CHRONIQUE / REVIEW

Barbara Rubin

The Shadows Playground

Releases information

Release date:

August 14, 2020

Format:

CD, Digital, Vinyl

Label:

From:

Independent

Italie / Italy

Denis Boisvert - November 2020

8,0

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

A quoi s’attendre d’une artiste avec une formation classique en violon mais qui chante et compose aussi et qui admet sa préférence pour le style plus libre que la musique progressive permet? BARBARA RUBIN est italienne, elle enseigne la musique et continue de participer à de nombreux concerts et a déjà quelques albums à son crédit. ‘The Shadows Playground’ a été produit du début à la fin dans son studio personnel. On obtient un album intimiste, très mélodique, axé sur le piano surtout et sa voix. On y retrouve des pièces douces et mélancoliques, des arrangements de type ensemble classique et du très beau violon. La touche progressive est très légère et se retrouve surtout dans les harmonisations et quelques effets spéciaux. Beaucoup plus un album ‘indie’ auteur-compositeur qu’un album de rock progressif. Le rock est en fait absent. Cela dit, les morceaux sont très prenants et particulièrement bien construits. Les paroles sont en anglais. Les arrangements vocaux très harmonieux. Les parties en duo avec ANDREA GIOLI ajoutent une belle dimension.

On ouvre avec une pièce romantique pianistique qui s’intitule ‘Endless Hope’. S’ensuit le très beau ‘Seven’, piano doux, quelques synthés, une mélodie moderne un peu dans le style ‘ANATHEMA’ dans le style. Très bien. ‘La Maddalena’ reprend la dynamique chrétienne de Jésus et Madeleine, on note u verset en français. Après un court interlude ‘Clouds’, le piano reprend avec une très belle partition de viole de Gambe sur l’instrumental ‘Sunrise Promenade’. On enchaîne avec la pièce qui donne son nom à l’album, ‘The Shadows Playground’ une chanson d’amour de six minutes pleines d’ombre et de lumière. Lente et langoureuse et très évocatrice. ‘Sleeping Violin’ est un autre instrumental ou s’entrelacent viole et violon sur le thème d’une fille jouant avec sa mère morte. Triste mais solennel. Le tout est suivi par un autre instrumental ‘La ballade des anges’ On ferme la marche avec ‘Helen’s Word’ un morceau plutôt fascinant qui se base sur un passage du livre ‘Heresy’ de ‘Hais Timur’ et dans lequel on retrouve la soeur de Jésus qui demande l’aide des baleines lors d’une bataille navale. Un beau travail avec les harmonies vocales et les choeurs. Encore une fois la musique est simple et touchante, intime et presque minimaliste.

Bref, un très beau talent. Un album fait avec le coeur. Si vous aimez le piano, les voix surtout féminines et la musique relaxante et mélancolique. Amateurs de rock veuillez-vous abstenir.

    1.Endless Hope (5:05)
    2.Seven (4:41)
    3. La Maddalena (7:22)
    4. Clouds (1:32)
    5. Sunrise Promenade (3:45)
    6. The Shadows Playground (6:04)
    7. Sleeping Violin (6:52)
    9. La Ballata degli Angeli (5:57)
    10. Helen’s Word (5:52)
    Total 46:43

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Barbara Rubin: Lead and backing vocals, violin, viola, piano and synthesizers, guitar, bass and drums.
Andrea Giolo: Lead and backing vocals
Veronica Fasanelli: Vocals in the grand choir of “Helen’s Words”

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020