CHRONIQUE / REVIEW

BREIDABLIK 

NHOOHR

Releases information

Release date: February 15, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Auto-Production / Self-Released

From: Norvège / Norway

8,0

Denis Boisvert - January 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

BREIDABLIK est une référence à un endroit paisible où le dieu BALDUR s’est fait construire un temple.  C’est aussi le nom de ce projet solo de MORTON BIERKELAND NEILSEN, une personne dévouée à la musique électronique ambiante avec une touche obscure-grandiose.  Un troisième album déjà.  Voici donc, amateurs de prog rock, un détour électronique qui a capté mon attention pour plusieurs raisons.  D’abord c’est un produit de l’école de musique électronique de BERGEN en Norvège et bien de bonnes choses musicales viennent de BERGEN (du jazz, du rock, le groupe MOTORPSYCHO et ainsi de suite).  Aussi, le style est volontairement calqué sur celui de l’école électronique de Berlin (pensez KLAUS SCHULZE entre autre) mais sûrement aussi un peu de STOCKHAUSEN de l’inconscient collectif allemand.  Oeuvre de MORTON BIERKELAND NEILSEN, BREIDABLIK est un opus tout à fait planant et instrumental de 6 morceaux différents et évocateurs qui a connu une gestation de près de 2 ans.  Attendez-vous à des tonnes de pads de synthés, d’arpeggios répétitifs et un style cinématique grand écran.  Le rythme est accessoire ici et provient surtout des synthés.

 

Après un « Arrival » bref mais cosmique on tombe dans le vif du sujet avec les plaines immenses de NHOOHR balayées par le vent, la pièce de 14+ minutes qui donne le titre de l’album.  Simple et efficace, une pièce monumentale et tout à fait dans le ton et le style électronique.  Assez envoûtant merci.  Un classique du genre.  De quoi faire planer votre esprit ou méditer dans votre voiture après une dure journée au travail.  À écouter avec un système de son de qualité ou des écouteurs intra-auriculaires et vous oublierez vos soucis, votre existence et un peu tout le reste aussi.  Avec le morceau qui suit « Clouddancing » on passe à un style plus accessible et on reconnaîtra des guitares et des choeurs et une humeur un peu plus légère comme le suggère le titre de la danse des nuages.  Bon, mais nous laisse un peu en suspens.  La pièce suivante détonne avec le reste et m’a le plus déçu.  Intitulée La Vieille Forêt on a droit à des échantillons des bruits de la nature incluant même des corneilles… et une intro guitare acoustique simpliste.  Les drones ultérieurs sont intéressants mais sans plus.  Par contre le morceau suivant : « Strange Lands » vaut tout à fait le détour.  Un drone incessant sur lequel se greffent de magnifiques élans de synthés, des choeurs distants, et des petits bouts suggestifs d’instruments à cordes et une finale en arpèges tout délicat.  Superbe morceau.  On termine sur une note plus astronomique avec « Perihelion » le point de l’orbite d’un corps céleste le plus proche du soleil.  En variance ici on a des percussions à la KRAFTWERK et un arpège répétitif léger et captivant.

 

Donc un album plus pour les gens qui aiment la musique électronique genre TANGERINE DREAM qui contient une couple de joyaux mais qui est un peu inégal.  Le mixage et le mastering sont exceptionnels.  Très bon, mais pas meilleur que les deux albums précédents VINTER et PENUMBRA qui étaient pas mal exceptionnels. Surtout pour les fans de musique électronique. *À noter qu’il est disponible en digital et version vinyle à 250 copies.

 

PISTES / TRACKS

 

1. Arrival (2:48)

2. At The Windswept Plains of Nhoohr (14:17)

3. Clouddancing (10:14)

4. The Old Forest (6:24)

5. Strange Lands (11:27)

6. Perihelion (5:20)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Morten Birkeland Nielsen

 

Synthesizers and drum machines:

Korg Arp Odyssey, Korg Minilogue, Novation Bass Station 2, Novation Nova, DSI Prophet 08, DSI Mopho, Roland SC-88VL, Waldorf Streichfett, Arturia Microbrute, Akai Tom Cat, Korg Volca Beats.

 

Effects and controllers:

Arturia Keystep, Zoom G3, Zoom MS70, Electro Harmonix MEL9, Ebow.

 

Guitars and gear:

Fender Contemporary Telecaster, Yamaha SG600, Ibanez RS924 bass, Furch S22 acoustic guitar, Yamaha THR10

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019