CHRONIQUE / REVIEW

antoine fafard

borromean odyssey

Releases information

Release date: August 30, 2019

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production / Self-Released

From: Multi

8,5

Denis Boisvert - November 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Revoici ANTOINE FAFARD avec un sixième album dans son inimitable style de jazz rock fusion qui le sert si bien.  Pour ce projet il s’est associé avec SUCHERMAN un batteur basé au Texas connu pour son travail avec STYX et qui apporte une précision et un rythme roulant qui sied très bien avec la thématique de ‘Borromean Odyssey’. L’autre complice est GARY HUSBAND qui se fait plaisir en jouant des soli sur chaque morceau et qui utilise un piano électrique RHODES d’époque pour certains d’entre eux. Reconnu dans les milieux jazz surtout pour son talent de compositeur et son jeu de basse émérite, FAFARD continue de nous épater avec ses albums complexes (surement des dizaines de pistes superposées, tissées serrées et pleines de mouvement).  En comparaison avec les albums précédents, on note un son plus cru, un effet ‘POWER TRIO’ indéniable, rappelant par brefs moments les envolées d’ELP (le kit de SUCHERMAN ressemble en effet à celui de CARL PALMER). Autre différence, pas de guitariste attitré. ANTOINE s’en charge lui-même avec une belle touche jazz expressive.  

 

En passant le titre ‘Borromean Odyssey’ représente le symbole nordique des trois anneaux reliées, qui a été repris en religion pour la trinité (référence inconsciente à l’album TRILOGY d’ELP?) mais aussi par le psychanalyste LACAN comme les trois composantes de la réalité: le réel, l’imaginaire et le symbolique. Assez de philo, passons à la musique. 

 

Treize morceaux au menu, mais cinq sont de brèves transitions d’une ou deux minutes entre les pièces plus consistantes qui font autour de cinq minutes en moyenne.  Je ne sais pas si c’est voulu mais cela donne une structure très symétrique (long, long, court, long, court, long, court, long, court, long ,court, long, long).  On ouvre la marche avec ‘Invisible Pastel’ un morceau assez progressif plein de changements et de variations mais avec une trame de jazz au clavier très intéressante.  ‘Progration’ qui suit est un peu plus mollo dans le tempo, très expressif, une alternance de moment plus rock avec une trame quasi-lyrique et tout un solo de RHODES au milieu. Les pièces de transition sont la suite éponyme ‘Borromean Odyssey’ numérotés I à V. Plus atmosphériques et délicates. Trop courtes à mon goût car plusieurs des idées musicales auraient pu être développées encore plus. ‘The Seventh Extinction’ est une de mes favoris. Un roulis-roulant avec une basse effrénée et plein de surprise assez typique de l’oeuvre de FAFARD.  ‘Chemical Reactor’ affiche une belle progression et de beaux soli de basse entres autres. ‘Terra Nullius’ charme avec des claviers riches et un tempo plus nonchalant. Très cool et relax à la fois. ‘Time Lapse’, une autre de mes préférées dans un style plus prog que fusion avec une batterie qui ressemble à un train et un beau travail de HUSBAND encore. On ferme la marche avec ‘Inspired Mechanics’ et ‘Trident’. Le premier un peu plus rock dans l’approche et le dernier assez récapitulatif de l’album mais avec une petite touche quasi-classique avec des ‘riffs’ de basse rapide et intense et une belle tension.  Un autre morceau définitif de l’album. 

 

Donc en résumé, on continue d’apprécier le talent de FAFARD en composition et en exécution.  Ses compères ont raison d’être fiers de leur contribution. Tout à fait dans la ligne avec les albums qui précèdent. Une belle maturité. Un avertissement cependant, l’album est beaucoup plus fusion que prog et c’est un goût qui s’acquiert lentement.  Solide quand même à tous les points de vue.  Mérite plusieurs écoutes.  En passant ANTOINE offre un coffret de ses 6 derniers albums intitulé ‘HEXALOGY’ qui couvre son travail depuis 2011 et qui intéressera les fans qui doivent tout posséder!

 

PISTES / TRACKS

 

1. Invisible Pastel (4:51)

2. ProgRation (4:59)

3. Borromean Odyssey I (0:46)

4. The Seventh Extinction (5:28)

5. Borromean Odyssey II (1:47)

6. Chemical Reactor (4:49)

7. Borromean Odyssey III (1:22)

8. Terra Nullius (5:08)

9. Borromean Odyssey IV (1:17)

10. Time Lapse (5:04)

11. Borromean Odyssey V (1:23)

12. Inspired Mechanics (5:24)

13. Trident (4:55)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Antoine Farfard: Bass, guitars

 

Avec:

Todd Sucherman: Drums

Gary Husband: Keyboards

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019