CHRONIQUE / REVIEW

David Cross & Peter Banks

Crossover

Releases information

Release date:

January 17, 2020

Format:

Digital, CD

Label:

From:

The Right Honourable Recording Company

Royaume-Uni / UK

Denis Boisvert - April 2020

8,5

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

En août 2010, alors que PETER BANKS vivait encore, il a fait une session d’improvisation avec DAVID CROSS. Il aura fallu attendre une dizaine d’années pour qu’on décide d’en faire un album en ajoutant les autres instruments via une belle collaboration d’artistes incluant entres autres les GEOFF DOWNES, TONY KAYE, OLIVER WAKEMAN et PAT MASTELOTTO. PETER BANKS était des deux premiers albums de YES et selon la légende, aurait suggéré le nom YES. Quant à DAVID CROSS il s’est surtout fait connaître avec KING CRIMSON durant les albums ‘Lark’s Tongue, USA et Starless AND BIBLE BLACK’. Il poursuit une très belle carrière solo avec plusieurs collaborations. Son style plus improvisé laisse vraiment sa marque sur cet album. Et PETER a lui aussi connu une longue et sous-estimée carrière de compositeur et guitariste. CROSSOVER contient seulement du matériel original composé par les deux compères et mérite votre écoute attentive.

Les 8 morceaux sont différents, tous instrumentaux et explorant tonalités et atmosphères riches. La trame tourne autour du jeu de guitare de BANKS et des ajouts mélodiques de violon électrique de CROSS mais on doit souligner la qualité des pistes rythmiques, des percussions, claviers, et effets sonores. Les 9 minutes de la pièce d’introduction ‘ROCK TO A HARD PLACE’ vous donneront une belle idée du style et des arrangements. Une sorte de rock exotique. ‘Upshift’ qui enchaîne est très travaillé et mélodique, les orgues sont lascifs et on entre dans un cabaret jazz enfumé. Belle simplicité. ‘The Smile Frequency’ est peut-être un peu plus expérimental et moins structuré.

‘The Work Within’ est plein d’effets spéciaux grâce à la participation d’ANDY JACKSON ingénieur du son de PINK FLOYD de FINAL CUT à ENDLESS RIVER. Un morceau qui se serait glissé parfaitement sur l’album STARLESS and BIBLE BLACK. Même chose pour ‘Missing Time’ très improvisé. ‘Plasma Drive’ est plus structuré et la présence des SHERWOOD, WAKEMAN et MASTELLOTTO se fait sentir. ‘Laughing Strange’ est une de mes préférées. La guitare syncopée de BANKS et les envolées de CROSS et une ambiance plus lourde et menaçante. On conclut avec la pièce éponyme ‘Crossover’ du DAVID CROSS typique, flottante, ‘frippy’ par moment.

En somme, un album de collection, riche et différent. Plaira aux amateurs de KING CRIMSON phase 2 et sera un ajout de qualité à ceux qui suivent les oeuvres de DAVID CROSS en plus d’être un bel hommage à PETER BANKS. Il faudra plus d’une écoute pour en apprécier toutes les facettes. Comme plusieurs albums fait à distance il manque un peu d’énergie et de cohésion mais l’enregistrement est sans faille et créé tout un mur de son sur un système imposant.

    1. Rock to a Hard Place (9:12)
    2. Upshift (8:21)
    3. The Smile Frequency (5:17)
    4. The Work Within (4:28)
    5. Missing Time (4:10)
    6. Plasma Drive (6:05)
    7. Laughing Strange (7:23)
    8. Crossover (4:40)
    Total 49:36

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

David Cross: Violins
Peter Banks: Guitars
Jeremy Stacey: Drums (1, 7)
Geoff Downes: Keys (1)
Tony Kaye: Hammond organ (2, 7)
Billy Sherwood: Bass (2, 6)
Oliver Wakeman: Rhodes piano (2, 3, 6), grand piano (2), Moog synthesizer (2, 6), synthesizer (3), strings (6), organ (6)
Jay Schellen: Drums (2)
Randy Raine-Reusch: World instruments (3)
Andy Jackson: Sound effects (4)
Pat Mastelotto: Drums (6), drum synth (6)
Tony Lowe: Additional bass, keys and string parts
Adrian Benavides: Sonic manipulation (6)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020