CHRONIQUE / REVIEW

atlas: empire

the stratosphere beneath our feet

Releases information

Release date: October 7, 2018

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production / Self-Released

From: Écosse / Scotland

8,5

Alain Massard - March 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

ATLAS EMPIRE est un groupe écossais qui a sorti 3 EPs avant cet album dont je n’avais jamais entendu parler.  Donc plaisir de faire un tour sur la toile, je lis qu’il y a un peu de CIRCA SURVIVE, MINUS THE BEAR ou BLACK PEAKS dedans; perso je verrais plus TESSERACT, HAKEN, DREDG et surtout 30’’ TO MARS.  Bref on est bien sur du rock alternatif avec des consonnances métal, grunge, post rock et prog.  Cet album se décrit comme un concept, parlant de la dépendance de l’homme vis-à-vis de la technologie, ce qui n’est pas faux en soi; à ceux qui aiment les textes, n’hésitez pas à aller lire.  Le son est de bonne qualité, un plus pour une écoute assez éclectique et déroutante car les airs peuvent passer d’un piano basique à des guitares saturées, d’une voix douce frêle à une gutturale aigue, d’une atmosphère post apocalyptique à un univers bigarré frôlant le DJENT aussi.

 

Concernant les titres, les 3 premiers partent sur des atmosphères modernes alternatives djents avec une voix bien haute et des accords dignes de stades remplis comme au temps du rock FM, c’est énergique à souhait, c’est technique, c’est enjoué, la fin de la 3e fleure bon l’ambiance prog à la 30’’!.  « The Moment We Were Exploding » continue à varier l’air d’ensemble avec plus de sonorités prog et un riff entraînant dès la seconde partie de la chanson, parfait pour passer à « Gethsemane » et « The Entire History of You », titres enchaînés formant l’ossature dudit album : on est là sur une entrée guitare sèche, voix posée, puis tout change à 2’ 32’’ (notez l’exactitude!) avec une montée énergique par la batterie et un refrain hypnotique; la fin post rock minimaliste du plus bel effet au piano nous amène ainsi sur la 2e partie encore plus ambiante, on se croirait sur du SIGUR ROS!  Puis la batterie bien présente amène à une composition essentiellement instrumentale djent avec breaks planants rappelant les errements prog de U2 et ceux plus rythmés de MONO.  SUBLIME!  « Hostess » est la ballade titre avec chœurs, rythme, on se croirait cette fois dans un disque de MUSE par instants, mais les variations sont plus marquées avec des riffs limite hard.  Le titre suivant part sur un rock atmo avec guitare sèche, puis la voix se fait plus forte dans les aigües, le rythme devient alors plus lourd, frappé, saccadé, énergique, les voix en chœurs finissant par adoucir le tout à la fin.  « Our Hands Part the Waves » est encore plus forte niveau voix, elle m’a rappelé le son de 30’’ TO MARS en plus fort, plus hypnotique aussi avec un break en plein milieu calme, amenant à la sérénité!  Quant à « Cenotaphs », ce titre plus ambiant en deux temps sert de happy end pour un album bien plus complexe que prévu.

 

En définitive, on ressent plus l’univers PROG dans la réalisation de cet album en plein milieu, d’où la nécessité d’écouter toujours jusqu’à la fin rien que pour le respect des musiciens.  Ici, en plus on sent que c’est amené pour le plaisir, pour le souvenir des disques anciens où l’on guettait le titre qui allait nous faire partir, le titre que l’on allait rembobiner sur la platine K7!  Pour les amateurs de sons nouveaux sur la tendance métal prog!

 

PISTES / TRACKS

 

  1. As Yet Unwritten (5 :25)

  2. Diminishing Returns (3 :26)

  3. It’s All In The Reflexes (4 :05)

  4. The Moments We Were Exploding (5 :53)

  5. Gethsemane (7 :16)

  6. The Entire History of You (8 :39)

  7. Hostess (5 :58)

  8. The Year of the Four Emperors (5 :29)

  9. Our Hands Part the Waves (6 :10)

  10. Cenotaphs (6 :38)

Total : 59’ 00’’

Musiciens / MUSICIANS :

 

Steven Gillies : Guitars, Vocals
Jamie Sturt : Guitars, Vocals
Robert Hasebe : Bass

Guest :

Ben Montgomery : Drums

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019