CHRONIQUE / REVIEW

charlie cawood

blurring into motion

Releases information

Release date: September 6, 2019

Format: Digital, CD

Label: Bad Elephant Music

From: Royaume-Uni / UK

9,1

Mario Champagne - November 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Quand tu regardes un visage et que tu te dis : « Je le connais ce gars-là ! » Cela vient de m'arriver avec Charlie CAWOOD. Le nom ne me disait rien, mais sa participation à un groupe que j'aime bien, « KNIFEWORLD » qui a lancé deux très bons albums en 2014 et 2016, où il œuvre en tant que bassiste, m’amène en territoire connu. Ce musicien anglais multi-instrumentiste, compositeur, professeur de guitare et journaliste musical collabore également avec plusieurs autres formations, dont entre autre, « Medieval Babes », une chorale classique, et «  The Lost Crowns » où il  est également bassiste. Il présente en 2019 son deuxième album solo, qui fait suite à « The Divine Abstract » qui fut publié en 2017.

 

Dû à sa participation avec KNIFEWORLD, je m'attendais à un album complètement déjanté. Ce n'est pas le cas. Surprise! J'apprends que ce gobe-tout de la musique a développé une expertise dans plusieurs domaines musicaux dont l'art rock, le pop, le folk, les musiques primitives ainsi que les musiques du monde asiatique. Et si vous examinez la liste d'instruments réquisitionnés pour cet opus, vous comprendrez bien qu'un amalgame de sons et de styles s'annonce clairement en fanfare ! Et, je dois dire que le résultat est bluffant. Mais attention, il ne s'agit pas ici d'un rock progressif comme vous pouvez vous l'imaginer normalement. C'est différent et c'est bien ainsi!

 

C'est plutôt une musique de chambre de style néo-classique, très soigneusement fignolée avec quelques influences folkloriques provenant d'on ne sait pas vraiment où. Avant que les fans de « Prog » ne désertent cette chronique », notez qu'il y a la présence sur deux pièces de Marjana SEMKINA, chanteuse de « I Am The Morning », ce qui devrait motiver les troupes à porter attention à ces deux titres exquis où cette voix d'ange devrait les faire fondre. On la retrouve sur « Falling Into Blue » et « Flicker Out Of Being », composés en collaboration par ces deux artistes. Prestations parfaites dans une ambiance magique. Toutes les autres pièces sont instrumentales. Mais sincèrement, je vous recommanderais de commencer par le commencement. « Dance of time », la première, pièce parfaite pour une immersion dans l'univers créatif de CAWOOD. Quels arrangements! Travail d'horloger, précis et fin. L'espace sonore est rempli de beauté sans qu'on s’ennuie une seconde. Avec « The Stars Turn », l’envoûtement se poursuit avec cet amoncellement de sons clairs, de guitare, de xylophone, de flûte et j'en passe. Une toile tissée très serrée. Un mur du son classique ! Les formats étant courts, chaque pièce s'apprécie comme un bonbon, déployant de fortes personnalités très attachantes, et parfois avec de subtiles influences asiatiques, comme sur « The Dark Within » ou « From Pure Air ». Mais ce n'est pas toujours initialement audible. Mais après plusieurs écoutes, des nuances chinoises, indiennes ou balinaises pourraient surgir.

 

Que dire, un album qui s'écoute sereinement d'un bout à l'autre, qui fait voyager, qui rend heureux, qui fait réfléchir, et qui fait du bien. Personnellement, je suis soufflé par tant de talent, talent dans la création mais aussi talents assemblés et unis pour produire une musique qui progresse dans le bon sens. Je ne vais pas énumérer toutes les pièces, car chacune d'entre elles, par son charme, trouvera son preneur, soit par ses rythmes acoustiques, ses souffles d'instruments à vents, par sa polyrythmie inventive ou le mélange de tout cela comme sur « Between Two Worlds ». Très belle découverte pour moi et je vous en souhaite autant. Cela vaut le coup ! Bonne écoute !

 

PISTES / TRACKS

 

  1. Dance Of Time (5:03)      

  2. The Stars Turn (3:59)

  3. Falling Into Blue (2:36)

  4. Abyss Of Memory (3:05))

  5. The Dark Within (4:37)

  6. Blurring Into Motion (3:29

  7. From Pure Air (4:50)

  8. A Severed Circle (4:35)

  9. The False Mirror (3:28)

  10. Flicker Out Of Being (4:27)

  11. Between Two Worlds (4:48)

  12. Voice Of Space (6:35)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Charlie CAWOOD – Acoustic, Electric and Classical Guitars, Acoustic Bass, Bass VI, Handclaps

Marjana SEMKINA – Vocals on ‘Falling Into Blue’ and ‘Flicker Out Of Being’

Alice BARRON– Violin

Georgia HANNANT – Violin

Maddie CUTTER – Cello

Robyn HEMMINGS – Double Bass

Julie GROVES – Flute, Piccolo

Emily Suzanne SHAPIRO– Clarinet

Ben MARSHALL – English Cor

Thomas STONE – Contrabassoon

Lucy BROWN– French Horn

Nathaniel DYE – Trombone

Maria MORARU – Piano, Celeste

Elen EVANS– Harp

Beibei WANG – Vibraphone

Catherine RING– Glockenspiel

Evan CARSON – Bodhran, Percussion

Steve HOLMES – Minimoog, Bass Synth

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019