CHRONIQUE / REVIEW

Bad Dreams

Frozen Heart

Releases information

Release date:

December 14, 2019

Format:

Digital, CD

Label:

From:

Auto-Production / Self-Released

Argentine / Argentina

Philippe André - January 2020

8,4

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Le voici, le voilà, le très attendu quatrième album du quintet argentin BAD DREAMS; très attendu car compte tenu de la très haute qualité des trois précédents entre 2015 et aujourd'hui (bien que le groupe fut créé en 1990), il fallait enfoncer le clou, ou plutôt les clous! Rappel historique, BAD DREAMS est une formation qui a commencé son parcours comme cover band de GENESIS pendant plus d'une décennie. Ce qui leur a permis la reconnaissance de Monsieur Steve HACKETT himself dont BAD DREAMS fit la première partie de sa tournée latine, et de pouvoir participer en 2015 à la désormais célèbre croisière CRUISE TO THE EDGE. Ce nouvel opus affiche quarante-quatre minutes et quelques poussières pour six titres compris entre 5:19 et 10:36. Quatre d'entre eux sont basés sur les élans poétiques de Sue LUMB. Premier changement de personnel depuis 2015, et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit ni plus ni moins du poste de chanteur dorénavant occupé par Matias PEREYRA en lieu et place de l'excellent Gabriel AGUDO.

La première pièce de ce nouvel album « My Mind in the Cage » commence sur un rythme bossa nova, un rythme essaimé à différents endroits du morceau, original sans excès, et si comme moi vous connaissez les disques antérieurs de BAD DREAMS, la voix de Matias PEREYRA peut vous surprendre, elle est correcte mais n'a pas l'amplitude de celle de Gabriel. Avançons donc pas à pas, avant de juger (7/10). Place ensuite au titre éponyme « Frozen Heart » le plus long de l'oeuvre, supérieur à dix minutes, chanté à deux voix puisque Patricia PACHECO vient prêter main forte à son confrère Matias et le résultat est plus que positif. Un titre posé et propulsé par le tapis des claviers de Jorge TENESINI (sans intervention soliste inutile), un titre par ailleurs très calme, un moment fort de l'album (9/10). Ensuite place à la Lune Rouge, où l'on entend enfin la quatre cordes d'Alejandro CALVERA, c'est même elle qui supporte ce titre et lui donne de l'amplitude. Matias y chante bien mieux que dans la pièce inaugurale et nous avons droit dans la seconde moitié au premier brillant solo de guitare d’Ariel TRIFUNOFF et à la première cavalcade de synthétiseurs de Jorge pour clôturer les débats (8/10).

« Black Wind » est l'exemple même du titre trop commun, trop convenu je veux dire par là que c'est un titre de BAD DREAMS mais ce pourrait aussi être un titre d'un groupe X, Y ou Z. Une véritable déception pour le mélomane que j'essaie d'être, un peu sauvé quand même à mi-chemin par les claviers du maitre de cérémonie (6/10). Se présente ensuite « The Great Escape from the Shadows » la pièce la plus courte, à peine supérieure à cinq minutes, éclairée par le saxophone volubile de Jamison SMELTZ qui donne tout son charme et son aura au morceau, par ailleurs très entrainant, au point de taper du pied en l'écoutant (8/10). Et l'on clôture le voyage avec « Joy is Your Name » qui porte parfaitement son nom car c'est réellement une plage joyeuse, d'une grande délicatesse, soutenue par les claviers de Jorge TENESINI sur lesquels tricote la guitare acoustique d'Ariel avant deux courtes envolées électriques dont il a le secret, et magnifiée par les samples flutées de Jorge, une pièce beaucoup chantée mais très bien chantée par Matias PEREYRA, incontestablement mon titre préféré de l'album, à la fin duquel vous pourrez appuyer sur repeat sans hésitation (10/10).

Un bon album même si le changement de vocaliste est un peu compliqué par moments, pas autant cependant que le départ de Carlos SOSA il y a déjà une décennie chez ANIMA MUNDI, Mister SOSA un chanteur de très haut niveau qui n'a jamais trouvé de successeur. Dans le cas de BAD DREAMS, il va falloir travailler dur pour améliorer le sujet épineux qui se présente à nous.

    1. My Mind in the Cage (7:33)
    2. Frozen Heart (10:36)
    3. Red Moon (6:55)
    4. Black Wind (7:01)
    5. The Great Escape from the Shadows (5:19)
    6. Joy is Your Name (7:02)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Matías Pereyra : Vocals
Jorge Tenesini : Keyboards
Alejandro Calvera : Bass
Ariel Trifunoff : Guitars
Fernando Cornejo : Drums

With:
Patricia Pacheco : Choirs on tracks 2/3/5
Marina Valor : Choirs on tracks 1/6
Jamison Smeltz : Tenor saxophone solo on track 5
Osvaldo Zabala : Guitar solo on track 2
Sue Lumb : Poetry on tracks 1/2/3/5

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020