CHRONIQUE / REVIEW

bellflower

upside down

Releases information

Release date: September 27, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Auto-Production / Self-Released

From: Canada

9,3

Marc Thibeault - October 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Après “The Lotus Factor” en 2013 et “The Season Spell” en 2016, le groupe de Montréal BELLFLOWER est de retour avec “Upside Down”. L’octuor mené par Emilie POMPA conserve sur ce nouveau bébé sa Pop Indie mélangée avec de l’Electro, du Jazz et, bien sûr, une touche Prog. Ça donne un album avec une musique tantôt éthérée, tantôt enlevante, mais toujours un peu surprenante.

  

L’énergique “Upside Down” débute l’album : avec un style rappelant un peu le groupe BENT KNEE mais sans l’agressivité de ces derniers. On embarque tellement rapidement dans ce petit train musical que la pièce passe en coup de vent. Le style de chant rappelle beaucoup celui de chanteuses de Jazz ou d’autres artistes plus Rock comme Sheryl CROW: un peu langoureux et envoutant. Puis vient la jolie “You”, un mélange de ballade triste et éthérée avec un chant qui sonne comme un croisé entre Pascale PICARD & CŒUR DE PIRATE, Sam BROWN ou la chanteuse Courtney SWAIN de BENT KNEE (Je pense ici surtout à la pièce “Boxes” sur l’album “Land Animal” sorti en 2017). La voix dans la langoureuse pièce “My Crown” me fait penser à la chanteuse Tori AMOS croisée avec BJÖRK. Lente mais puissante.  Avec une petite aura de mystère, la pièce “Wildfire” nous garde attentif tout le long comme si on s’attend à ce que quelque chose de soudain va arriver. Et, oui, ça arrive vers 55 secondes après le début: un refrain plus enlevant au style Jazz-Pop qui dure environ 30 secondes avant de revenir au style du début mais avec un petit boost d’énergie. Très bonne pièce.

  

“Wreckage” nous amène dans un style Jazzé tirant un peu dans le genre Big Band lors des refrains et on peut entendre Mme POMPA s’écrier un peu plus qu’à l’habitude vers la fin de la pièce. Elle devrait peut-être lever le ton ainsi plus souvent car elle a là un potentiel inexploité. La pièce “Release” me fait penser un peu à la pièce “Stop” de Sam BROWN mais avec un peu plus de son pompeux à-travers. Avec un son du genre orchestral, “Vivian” ressemble à un mélodrame vécu en direct à la télévision ou au cinéma. La très belle “Interlude” est une pièce Folk un peu mélancolique avec voix et guitare acoustique à l’avant-plan. Ça s’enchaine à la pièce instrumentale “Interlude Outro” qui elle, est plus colorée et moins éthérée mais tout aussi jolie. J’aime “Bullets” pour la façon dont les sons et styles des autres pièces sont amalgamés. Et, ENFIN, Émilie POMPA se sert de sa voix à pleine puissance, montant de plusieurs crans l’impact de cette pièce sur nous! Merci, Mme POMPA!  “December” clôt l’album comme le mois de décembre clôt l’année: de façon aigre-douce avec une histoire d’amour qui se termine mal, mais pas de la façon habituelle.  C’est, pour moi, la chanson la plus Prog sur l’album, autant par son style que son histoire et la musique qui l’accompagne.

  

Ce n’est pas un album qui va briser des barrières musicales ou qui va révolutionner le genre.  Mais c’est un album foutument bien fait, idéal comme musique de fond pour recevoir des visiteurs ou à écouter en relaxant.  À cheval entre le Jazz, la Pop un peu Indie et badigeonné de sauce aux accents Prog.  Un mélange pour tous les goûts.

 

PISTES / TRACKS

 

01-Upside Down (04 :41)

02-You (02 :45)

03-My Crown (04 :13)

04-Wildfire (03 :16)

05-Wreckage (03 :53)

06-Release (05 :16)

07-Vivian (06 :34)

08-Interlude (02 :16)

09-Interlude Outro (03 :13)

10-Bullets (03 :42)

11-December (08 :15)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Émilie POMPA – Voix, guitare

William CÔTÉ – batterie, voix, guitare (Trio Jérôme Beaulieu – Misc, Les Louanges), 

Jérôme BEAULIEU – piano, synthétiseurs (Misc, Ivy), 

Jérémi ROY – basse, synth bass (Sarah Toussaint-Léveillée, Chienvoler), 

Félix PETIT – saxophone (FELP, Les Louanges, Hubert Lenoir),

Kathryn SAMMAN – voix, percussions (Little Misty), 

Nicolas BOULAY – trompette, flugel horn (Dawn Tyler-Watson, Les Cowboys Fringuants), 

Alexandre DODIER – saxophones, clarinette, flûte (Shpik).

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019