CHRONIQUE / REVIEW

Dice

Crazy Little Dreams and Maps for Ramona

Releases information

Release date:

July 15, 2020

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Scene Records

Allemagne / Germany

Mario Champagne - November 2020

8,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

J'écoute énormément de musique et cela me fait toujours bizarre de tomber sur un groupe comme celui-ci, dont je n'avais jamais entendu parler. Un groupe avec 46 ans au compteur et un 26e album. Mais, il est vrai que nous n'avons que deux oreilles pour faire face à la vague déferlante du PROG. 46 ans, cela nous ramène en 1974, pour cette formation originaire de Leipzig qui publia son premier album en 1979. Présentement un quatuor, et mené par Christian NOVE, bassiste, claviériste, chanteur compositeur et producteur, qui est assisté au chant par Ramona NOVE. On retrouve aussi aux guitares Peter VIERTEL et Tom TOMSON aux percussions. Depuis 46 ans, NOVE élabore une œuvre aux accents de « space rock » et de « krautrock » mélodique, typiquement « seventies » avec des influences du maître du genre, HAWKWIND, mais on y retrouve également des influences de PINK FLOYD et d'ELOY, ce qui donne un mélange de bon aloi.

La thématique de cet album concept évolue autour du monde des rêves, ce qui permet à l'occasion de générer des ambiances assez spéciales, psychédéliques et chaotiques. « On the Trip to Mars », en est un bel exemple, prônant un exercice expérimental plutôt cacophonique, livrant un mariage ardu et déstabilisant avec ses jeux d'échos au début, mais qui arrive à trouver son rythme avec des claviers très « caméliens », donnant toute somme faite, une imagerie sonore adéquate pour représenter le monde féérique du rêve. Tout au long de cet album, les amateurs de claviers au son vintage seront plus que servis. « The Dream Goes On Forever », « Avalanche » et « My Flying Carpet » exultent de sons stridents, de bouillonnements de claviers dans des sonorités qui m'ont rappelé des passages de « Moon Madness » de CAMEL.

Au niveau chant, la voix féminine est envoûtante, mais malheureusement pas assez présente à mon goût. Quant au chant masculin qui est prédominant, il est généralement plat et traité digitalement, et ressemble beaucoup à celui d'ELOY, mais ce n'est définitivement pas la force du groupe. D'ailleurs, c'est plutôt dans la multitude de passages instrumentaux que la pertinence du groupe est mise en valeur, avec des compositions soignées, aventureuses, mais en même temps, très marquées de l'époque glorieuse. Entre très longs titres aux développements complexes, et courts intermèdes musicaux où l'on n'oublie pas de s'amuser, ( écoutez « Tamaras Crazy Dreamkit »), DICE propose du bon rock classique ( « Crazy Little Dreams »), des solos de guitares mélodiques de type « floydien » (« Bibos Dreams »), des passages tendant vers le rock fusion (« The Mood Times Vario ») avec du simili saxophone, et finalement du folklorique camouflé suite à un passage dans la moulinette à « space rock » sur « Peaceful Days in Crete », qui restera pour sa part anecdotique.

Parmi les titres très intéressants, il y en a deux qui ont vraiment attiré mon attention. « Avalanche », avec sa surenchère de claviers stridents, son alternance de solos de claviers et de guitare pleureuse et mélancolique, secondée par la voix gracieuse de Ramona. Il y a aussi « X on the Other Side », ma préférée, une longue pièce instrumentale, complexe et sinueuse, aux vagues de guitare éthérée, avec des variations minutieuses et finement choisies de percussions et de styles de claviers, qui s'insèrent dans un excellent crescendo dont l’intensité dramatique s'amplifie de seconde en seconde, jusqu'à en devenir frénétiquement psychédélique.

Ma première expérience en compagnie de DICE a été des plus probantes. Un album qui libère doucement sa richesse à la suite d'écoutes successives. Sans rien révolutionner, cela demeure un album efficace et plaisant, avec sa multitude de ballets complices entre les solos de claviers et de guitares de musiciens qui n'ont plus rien à prouver tellement ils savent si bien y faire. Titre préféré : « X on the Other Side ». Bonne écoute !

    1. Crazy Little Dreams (6:38)
    2. On the Trip to Mars (Dreamscene 21) (4:29)
    3. The Dream Goes On Forever (6:38)
    4. My Flying Carpet (Dreamscene 22) (3:49)
    5. Bibos Dream (6:53)
    6. The Mood Times Vario (Dice-Map 5) (8:12)
    7. Peaceful Days in Crete (Dreamscene 23) (1:49)
    8. Avalanche (8:34)
    9. Tamaras Crazy Dreamkit 1979 (Dreamscene 24) (1:40)
    10. X on the Other Side (Dice-Map 6) (11:23)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Christian NOVE - Vocals, Keyboards, Bass
Ramona NOVE - Background Vocals
Peter VIERTEL - Guitars
Tom TOMSON - Drums

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020