CHRONIQUE / REVIEW

Ars De Er

La Métamorphose

Releases information

Release date:

June 1, 2020

Format:

Digital

Label:

From:

Independent

Biélorussie / Belarus

François Bérubé - August 2020

8,6

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Vous aimez l’écrivain Kafka et les ambiances tordues, sombres et tortueuses… cet album est pour vous! Ars de Er est le projet solo de Arseny ERSHOV, un musicien biélorusse, artiste prolifique que je ne connaissais pas. Il semble garder une aura de mystère sur son identité et sur les instruments qu’il joue. Aucun détail n’est précisé sur sa page. « La Métamorphose » est son 17e album! Je vous énumère quelques titres de ses albums précédents pour vous donner le ton. « E.M.P.T.Y., Voyage, La Crise, Camp d’extermination, Dans la résistance, Somnambule, Incognito, Eromophobia, Marionette, Passage, Noir, Le Temps Passe, Fièvre, Symbole. » Il semble aimer les ambiances obscures et mystérieuses, c’est le moins qu’on puisse dire! Les amateurs de Van Der Graaf Generator et de King Crimson entre autres vont se régaler!...

Ambiance cauchemardesque, passages très « Van Der Grafien », piano, orgue, mellotron, claviers, basse, guitare, batterie, saxophones sont au rendez-vous pour nous faire voyager et nous faire goûter un peu à la folie… ERSHOV crée une musique très cinématique presque de film d’horreur parfois, je suppose que son album se veut probablement comme une bande sonore du célèbre roman de Kafka « La Métamorphose » ou en est librement inspiré. Certains passages me font un peu penser au projet italien Daal et leur excellent album, sombre aussi, « Decalogue of Darkness ». Les titres en disent long aussi sur le rêve éveillé des plus tortueux que nous faisons suite à l’écoute de cet album de qualité, mais réservé aux oreilles averties. L’album commence avec « Quand elle vient », excellente pièce progressive symphonique plus classique introductive. L’orgue nous emporte… puis déjà vers la fin, avec le piano, quelque chose de tendue se prépare et se corse… Le cauchemar commence réellement avec « La folie » pièce qui porte très bien son nom. On entre dans la folie par la musique, c’est tordu, ça tournoie, on en a plein les oreilles, c’est trop excellent! L’atmosphère tendue se calme quelques instants, puis le chaos revient… un déferlement de sons! Le tout se continue justement sur « La folie (continuation) ». L’ambiance obscure, lourde et ténébreuse est au rendez-vous. Sax très « Van Der Grafien » encore une fois! Un chaos contrôlé, ça rentre au poste! Puis, tout ralentit, s’étire, s’arrête… et le cauchemar se poursuit! Le piano est angoissant à souhait! Ensuite, « Au fond » se veut un petit interlude stressant avant la pièce de résistance « destructio » de 16 minutes où chaos et accalmie se mêlent. Ambiance Crimsonienne lourde, mellotron et saxophone s’entremêlent et nous étourdissent! Certains passages plus symphoniques nous permettent de respirer un peu. C’est magnifique! Et tout se corse encore et encore! Puis la lumière au bout du tunnel! Du vrai bon progressif! L’album se termine un peu comme il avait commencé avec « Les yeux ouverts » autre pièce plus symphonique. Ouf! Quel voyage !... essoufflant et déstabilisant! J’ai beaucoup aimé cet album instrumental très sombre surtout axé sur les claviers. Certains passages peuvent peut-être faire penser aux heures de gloire de Anglagard, Goblin ou autres groupes symphoniques ténébreux, ce qui est plutôt un compliment!

« La Métamorphose » est un excellent album de rock progressif instrumental surprenant! Mais vous l’aurez compris ce n’est pas un album des plus reposant! Encore faut-il être vraiment dans ce mood-là! Ars de Er : un artiste talentueux à découvrir. Je cours vite écouter ses nombreux autres albums !... mais en cette période estivale, je reprends mon souffle et me prends une petite pause de cauchemar avant! ; )

    1. Quand elle vient (6:45)
    2. La folie (5:09)
    3. La folie (continuation) (6:11)
    4. Au fond (2:19)
    5. destructio (16:29)
    6. Les yeux ouverts (5:19)

    Total Time 42:12

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Arseny Ershov : All instruments

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020