain de rock symphonique progressif moderne créé en 1998 et s’étant étoffé au fil du temps, proposant maintenant deux batteurs en son sein. Ils sont influencés par YES, GENESIS, GENTLE GIANT ainsi que par THE BEATLES et RADIOHEAD pour les mélodies. 9 albums sont sortis et c’est ici le 3e EP en attendant le prochain CD pour 2021. Un pressage vinyle avec un inédit « The Car Crash Suite » de Paul BREMNER sera disponible sur leur site personnel. Je les connais depuis leur CD de 2009 « The Darkened Room » au son bien bariolé provenant de ces diverses influences. Bref, une grosse cylindrée qui se doit finalement d’être chroniquée ici pour en connaître l’orientation véritable.

« The Soul Of Music » débute par une intro au piano classique amenant sur une contrée musicale fleurant bon les 70’s, mellotron et batterie donnant le ton sur la direction TRANSATLANTIC un peu mystérieuse; la basse est elle aussi très présente jusqu’au solo de guitare, la fin sur du GENESIS pour le clavier plus éclairé, le tout en moins de 5 minutes; simple mais efficace, propre dans les deux sens. En fait à la fin j’ai eu l’impression que le titre avait duré bien plus longtemps, m’ayant transporté dans un univers musical où le temps ne comptait plus, une bombe musicale quoi! «Into the Sun» arrive avec une chanson douce dominée ici par la basse omniprésente de John; puis un combat de synthés fruités me fait ici penser à du bon MANFRED MANN, c’est énergique, vivifiant, c’est enjoué et plus pop-rock que prog à la première écoute mais ça regorge d’un concentré de notes provenant de sons prog typés et une rythmique bien en place; le solo de basse est incroyable et dynamite les jambes, encore un coup de bluff bien tenté.

« Half Life » chanson titre de ce mini EP sur une intro à la Phil COLLINS très pop pour accrocher vos oreilles, une voix chaleureuse de Tom et d’Anmarie en seconde partie qui fait la part belle aux percussions, air convenu limite ballade romantique, titre sur la perte de quelqu’un et ses conséquences, titre encore plus marquant en cette année-covid; la simplicité et la splendeur réunies. Une ballade symphonique, des percussions qui en imposent, un synthé cotonneux, une « toune » qui cache bien son jeu. « The Wait of it All » en live du CalProg reprend un titre de « AMPERSAND » de 2004, morceau plus rapide que les précédents; la voix de Laura y rajoute de l’émotion tandis que la seconde partie du titre voit les synthés arriver et donner un caractère bien symphonique ici; ça se rapproche un peu de MAGENTA ou de MOSTLY AUTUMN à ce moment précis; fin avec un solo précis et éclairé de Paul à la guitare. C’est langoureux et charmeur comme titre, naviguant entre le prog revival et le néo prog, enfin ça cause pour vos oreilles.

Venons-en au petit bonus de presque 21 minutes composé de 5 parties du guitariste Paul BREMNER entouré de ses acolytes d’IZZ. Un concentré de musique plus rock encore, genre AOR ou rock FM, une voix masculine rocailleuse, des moments symphoniques, les voix féminines susurrant une atmosphère de spleen relaxante, des tiroirs innovants (vous penserez à ce que j’écris à la fin du 1er titre!!) et amenant à de la nostalgie, une guitare plus mise en avant comme sur le 2e morceau instrumental, grasse, lourde, nerveuse, jouissive, le final avec saturation amenant le titre suivant en deux temps, voix féminine éthérée puis arrivée de la guitare acoustique un peu sur des notes d’ « Animals » et la voix masculine ici qui part sur une variation tout en finesse; la dernière partie de plus de 7 minutes est un caviar, surfant sur un rythme fin avec synthé un peu hypnotique, ça monte et ça explose délicatement avec l’introduction de la guitare cristalline de Paul pour un solo superbe qui montre ici toute sa dextérité; coupure relative au bout de 5 minutes pour une fin limite hymne country, ode à la musique et voix féminines à nouveau en avant jusqu’à l’ajout de la voix masculine grave qui clôture ce petit bijou.

IZZ s’est attelé à faire patienter ses fans en cette année « charnière » en proposant des titres plus rock prog que rock symphonique, peut-être pour garder ces airs plus facilement en tête; en tout cas cet EP s’éloigne franchement de leurs productions habituelles de par leur durée; niveau qualité c’est du concentré; pour le bonus, c’est malheureux mais tentez de vous le procurer avec le Vinyle car c’est un morceau épique remarquable tout simplement, une pièce majeure fruitée et élaborée qui lui fait approcher la note du 9.

    1. The Soul of Music (4:49)
    2. Into the Sun (4:02)
    3. Half Life (4:27)
    4. The Wait of It All (live at CalProg) (6:30)

    Total Time 19:48

    Limited vinyl pressing bonus track: * from guitarist Paul Bremner's solo album, featuring all members of IZZ.
    5. "The Car Crash Suite" (20’56’’)
    -Car Crash Song (5:21)
    - Home (3:34)
    -Justify, Pacify,Testify (2:38)
    - A New Source (1:56)
    -The Wings Of Angels (7: 27)
    Total Time Vinyl: 40’44’’

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

- Paul Bremner: Guitars
- Anmarie Byrnes: Vocals
- Brian Coralian: Drums & percussion
- Greg DiMiceli: Drums & percussion
- John Galgano: Bass & vocals
- Tom Galgano: Keyboards & vocals
- Laura Meade: Vocals

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020