CHRONIQUE / REVIEW

avandra

descender

Releases information

Release date: April 26, 2019

Format: Digital, CD

Label: Blood Music

From: Porto-Rico / Puerto Rico

8,4

Mario Champagne - July 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Le groupe portoricain AVANDRA résulte d'un projet studio du chanteur, guitariste et claviériste, Christian AYALA CRUZ, qui fut initialement conçu comme concept solo.  Mais à la suite du succès de son premier album, il a dû ajouter des bras et des pieds pour lancer une machine de guerre pour attaquer les salles de spectacles.  AVANDRA devînt alors un quatuor avec Luis Javier RIVERA GUILBOT aux guitares, Adrian ARROYO SCHUCK aux percussions et Gabriel Alejandro RODRIGUEZ MARTINEZ à la basse.  Mais cet album inclut également des artistes invités et non pas les moindres, dont Kevin MOORE aux claviers (Ex- DREAM THEATER) sur une pièce et Richard HENSHALL (HAKEN) à la guitare sur une autre pièce.  Le nouvel album 2019, DESCENDER est sorti il y a presque deux mois, et dès la première écoute, je peux confirmer tout de suite, que cela va couler dans l'oreille et de façon régulière! 

 

Plusieurs choses font que cet album s'écoute si bien.  La voie mélodique empruntée par cette équipe rend le produit immédiatement accessible tout en gardant suffisamment de lourdeur dans les pièces pour susciter l'intérêt. La voix d’AYALA CRUZ, n'est pas la plus phénoménale, mais malgré tout, garde un ton doux et agréable à l'oreille.  Ajoutez à cela de bons riffs de guitares, qui dansent en parfaite harmonie avec les sons des claviers, permettant à AVANDRA de délivrer des pièces originales et délicates avec une âme propre à leur groupe, et ce de manière parfaitement bien exécutée. Évidemment, les principales influences resurgissent immédiatement. Les fans de DREAM THEATER vont apprécier leur style ainsi que tous les fans de «Prog» métal. DREAM THEATER nous a habitués depuis quelques années à des démonstrations techniques très élaborées, pour ne pas dire des séances de performance.  Mais les musiciens d'AVANDRA font tout un peu plus en nuances et c'est une bonne chose et rend ce disque si agréable, car ils arrivent à bien mixer les atmosphères.

 

Dès la première pièce à la belle complexité assumée, on entre dans le jeu et savoure les mélodies et des sections qu'on s'imaginerait éventuellement jouées par un orchestre classique. Les percussions d'AROYO SCHUCK sont métronomiques et l'ensemble est grandiose avec ses multiples variations de tempo tout au long de l'exercice. Cela sonne comme du DREAM THEATER. La musique est énergique mais le chant calme et doux d’AYALA CRUZ, par-dessus cela, semble ralentir le rythme, alors que cela n'est pas le cas du tout.  C'est comme une impression d'illusion auditive.  La finale de cette pièce, au piano et au chant doux, se pose en douceur après la tempête.  Et cela continue avec la partie deux de cette même chanson, moderne sur fond de classique avec des solos de guitares à damner, suivi de sections de pianos où le chant prend toute sa valeur.  A mon avis, c'est là, où la voix du chanteur est la plus mise en valeur, dans toutes ces périodes de calme. Superbe voix, que certains pourront trouver un peu monotone sur le long cours, mais pourtant si efficace.

 

«Beyond the Threshold, partie 1 et 2» peuvent s'écouter en boucles. Elles contiennent la moelle de cette formation. Tout y est et ce produit est digne de la ligue des grands! «A Decision Must Be Made» commence avec de superbes guitares sur ce qui s'annonce être une balade. La basse est subtile mais y fait beaucoup pour maintenir cette ambiance langoureuse, malgré la présence surabondante de cordes claires et de courts solos dont j'aurais aimé profiter plus longtemps.  Le rythme est lent mais le tout bien plaisant.  Sur de «The Narrowing of Meaning», à la suite d’une intro de virtuose au piano, un Prog métal de grande classe prend le relais.  Pour fan d'HAKEN avec la présence de Richard HENSHALL.  On a droit à onze minutes de haute voltige, et cela devient vraiment intéressant vers le milieu de la pièce, et aux trois quarts, lorsque le rythme s'accélère et où entre en jeu les solos de guitares. Surtout le deuxième exécuté par HENSHALL. «EVEN/YOU» est particulièrement intéressante, car son rythme et style détone carrément avec tout ce qui a été présenté depuis le début.

 

AVANDRA se devait de présenter une pièce de bravoure, et «Adder's Bite» relève le défi sur une intro de guitare acoustique, avec des influences espagnoles, et des claviers suggérant en filigrane des airs andalous jusqu'à vers la moitié où les éléments se déchaînent.  Les claviers mènent la danse et créent l'ambiance sur un fond de déferlement de guitares hargneuses. Treize minutes qui passent trop vite!  Kevin MOORE ajoute son talent à ce groupe de prodiges sur «Derelect Minds» qui n'est pas à mon avis, la pièce la plus intéressante de ce disque, vue la qualité fournie précédemment. Rythmes répétitifs, chant saccadé et on sent plus une volonté de démonstration technique, sur la première moitié de celle-ci.  La seconde moitié est plus intéressante avec ses solos de claviers et de guitares. Cependant, «Q.E.» termine bien cet album avec une ambiance plus atmosphérique et des percussions électroniques. Excellente pièce instrumentale que je classe au niveau des réussites de cet Opus.

 

Finalement, l'album s'écoute très bien d'un bout à l'autre et on peut dire qu'AVANDRA nous livre là une œuvre très cohérente et bien balancée, sachant mélanger savamment la douceur et le dynamisme. Ils proposent un Prog métal qui correspond aux standards du genre, réconfortant, style «comfort food» pour les oreilles. Pour ma part, le contraste du rythme musical avec la voix lente et douce d'ARROYO CRUZ donne tout sa personnalité à «Descender».  Ceux qui aiment la guitare et les claviers seront ravis, car il y en a pour tous les goûts.  Assurément, ils ont réussi à maintenir mon intérêt sur leurs huit pistes et ce même après plusieurs écoutes.  Bonne écoute!

 

PISTES / TRACKS

 

  1. Beyond the Threshold: Part 1 – Helios Awakens (6:20)

  2. Beyond the Threshold: Part 2 – Helios Descends (6:09)

  3. A Decision Must Be Made (6:01)

  4. The Narrowing of Meaning (feat. Richard Henshall) (11:06)

  5. Even//You (4:43)

  6. Adder's Bite (13:13)

  7. Derelict Minds (feat. Kevin Moore) (7:20)

  8. Q.E. (feat. Daniel Schwartz) (4:20)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Christian AYALA CRUZ - Voice, Guitars, Synths

Luis Javier RIVERA GUILBOT - Guitars

Adrián ARROYO SCHUCK - Drums

Gabriel Alejandro RODRIGUEZ MARTINEZ - Bass Guitar

Christopher DE LEON JONES - Guitar

Richard HENSHALL - Guitar

Israel ROMERO PEREZ - Guitar

Kevin MOORE - Keyboards

Daniel SCHWARTZ : Percussion Programming

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019