CHRONIQUE / REVIEW

Astrakhan

Superstar Experience

Releases information

Release date:

October 23, 2020

Format:

CD, Digital

Label:

From:

Melodic Passion Recs

Suède / Sweden

Alain Massard - October 2020

8,3

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

ASTRAKHAN est un groupe de rock classique formé en 2013 qui a sorti 2 albums de heavy prog. Il n’a pas hésité à reprendre en live la comédie musicale renommée « Jesus Christ Superstar ». Pour cela des membres de PAIN OF SALVATION, ROYAL HUNT et HOUSE OF SHAKIRA étaient bien lotis pour accentuer cette histoire de passion, d’amour et de mort originelle. Les voix d’Alexander et de Mats, déjà bien reconnues dans leur pays, étaient en plein accord avec celles de Karolina et de Teresa pour une lutte acharnée musicale. Ces voix qui vont vous faire reconnaître des titres de pas mal de groupes et qui risquent de vous envoûter, bon AYREON ne peut être qu’évoqué ici ainsi que « Phantom Of The Paradise » et « The Rocky Horror Picture Show » pour le côté créatif et déjanté.

Pour une fois je vais vous laisser plonger dans cette ambiance live, composée de rock classique, de mélodies vintages des 80’s, d’éléments prog des 70’s, de la comédie pop-rock tonique où les breaks et les enchaînements donnent une tonalité métal-prog intense, plus proche de l’opéra prog en fait. Du rock bien trempé, un côté jazzy avec une voix féminine à un moment et la comédie musicale en toile de fond, la voix de Karolina et de Teresa pour vous faire fondre, du rock avec un break à mi-parcours le tout teinté de piano, un titre dramatique mis en valeur par la basse, le synthé et enfin un véritable solo de guitare et on arrive à la moitié du live; pour l’instant très conventionnel en fait.

C’est bien avec « The Temple » qu’on rentre de plein fouet avec la tendance rock prog, un long titre nerveux dès l’introduction partant sur le monde des mille et une nuits, titre de toute beauté, une escapade comptine douce et on replonge sur un titre violet foncé ou profond, excusez, je n’ai rien trouvé de mieux à écrire, ah si on pense avoir ici Axl ROSE en plus; le final avec chœurs finit de me faire chavirer; bon on retourne à Broadway ensuite et je me rends compte que SARDOU (chanteur populaire français) a bien pompé certains de ses titres dans le répertoire progressiste; bref le ton est ici plus près du hard rock bon enfant jusqu’au final plus tirant sur le au revoir des BEATLES. « Gethsemane » est peut-être le plus emblématique de l’opéra rock prog que l’on peut rêver avec un melting-pot de voix, de solos et de rythmes enchaînés faisant penser au final d’un feu d’artifice, ça part vraiment dans tous les sens alors que le début faisait penser à un slow. Le dernier titre à la GUNS N’ROSES déjanté et son chœur grégorien m’amène à une petite déception je n’ai pas eu à l’écoute les 2 deniers titres.

ASTRAKHAN s’est bien lâché sur ce live en proposant une revisite biblique grandiloquente à souhait. Un album live sensé faire oublier un peu de la morosité ambiante avec cette pandémie qui affecte le monde entier; un live où les titres les plus longs dégagent une atmosphère gaie, créatrice et progressive; rien de vraiment extraordinaire au fond mais le rendu sonore public donne une touche d’espoir en ces temps sombres. Un album de thérapie pour ceux et celles qui commencent à oublier le mot concert.

    1 Heaven on Their Minds (5 :08)
    2 Whats the Buzz/Strange Thing, Mystifying (4 :33)
    3 Everything's Alright (5 :00)
    4 Simon Zealotes (5 :38)
    5 Poor Jerusalem-Pilates Dream (4 :40)
    6 The Temple (8 :17)
    7 I Don't Know How to Love Him (4 :33)
    8 Damned for All Time/Blood Money (6 :33)
    9 The Last Supper (7 :10)
    10 Gethsemane (Lonly Want to Say) (6 :11)
    11 Judas Death (5 :30)

    Total: 63’13’’

    Bonus:
    13 Trial Before Pilates (Including Drum Solo)
    14 Superstar

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Alexander Lycke: Lead vocals as Jesus
Per Schelander: Bass and backing vocals
Johan Hallgren: Guitar and lead vocals as Peter and Pilatus
Jörgen Schelander: Moog, Mellotron, Piano
Martin Larsson: Drums
With:
Mats Levén: Lead vocals as Judas
Karolina Karner: Backing vocals, percussion and lead vocals as Maria
Teresa Perrelli: Backing vocals and lead vocals as Maria

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020