CHRONIQUE / REVIEW

Fragile

Golden Fragments

Releases information

Release date:

May 16, 2020

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Force Ten Productions

Multi

Philippe André - July 2020

9,0

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Nous dédions ce premier album à la mémoire de notre vieil ami Tom DAWE qui fut le fondateur du groupe, il y a de cela bien longtemps...

"Golden Fragments" est le premier album original de FRAGILE, groupe tribute de...YES évidemment présent sur les scènes européennes depuis la fin des années quatre-vingt-dix et qui a décidé de se lancer dans le grand bain des compositions originales tout en gardant la marque de fabrique YES dans l'esprit et dans la musique. À noter que la chanteuse Claire HAMILL a prêté sa voix aux albums de Steve HOWE, de Jon ANDERSON, de JON et VANGELIS ou bien encore de WISHBONE ASH, elle navigue donc en terrain connu.

Sans préjuger de la suite, une minute trente suffit à comprendre où nous allons et de quelle façon nous y allons ! Toute la brillance et la vista du grand groupe britannique sont là, j'ai bien dit le grand groupe britannique pas la pale copie qui nous est proposée en 2020 et depuis quelques années déjà......La pièce d'ouverture, la plus longue de l'album aussi, nous replonge avec délice dans nos phantasmes passés, tout y est la six cordes Howienne tenue par Oliver DAY, la quatre cordes Squirienne maniée par Max HUNT, les claviers Wakemaniens sous les doigts agiles du même Max HUNT et le drumming percutant de Russ WILSON qui rappelle plus Bill qu'Alan.....Le tout éclaircit par les magnifiques vocaux de Claire HAMILL comme si Jon ANDERSON avait muté au féminin avec des octaves inaccessibles pour la plupart des chanteurs et chanteuses que nous croisons habituellement (10/10).

Évidemment après cette perle incontournable, il nous faut redescendre un petit peu pour apprécier à sa juste valeur la seconde pièce "Blessed by the Sun/Hey You And I And" dont l'intitulé est une vraie référence à l'un des morceaux d'anthologie du YES historique et miracle, là aussi, on s'y croirait, impressionnante maitrise démontrée par ce FRAGILE (9/10). Un peu moins passionnant le "Five Senses" qui suit, peut-être car chanté par une voix masculine dans sa première partie, celle de l'omniprésent Max HUNT et simplement vocalisé par Claire dans sa seconde partie sous une pléthore de guitares digne de qui vous savez (8/10). On embraye sur "Heavens" Core" avec chant masculin/féminin cette fois, prédominance du premier nommé, et là ce sont plutôt les instruments à touches qui tiennent le haut du pavé mariant la grandiloquence des seventies avec un son global bien plus ancré dans les années deux mille, une pièce qui aurait pu s'échapper de "The Ladder" (8/10). Suit l'intermède acoustique de rigueur "Open Space", nous allons dire qu'ils n'ont pas pu s'en empêcher... (pas de note volontairement).

L'avant dernière plage "Time To Dream"/Now We Are The Sunlight" ou le retour à l'histoire, à l'exception du chant féminin, avec beaucoup, beaucoup de synthétiseurs, en nappes pour les trois premières minutes et en explosion brillante et brulante pour la suite sous la pression de la guitare de Oliver DAY qui nous gratifie d'une somptueuse partition de son instrument, le tout digne de la meilleure période du grand frère (9/10).

Le second épique qui clôt l'album "Old Worlds And Kingdoms/Too Late In The Day" n'a pas grand-chose à envier au premier 'épique) en terme de musicalité, introduit par un délicat piano, bien dans une logique yessienne, avant que Claire Hamill n'enflamme nos sens avec sa voix haut perchée, accompagnée de la guitare aérienne d'Oliver DAY qui se démultiplie à la Steve (désolé la comparaison ne peut pas être évité), une bien belle composition qui atteint les meilleurs moments de la troupe londonienne à son apogée, bref une perle progressive au féminin (10/10).

Je ne savais pas quoi m’attendre de FRAGILE, disons que la réussite est au rendez-vous, belle et surprenante satisfaction.

    1) When Are Wars Won?/Surely All I Need (12:17)
    2) Blessed By The Sun/Hey You And I And (6:40)
    3) Five Senses (4:34)
    4) Heaven's Core (6:29)
    5) Open Space (2:31)
    6) Time To Dream/Now We Are Sunlight (6:29)
    7) Old Worlds And Kingdoms/Too Late In The Day (11:24)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Claire Hamill: Main Vocals
Oliver Day: Guitars
Russ Wilson: Drums, Percussion
Max Hunt: Vocals, Keyboards, Bass, Guitar, Percussion

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020