CHRONIQUE / REVIEW

Anima

Deus

Releases information

Release date:

June 27, 2020

Format:

Digital

Label:

From:

Mylodon Records

Chili

Denis Boisvert - September 2020

8,0

Facebook_logo-7.png

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Voici une réédition digitale seulement d’un album enregistré en 2012 puis mis en circulation en 2014. Ce groupe du Chili vaut certainement le détour. Essentiellement du Rock Progressif classique assis quelque part entre YES et ELP. Tout pour plaire au puriste : claviers d’époque, tempo endiablé, ‘mellotron’, longue pièce, envolée symphonique, énergie, plaisir (allez voir leur vidéo sur YouTube). Instrumental sauf pour la dernière pièce où en retrouve une petite contribution vocale, chaque morceau contribue en apportant un éclairage différent. Oui on peut parler de RETROPROG mais sous forme de compliment. Parlant de groupe peu connu, ils ont tellement passé sous le radar qu’ils n’ont pas d’entrée dans ‘Progarchives’! Un seul album et surtout un peu au bout du monde.

Musicalement, le quatuor est très accompli. Les claviers en sont la grande force. Du ‘Hammond’ ronflant et percutant, des accents de MOOG et de superbes ambiances de ‘mellotron’. Par moment on entend le fantôme de ‘Keith Emerson’. La composition est elle aussi remarquable. De belles mélodies, des leitmotivs accrochant, des passages grandiloquents. On retrouvera aussi des accents plus doux de piano et de guitare espagnole. Le guitariste est solide. Ici et là on retrouvera une influence latine subtile et délicate comme en ‘Rock Progresivo Italiano’.

‘Persecucion’ débute avec une attaque de claviers qui m’a fait penser au groupe ‘Triumvirat’. Solide. ‘Esos y Aquellos’ offre un rock plus mélodique. ‘Encuentros’ fait dans un tempo plus réfléchi et ressort du lot. Drones languissants, synthés poignants, piano et mélodie, très beau. ‘Inmortalidad’ est plus osé et impétueux. L’orgue rappelle le groupe ‘The Nice’. ‘Deus Ex Machina est complexe à souhait, saccadé et expressif. On termine avec ‘Bufon’ une pièce avec de belles touches latines classiques, un peu de chant très ‘RPI’ aussi.

Bref un album surprenant qui valait bien la réédition. Ce groupe du bout du monde mérite certainement plus d’attention. A mon avis, un chanteur attitré rehausserait le groupe et le rendrait beaucoup plus intéressant et accessible. De même la qualité d’enregistrement bénéficierait d’un niveau supérieur. Cela dit, je recommande quand même et cet album plaira sans aucun doute aux amateurs de rock mélodique, de rock orienté sur les claviers et de rock progressif italien. Une belle addition à votre collection.

    1. Persecución (3:58)
    2. Esos y Aquellos (5:57)
    3. Inmortalidad (7:42)
    4. Encuentros (9:20)
    5. Deus ex Machina (5:08)
    6. Bufón (11:38)

PISTES / TRACKS

musiciens / musicians

Juan Pablo Espinoza: Keyboards
David Amar: Bass
Michel León: Guitar, vocal
Álvaro de la Barra: Drums, percussion

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2020