CHRONIQUE / REVIEW

burntfield

hereafter

Releases information

Release date: May 7, 18

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Progressive Gears

From: Multi

7,8

Denis Boisvert - November 2018

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Hereafter, est le nouvel album du groupe BURNTFIELD bébé de JUHO MYLLYLÄ ce guitariste originaire d’Helsinki, qui chante aussi et qui s’est réfugié à Amsterdam. Après quelques EP et des prestations LIVE, ‘Hereafter’ a ce qu’il faut pour plaire.  Très mélodieux, très travaillé, beaucoup de subtilités. Ils nous offrent un son ‘soft art rock’ où la guitare domine et le tempo est surtout dans le registre de la ballade. Belle voix, harmonies aussi. Les pièces sont intéressantes et différentes.  Dans les comparatifs on est par moment ANATHEMA, la pièce ‘My Grief’ aurait pu apparaitre sur leur album ‘Weather Systems’: une voix languissante, un leitmotiv à la guitare et des atmosphères expressives et grandioses. Même le thème du deuil va de pair. A d’autres moments on sent une petite influence ‘Moon Safari’ particulièrement avec les harmonies vocales comme dans la pièce ‘Feeling of Love’.

  

L’album ouvre avec un thème très classique grâce au quintet de cordes avec ‘NOW’. Très beau mais trop court… Suit ensuite une pièce qui détonne avec le reste: ‘Sub-Zero’ qui m’a laissé un peu…froid et qui déroge du concept de l’album IMHO, un peu bruyant, tempo rapide et manque de substance. ‘Feeling of Love’ est correct mais un peu facile. C’est par la suite que ça devient pas mal plus intéressant. ‘Q&A’ avec près de 8 minutes, contient tous les ingrédients, guitare sèche, harmonies vocales, belle progression, accents électriques, un rythme engageant. Une pièce excellente avec de beaux élans, des atmosphères riches et planantes. ‘in The Air’ ouvre avec les instruments à cordes et une mélopée riche et expressive. ‘The Failure’ reprend dans la veine ‘Anathema’; arpeggios rapides, voix prenante et une très belle guitare avec distortion en opposition aux violons. Solide.  ‘What Remains’ qui suit est aussi plein de surprise. Une superbe progression qui associe guitare, piano, la belle voix sans accent de ‘Myllylä’, comme des vagues lentes et puissantes qui battent le rivage. Le travail du piano est remarquable, un peu ‘lounge jazz’, un invité qui devrait devenir permanent selon moi. Suivent les guitares, les solis, les envolées, l’apothéose, très progressif et très symphoniques. Le morceau de l’album. On ferme la marche avec la pièce titre ‘hereafter’ qui reprend le thème ave un grand piano superbe, des harmonies vocales simples et efficaces, le violon triste et beaucoup d’émotion.

  

Donc un très bel effort, des musiciens engagés, du rock mélodique à souhait, une belle inventivité. Un groupe qui promet pour la suite. L’album n’est pas parfait car la première partie est un peu trop facile et pas assez progressive, mais quand les gars s’y mettent, ouch! Ils ont tout un potentiel, la deuxième partie de l’album en fait foi.  A suivre!

 

PISTES / TRACKS

 

1. Now (2:12)

2. Sub-zero (4:31)

3. My Grief (5:05)

4. Feeling Of Love (3:44)

5. Q&A (7:55)

6. In The Air (3:57)

7. The Failure (4:16)

8. What Remains (9:06)

9. Hereafter (4:34)

Total (45:24)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Juho Myllylä / Guitars, vocals

Valtteri Seppänen / Guitars, vocals

Maarten Vos / Bass, vocals

Steven Favier / Drums

Invités: Arttu Vauhkonen, keyboards: Aurora Visa, kantele: ANSoS, string quintet

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019