CHRONIQUE / REVIEW

celeste

il risveglio del principe

Releases information

Release date: January 24, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Mellow Records

From: Italie / Italy

9,0

Serge Marcoux - May 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Sonnez hautbois, résonnez musette bonnes gens car le prince se réveille et c’est tout simplement CELESTE. Retournons à l’époque royale du prog alors que le groupe CELESTE produisait un des meilleurs albums de rock progressif italien de l’histoire, « Principe di un giorno » ou le prince d’un jour. C’est en 1976 qu’est paru ce petit chef d’œuvre de prog pastoral qui est du calibre d’albums tel, « Trespass » de GENESIS, « Si on avait besoin d’une cinquième saison » d’HARMONIUM ou « Storia di un minuto » de PFM. L’année suivante marquait la fin d’un bien court règne. Les deux autres albums parus en 1991 et 1992, et aussi enregistrés au cours des années 70, ne sont tout simplement pas du même niveau, ce qui peut expliquer, entre autres, le délai de parution. « Il Risveglio del Principe » constitue donc une quatrième offrande et signale un autre retour d’un groupe de la grande époque progressive.

 

La première chose que l’on remarque c’est qu’un seul des quatre membres originaux, CIRO PERRINO, a participé à la résurrection du prince. Au cours des quatre décennies qui séparent les deux époques du groupe, M. PERRINO a cultivé ses talents musicaux dans les domaines des musiques électronique, classique, ambiante et nouvel âge via, notamment, quatorze disques à son nom. Pour son retour aux sources, il est le compositeur, chanteur et claviériste pour les cinquante minutes proposées à nos oreilles. Ce talentueux musicien a su s’entourer d’un beau groupe de musiciens qui permet de retrouver flutes, saxophones, clavecin, violon, violoncelle et Cie ainsi que tous les claviers d’usage de notre genre chéri. La deuxième chose que l’on peut noter est au niveau de l’instrumentation. Si le premier album était l’exemple parfait de l’utilisation du mellotron, le nouvel album offre un équilibre différent aux claviers. Ainsi le piano, dont il a beaucoup joué au fil du temps, occupe un espace prépondérant. De plus, l’importante présence de réels instruments à cordes et de la batterie personnalisent l’album. À l’instar du premier, on remarque, pour notre plus grand plaisir, l’utilisation de la flute sur la plupart des pièces. Le saxophone et la voix, même si on retrouvait deux chanteurs principaux sur l’album historique, sont aussi des points de repères.  Ce n’est donc pas un copier/coller que nous avons mais les airs de famille, royale bien entendu, sont bel et bien au rendez-vous. 

 

La reformation du groupe date de 2016 et il a donc fallu trois années de labeur pour nous offrir ce « Il Risveglio del Principe ». À l’instar de « Principe di un Giorno », ce ne sont pas les démonstrations pyrotechniques ou les sursauts symphoniques qui sont remarquables.  Ce sont les mélodies, la pure beauté de la musique et son côté pastoral qui viennent chercher notre âme et notre cœur. Les compositions font dans la finesse et elles sont construites d’abord pour séduire puis pour nous faire découvrir les détails. Ceux-ci abondent, une touche de Hammond comme dans « Falsi Piani Lontani », un solo de saxophone pour Fonte Perenne », la participation d’ELISA MONTALDO d’IL TEMPIO DELLE CLESSIDRE, aux vocaux sur « Principessa Oscura », le côté un peu gitan qui se développe sur « Bianca Vestale » et ainsi de suite. Ce ne sont que quelques exemples mais toutes les pièces sont susceptibles d’offrir un passage de violon ici, un peu de flute à bec par-là, un chœur d’enfant, un sublime passage de mellotron, etc. Le sont et l’instrumentation ont aussi évoqué pour moi les moments plus doux des trois ou quatre premiers KING CRIMSON.

 

Un peu folk, un peu classique, un peu jazz et totalement progressif, CELESTE revient en force et nous gratifie d’un deuxième excellent album de prog pastoral en 2019, un peu comme DALTON l’a fait avec son retour et l’album « Eden ». Quelle belle année que celle qui permet de voir le retour de ce groupe et la qualité qui accompagne royalement le retour du prince. Si vous avez aimé le premier album, si vous aimer le rock progressif italien alors vous pouvez ajouter ce joyau à votre famille discographique les yeux fermés et les oreilles grandes ouvertes.

Note de l'artiste: Si vous désirez une copie physique (CD or Vinyle) autographiée ainsi qu'une dédicace personnalisée, simplement écrire à: ciroperrino1950@gmail.com

 

PISTES / TRACKS

 

1. Qual Fior di Loto (6:04)
2. Bianca Vestale (6:49)
3. Statue di Sale (8:38)
4. Principessa Oscura (6:22)
5. Fonte Perenne (6:12)
6. Giardini di Pietra (4:32)
7. Falsi Piani Lontani (6:08)

Bonus track on CD & digital editions :
8. Porpora e Giacinto (5:50)

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Ciro Perrino / Mellotron, Eminent, Solina, ARP 2600 / Odyssey, Minimoog, piano,   

  shamanic percussion, glockenspiel, lead & backing vocals
- Mauro Vero / Acoustic & electric guitars
- Massimo Dal Prá / Piano, Rhodes, harpsichord
- Marco Moro / Flute, recorders, tenor saxophone
- Andrea De Martini / Alto & tenor saxophones
- Sergio Caputo / Violin
- Mariano Dapor / Cello, backing vocals
- Francesco Bertone / Electric bass
- Enzo Cioffi / Drums
- Marzio Marossa / Percussion, backing vocals

With:
- Elisa Montaldo / Vocals
- Alfio Costa / Hammond organ
- Claudia Enrico / Rainstick (1,3)
- Ciro Perrino Junior / Narration (1), gong (5)

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019