CHRONIQUE / REVIEW

alwanzatar

Helsfyr terminal Ekpress

Releases information

Release date: June 21, 2019

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Apollon Records

From: Norvège / Norway

8,8

Marc Thibeault - August 2019

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

ALWANZATAR est un projet musical d’un seul homme: le norvégien KRIZLA, membre du groupe culte TUSMØRKE. Créant des musiques du monde extraterrestre avec flûte, incantations, synthétiseurs et autres appareils électronique, ce génie musical nous fait voyager dans une dimension qui est sienne. D’une durée de 43:19 étalé sur 6 pièces, nous retrouvons les auras qu’il a su créer aux fils des ans sur ses deux premiers albums.

 

KRIZLA explique le concept de ce mini-album: “L’album «Helsfyr Terminal Ekspress» est une collection de chansons psychédéliques, sombres et rêveuses pour synthétiseurs et flûte. Le «Terminal de Helsfyr Ekspress» désigne un service de bus dont le parcours passait par les salles de répétition maintenant abandonné à Ulven, Oslo, où j’ai enregistré les premières bandes d’ALWANZATAR il y a sept ans. Plus tard, j’ai été incapable de retrouver ce service. Toutefois, l’album présente les titres que j’aimerais écouter tout en voyageant dans ce bus, filant sur son chemin vers le terminal de l’enfer.”

 

Étant une musique qui semble simple à l’écoute, la traduction des titres est nécessaire afin de se mettre dans l’ambiance voulue. La pièce “Laserkanondiplomati” (“La Diplomatie Par Le Fusil Laser”) débute l’album: un mélange de sons rappelant les meilleurs années de Jean-Michel JARRE, VANGELIS, ou même MANFRED MANN mais avec un petit côté plus sombre. “Over Lavadekkede Sletter” (“Sur les Plaines Couvertes de Lave”) est dans la même veine que beaucoup de pièces de ses albums précédents: un beat Électro et un peu militaire accompagné d’une musique de fond sombre qui sert de fil conducteur pendant que KRIZLA rajoute sons et effets spéciaux afin de rehausser le tout. Puis il y a la pièce “ Gufset Fra Avgrunnen” (“Vapeurs De l’Abysse”), avec un son rappelant du vent à l’arrière-plan, qui débute avec simplicité: flute et une légère musique qui augmente graduellement en intensité avant qu’un beat n’embarque vers 01:40. La flute prend ensuite l’avant-plan sur cette musique un peu éthérée et mystérieuse. Il y a des ressemblances avec quelques pièces des bandes sonores des films de “La Matrice” (j’ai adoré les trames sonores). C’est sombre, un peu futuriste et enlevant à la fois. “Så Trist Som Du Gjør Meg Nå” (“Si Triste Ce Que Vous Me Faites Maintenant”), contrairement à ce que le titre annonce, est plus un constat de ce qui a été fait qu’une chanson d’amour ou de peine. La musique ici représente la réalisation de ce qui s’est passé et les émotions ressentis: du questionnement à la frustration, de la rage à la vengeance, pour terminer avec un sentiment de libération. La pièce “Syre Base” (“Base Acide”), à la fois très Électro et éthérée, pourrait être utilisée dans un documentaire scientifique. “Heros” termine l’album avec un air remplie d’espoir et de fiction, un style qui ressemble à une fusion entre JETHRO TULL et la trame sonore de “La Matrice”.

 

Comme j’ai mentionné ci-haut, on doit se mettre dans le contexte de chaque pièce afin de mieux embarquer et apprécier cette musique complexe et simple à la fois. Une autre belle réussite pour KRIZLA.

 

PISTES / TRACKS

 

01 Laserkanondiplomati (04 :59)

02 Over Lavadekkede Sletter (08 :26)

03 Gufset Fra Avgrunnen (07 :57)

04 Så Trist Som Du Gjør Meg Nå (10 :21)

05 Syre Base (04 :01)

06 Heros (06 :29)

Musiciens / MUSICIANS :

 

KRIZLA – Plays all instruments

FOLLOW US

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL 1994 to 2019