CHRONIQUE / REVIEW

Gravity Boots

Last Trip

Releases information

Release date:

July 3, 2020

Format:

Digital

Label:

From:

Independent

France

Mario Champagne - November 2020

6,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Une nouvelle formation parisienne y est allée de son premier « EP » en juillet dernier. « Gravity Boots » est un groupe se disant d'obédience rock « Indie » psychédélique comprenant cinq potes sans noms de famille dévoilés, soient Olivier, Dorian, Alexandre, Martin et Vincent. Après s'être exercé sur des reprises de groupe connus et forts de leur succès régional, ils ont décidé de mettre en avant leurs propres compositions inspirées du rock vintage des années soixante-dix et du rock classique et alternatif des années quatre-vingt-dix, mêlant des tonalités alternatives, parfois progressives à des refrains plus pop et entraînants, avec évidemment comme objectif de créer et présenter sur scène leur univers sonore ! Ils revendiquent leurs influences de formations comme les « Black Keys », les « Pixies », Jimi HENDRIX, « Franz FERDINAND », les « Strokes » et les « King of Leon ».

Cette jeune formation compare son premier bébé, « Last Trip », à « un voyage rock aux couleurs psychédéliques et rétrofuturistes, une excursion hors du temps, une rêverie galactique ». Qu'en est-il vraiment ?

Rock en effet, rien à redire. Des titres assez conventionnels pour le genre, mais manquant un peu de rythme pour rendre cela excitant, car les titres sont assez calmes en général. Il y a bien le premier titre « Rock Boots » qui démontre un peu de punch, comme un train à fond la caisse, mais l’exercice tombe un peu à plat. Mais je suis convaincu qu'en « Live », cela doit être autre chose. Côté psychédélique, il faut chercher. Il y a bien « Forget That », dans le style des « Hoodoo Gurus » qui nous plonge dans une légère ambiance indienne, qui fait que celle-ci sort du lot par son originalité. Mais psychédélique signifie aussi élans de folie dont j'ai regretté l'absence. Dans un autre style, « Last Men » est pas mal non plus, avec un son pouvant faire penser aux « Stones » ou « R.E.M. », parfois « bluesy » grâce à l'harmonica. Quant au rétrofuturisme, ils devaient parler de la pochette du disque.

Bon, on est bien loin du rock progressif avec des titres aussi courts et le style déployé, en revanche, il y a du bon dans l'ensemble, car il ne faudrait pas saper l'élan de ces espoirs de la scène française qui ont le mérite d'occuper un créneau négligé par Michel DRUCKER, ce qui est en soi un signe de légitimité. Les musiciens se débrouillent très bien, et on y perçoit de très bons riffs de guitare, un peu à la LED ZEPPELIN, comme sur « Hippie Morning ». Il y a aussi quelques effets courts de chorale très intéressants qui devraient être plus exploités car ils ont ajouté des notes de classe et de subtilité à l'ensemble. Quant au chant, la diction pèche un peu ce qui fait qu'on perd le fil narratif de l'histoire.
Cependant, pour un premier essai, ce talent en gestation se débrouille bien et développe les bases pour devenir un groupe de rock à suivre. Titre préféré : « Forget that ». Bonne écoute !

    1. Rock Boots (4:25)
    2. Last Trip (6:38)
    3. Hippie Morning (3:40)
    4. Forget That (4:43)
    5. Last Men (3:32)
    6. The Explorer (5:23)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Olivier : Chant et Clavier
Dorian : Guitare et chœurs
Alex : Guitare
Martin : Basse
Vincent : Batterie

NOTE : Nouveau bassiste Matt qui a remplacé Martin après la sortie de l'Ep.

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020